Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 09:41

Nous achevons aujourd'hui notre méditation, avec le Pape Benoît XVI, du passage de la deuxième Epître de St Paul aux Corinthiens, chapitre 13 verset 11 sur : « Frères, soyez dans la joie, cherchez la perfection, soyez d’accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous ».

Et ainsi, la dernière recommandation : « Pacem habete » [vivez en paix] est comme le résumé des quatre recommandations précédentes, en étant ainsi en union avec Dieu qui est notre paix, avec le Christ qui nous a dit : « Pacem dabo vobis » [Je vous donnerai ma paix].

 

Nous sommes dans la paix intérieure, parce que être dans la pensée du Christ unit notre être. Les difficultés, les contradictions de notre âme s'unissent, on est uni à l'original, à celui dont nous sommes l'image par la pensée du Christ. Ainsi naît la paix intérieure et c'est seulement si nous sommes fondés sur une profonde paix intérieure que nous pouvons être des personnes de paix aussi dans le monde, pour les autres.

Surgit alors la question : cette promesse est-elle conditionnée par les recommandations ? C’est -à-dire est-ce seulement dans la mesure où nous pouvons réaliser les recommandations que ce Dieu de la paix est avec nous ? Quelle est la relation entre recommandations et promesse ?

Je dirais qu'elle est bilatérale, c’est-à-dire que la paix précède les recommandations, rend réalisables les recommandations, et qu'elle suit aussi cette réalisation des recommandations. C’est-à-dire que, avant même tout ce que nous faisons, le Dieu de l'amour et de la paix s’est ouvert à nous, il est avec nous. Dans la révélation commencée dans l'Ancien Testament, Dieu est venu à notre rencontre avec son amour, avec sa paix.

Et finalement, dans l'Incarnation, il s’est fait Dieu-avec-nous, Emmanuel, il est avec nous ce Dieu de la paix qui s’est fait chair de notre chair, sang de notre sang. Il est un homme avec nous et il embrasse tout l'être humain. Et dans la crucifixion et la descente à la mort, il s’est fait totalement un avec nous, il nous précède de son amour, il embrasse avant tout notre agir. Et c’est là la grande consolation. Dieu nous précède. Il a déjà tout fait. Il nous a donné la paix, le pardon, l'amour. Il est avec nous. Et c’est seulement parce qu’il est avec nous, parce que au baptême nous avons reçu sa grâce, à la confirmation l'Esprit Saint, parce que dans le sacrement de l'Ordre nous avons reçu sa mission, que nous pouvons maintenant, nous, faire quelque chose, coopérer avec sa présence qui nous précède. Tout notre agir dont parlent les cinq recommandations consiste à coopérer, à collaborer avec le Dieu de la paix qui est avec nous.

Mais cela vaut, par ailleurs, dans la mesure où nous entrons réellement dans cette présence qu’il nous a donnée, dans ce don déjà présent dans notre être. Sa présence, son « être avec nous », grandissent naturellement.

 

Prions le Seigneur de nous apprendre à collaborer avec sa grâce qui nous précède, pour qu’il soit ainsi toujours réellement présent avec nous. Amen !

 

 

Lire le texte intégral de la méditation du Pape Benoît XVI sur 2 Co 13.11

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels