Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 07:58

Nous poursuivons avec le Pape Benoît XVI notre méditation sur ce passage de la deuxième Epître de St Paul aux Corinthiens, chapitre 13 verset 11 : « Frères, soyez dans la joie, cherchez la perfection, soyez d’accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous ».

Aujourd’hui : « Soyez d’accord entre vous ».

« Idem sapite » [soyez d'accord entre vous] : derrière le mot latin, nous entendons les mots « sapor, sapore », « goût, saveur » ; ayez le même goût des choses, ayez la même vision fondamentale de la réalité, avec toutes les différences qui non seulement sont légitimes mais aussi nécessaires, mais ayez « eundem sapore » [le même goût], ayez la même sensibilité.

 

Le texte grec dit « froneite », la même chose. C’est-à-dire ayez substantiellement la même pensée. Comment pourrions-nous avoir en substance une pensée commune qui nous aide à conduire ensemble la sainte Église sinon en partageant ensemble la foi qu'aucun d'entre nous n'a inventée, mais qui est la foi de l'Église, le fondement commun qui nous porte, sur lequel nous nous trouvons et travaillons ?

C’est donc une invitation à nous insérer toujours à nouveau dans cette pensée commune, dans cette foi qui nous précède. « Non respicias peccata nostra sed fidem Ecclesiae tuae » [Ne regarde pas nos péchés, mais la foi de ton Église] : c’est la foi de l'Église que le Seigneur cherche en nous et qui est aussi le pardon des péchés. Avoir cette même foi commune. Nous pouvons, nous devons vivre cette foi, chacun avec son originalité, mais toujours en sachant que cette foi nous précède. Et nous devons communiquer à tous les autres la foi commune. Cet élément nous fait passer déjà à la dernière recommandation, qui nous donne la paix profonde entre nous.

 

Et, à ce point, nous pouvons penser aussi au « touto froneite », à un autre texte de la Lettre aux Philippiens, au début de la grande hymne sur le Seigneur où l'Apôtre nous dit : « Ayez les mêmes sentiments qui furent dans le Christ Jésus » : il s'agit d'entrer dans la « fronesis », dans le « fronein », dans la pensée du Christ. Nous pouvons donc avoir la foi de l'Église ensemble, parce que, par cette foi, nous entrons dans les pensées, dans les sentiments du Seigneur. Penser ensemble avec le Christ.

C’est là le fond de cet avertissement de l'Apôtre : penser avec la pensée du Christ. Et nous pouvons le faire en lisant la sainte Écriture dans laquelle les pensées du Christ sont Parole : elles nous parlent. En ce sens, nous devrions pratiquer la Lectio divina, sentir dans les Écritures la pensée du Christ, apprendre à penser avec le Christ, à penser de la pensée du Christ et avoir ainsi les sentiments du Christ, être capables de donner aux autres aussi la pensée du Christ, les sentiments du Christ.

 

  

Lire le texte intégral de la méditation du Pape Benoît XVI sur 2 Co 13.11

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels