Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 11:26

Chers amis lecteurs,

Nous voici donc arrivés au seuil d’une nouvelle année civile.

Le passage d’une année à l’autre donne toujours lieu à une espèce de frénésie de la fête que je n’ai, pour ma part, jamais vraiment compris. D’autant moins d’ailleurs que nos contemporains ignorent pour la plupart quel grand évènement fut à l’origine du décompte de notre calendrier civil.

Combien penseront en effet, en ce réveillon du Nouvel An, à ce petit bébé blotti dans les bras de sa maman, il y a un peu plus de 2000 ans, dans une grotte obscure de la petite bourgade de Bethléem ?

Combien s’émerveilleront de ce que la naissance d’un homme ait pu à ce point couper l’histoire du monde en deux, puisque dorénavant il y a avant Jésus-Christ, et après Jésus-Christ.

Pour la plupart des hommes de notre temps, c’est Jésus-Christ qui est devenu le point de référence de l’histoire du monde ; et en cette nuit de fête, c’est l’ouverture de la 2007e année après sa naissance (à l’erreur de datation près) que nous célèbrerons.

Pour nous chrétiens, le temps est donc venu de rendre grâce à Dieu pour l’année écoulée. Retrouvons, l’espace de quelques instants, le sens de la louange : prenons le temps de remercier Dieu pour cette année 2006 ; faisons mémoire des grâces reçues, par-delà les vicissitudes ou les épreuves de cette vie ; remercions le Seigneur pour ces épreuves mêmes qui « vérifient la qualité de notre foi » (Jc 1.3). N’ayons pas peur de rendre grâce à notre Créateur et Sauveur pour le don de la vie, et pour ce don de la foi qui est toute notre joie !

Le passage d’une année civile à l’autre est aussi pour beaucoup l’occasion de prendre un nouveau départ, à travers de bonnes résolutions. En ce début d’année 2007, je voudrais vous suggérer un chemin, « une petite voie bien droite, bien courte, une petite voie toute nouvelle », comme disait Petite Thérèse, pour grandir en sainteté et en amour, d’une manière rapide et quasi-infaillible. C’est le chemin de la consécration à Marie.

Nous allons fêter cette année le 90e anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à Fatima. Prenons d’ores et déjà la résolution de lire un bon livre sur les évènements de Fatima si nous ne les connaissons pas bien, et de découvrir (ou re-découvrir) les messages de la Sainte Vierge aux trois petits bergers (Lucie, François et Jacinthe), en particulier celui adressé le 13 juin 1917 à la petite Lucie :

« Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Coeur Immaculé.

A celui qui pratiquera cette dévotion, je promets le salut,

et les âmes (qui la pratiqueront) seront aimées de Dieu,

et comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône. »

Et saisissons l'occasion de cet anniversaire pour prendre la décision d’exaucer le vœu de notre Seigneur en nous consacrant chacun personnellement  au Cœur immaculé de Marie. Demandons à un prêtre de notre paroisse de nous imposer par exemple le scapulaire du Mont Carmel. Engageons-nous à prier le chapelet quotidiennement. Approfondissons notre connaissance de Marie et notre dévotion envers elle en lisant de bons ouvrages de piété tels que le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge de St Louis Marie Grignion de Montfort ou encore Les gloires de Marie de St Alphonse de Liguori. Consacrons-nous aussi en famille et en paroisse, et n’ayons pas peur : la Sainte Vierge ne nous éloignera pas de Jésus, et notre dévotion envers elle ne nous distraira pas de notre adoration envers Lui. Car ainsi que le disait encore Petite Thérèse : "Jésus sera bien content, puisque la Sainte Vierge est sa mère"

Bien plus, soyons convaincus à l’instar de St Louis-Marie Grignion de Montfort que « cette dévotion à la Très Sainte Vierge est un chemin court pour trouver Jésus-Christ, soit parce qu'on ne s'y égare point, soit parce qu’on y marche avec plus de joie et de facilité, et par conséquent, avec plus de promptitude. » Celui qui se consacre à Marie « avancera ainsi à pas de géant vers Jésus-Christ, par le même chemin par lequel il est écrit que Jésus-Christ est venu vers nous à pas de géant et en peu de temps. » (VD § 155). « Ayant devant nos yeux un exemple si visible et si connu de tout le monde, sommes-nous assez insensés pour croire trouver un moyen plus parfait et plus court pour glorifier Dieu que celui de se soumettre à Marie, à l'exemple de son Fils? » (VD § 139)

Comme disait le Pape Paul VI : « L'imitation de Jésus-Christ est la voie royale que nous devons emprunter pour atteindre à la sainteté de la vie et reproduire en nous-mêmes, dans la mesure du possible, la perfection absolue du Père céleste. Si l'Eglise Catholique a toujours maintenu cette éminente vérité, elle a pareillement affirmé aussi que l'imitation de la Sainte Vierge, loin de nous écarter du souci de suivre fidèlement le Christ, rend cette marche plus aimable et plus  aisée... C'est aussi pour ce qui touche à l'imitation du Christ que vaut la règle générale : A Jésus par Marie. Et que notre foi ne se trouble pas à la pensée qu'une aide de ce genre pourrait empêcher que les liens de relation par lesquels nous adorons le Fils de Dieu et sommes unis d'amitié avec Lui ne soient très intimes et permanents. » (Paul VI, Signum Magnum).

Faisons donc de cette année 2007 une année mariale (avant 2008, une autre année mariale au cours de laquelle l’Eglise célèbrera le 150e anniversaire des apparitions de Lourdes), et faisons nôtre la fameuse devise de notre regretté Pape Jean-Paul II (qui est aussi la devise de ce Blog) :

Totus tuus ego sum et omnia mea tua sunt

(« Je suis tout à toi et tout ce que j’ai est à toi. »)

Bonne et sainte année 2007 à tous !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Matthieu 01/04/2007 12:00

Bonjour Emma, merci de ta question.
Non, Jésus n'est pas né un 25 décembre. En fait, nous ignorons la date précise de sa naissance. Et cette ignorance s'inscrit à mon sens dans le dessein providentiel de Dieu. Car à Noël en effet, nous ne faisons pas d'abord mémoire d'un évènement du passé (nous ne fêtons pas un anniversaire...), mais nous réactualisons AUJOURD'HUI le mystère de la nativité du Seigneur, auquel le Seigneur nous donne d'être authentiquement contemporains dans le mystère de l'Eucharistie. Parce qu'il était Dieu, tous les évènements de la vie passée de Jésus-homme sont passés dans l'éternité, et donc dans notre présent, et tous leurs fruits de grâce sont immédiatement accessibles à nous aujourd'hui, par l'action mystérieuse et toute puissante de l'Esprit Saint lors de chaque messe.
Cf. http://totus-tuus.over-blog.com/article-1462398-6.html#anchorComment
Cf. http://www.dominicains.be/praedicatio/article_praedicatio.php3?id_article=295

emma 01/04/2007 10:59

Jésus n'est t'il pas né le 25 décembre?

Lucienne 13/01/2007 22:46

                                  pour Hervé,
       Je sentais devoir te répondre, si tu veux bien.
J'approuve la réponse que Matthieu t'a faite; et , certainement, tu as dù envisager différemment cette question qui te scandalisait.
Actuellement, d'autres parlent comme toi, mais ils se trompent, car en disant cela, ils jugent l'action de notre pape qui veut justement renouer le dialogue, mettre des passerelles, avec des mouvements mis en retraits ou qui se sont coupés plus radicalement de lui.
Tu défends sans équivoque le concile Vatican II, cependant, nous savons tous, qu'il a été souvent mal appliqué et mal mis à profit, quand, pour plaire au plus grand nombre on a désacralisé en grande partie la liturgie...
Alors, que devons-nous craindre ?
Je pense au témoignage de Rébecca, ou de son amie (?) transportée par une liturgie en latin et par les chants.
Moi-même, je suis allée pendant six mois,loin de ma paroisse habituelle, participer à une liturgie en latin, désireuse de trouver un cadre plus propice à la méditation et au recueillement, et cela a été un renouvellement pour ma vie de foi.
On peut être puritaniste et sectaire dans les deux "camps", et manquer au commandement de l'Amour.
                    Bien fraternellement. Lucienne.
 
 

Lucienne 11/01/2007 00:02

                      Il faut désirer l'Unité de l'Eglise et combattre nos préjugés, peurs, jugements hatifs...nous en avons tous.Tournons-nous vers la Miséricorde du Père, dont nous voyons des signes dans les gestes apaisants de notre pape bien-aimé (lors de son voyage en Turquie, par exemple).Et la médisance se transmet vite sur le net, entre autres.
Bon, je n'ai presque rien pu faire jusqu'à présent, mais  je vous invite cependant sur mon dernier petit blog, en hommage à l'Esprit-Saint, qui s'intitule : Trône de la Sagesse; (vous êtes libres!).
Bien à vous tous!
J'ai remarqué aprés, que j'avais reçue la même sainte patronne que toi, Matthieu, pour l'année; je l'affectionne aussi beaucoup, elle a tant souffert pour notre temps, qu'elle doit beaucoup (vouloir) tous nous guider! Fraternellement, en Dieu. L.
 

Matthieu 08/01/2007 16:57

Cher Hervé,
J'avoue n'être pas un chaud partisan de l'anathème et de l'exclusion.
Je ne connais pas très bien le RJC (et je ne voudrais pas dire de sottise), mais pour ce que j'en sais, il s'inscrit dans la Grande Tradition de l'Eglise, en reconnaissant l'autorité des Conciles et des Papes, en particulier de Jean-Paul II et Benoît XVI. Par conséquent, je ne vois pas en quoi ils seraient moins catholiques que toi et moi.
Attention Hervé à ne pas mettre dans le même sac, sous l'étiquette "traditionnaliste", des fidèles attachés à la liturgie de la messe selon le rite Saint Pie V, qui appartient au trésor de l'Eglise, et les intégristes disciples de Mgr Lefebvre qui rejettent Vatican II et l'autorité des Papes actuels.
Attention aussi à ne pas entretenir la culture du mépris entre frères chrétiens, mais à toujours garder la porte de notre coeur ouverte à l'écoute, au dialogue, et à l'acceptation de la différence.

Hervé 08/01/2007 12:22

 Cher Mathieu,
Je ne suis pas convaincu par ton article, mais je souhaite surtout réagir au lien que tu proposes pour cette "consécration". Tu renvoies vers le RJC, qui est une organisation très traditionnaliste (messe de Pie V).
Donc j'en profite pour te demander ce que tu penses de ces personnes qui se coupent de l'Eglise pour rester dans leurs petites traditions du 19ème siècle, refusant une bonne partie du concile Vatican II. Ne crois-tu pas que si l'Evangile est vivant, il n'est pas forcément bénéfique d'en garder une lecture figée avant 1962 ?
Je ne pense pas que les groupuscules du type RJC soient des modèles d'ouverture aux autres, par ailleurs.
         fraternellement,

Olivier 03/01/2007 00:00

Bonne et heureuse année 2007, cher Matthieu !Olivier

Matthieu 02/01/2007 18:52

Merci RV pour tes voeux et ton soutien, toujours précieux...
Bonne et sainte année à toi, ainsi qu'à Chère Gospa.

RV 02/01/2007 10:26

Une bonne année à toi aussi, Matthieu ! Et bravo pour ton article : "2007 : année mariale" !
 

Matthieu 01/01/2007 10:45

Chère Lucienne,
D'accord avec toi pour dire que Marie et l'Esprit Saint, c'est tout UN (il n'y a pas de concurrence ni d'esprit de compétition au ciel) :
http://totus-tuus.over-blog.com/article-2631542.html

Lucienne 01/01/2007 10:20

                         Matthieu,cher frère,  C'est aussi le temps de l'Esprit-Saint; ce n'est pas contradictoire avec ce que tu dis, car Marie est Son Epouse, et, par elle, l'Eglise accueille aussi l'Esprit.L'Esprit de Dieu est la puissance même de Dieu, trés douce, mais qui peut ouvrir toutes les portes, mêmes les plus fermées, et faire d'un Saül, un apôtre zélé... Il passe par toutes les ouvertures, et n'attends que notre accueil.Mais, il me semble, qu'à l'image de l'Enfant de Bethléem, Il se trouve bien souvent mal accueilli, et même combattu!Soyons-en sûrs : Il est le Tout-Proche, le Dieu d'Amour.Faisons-Lui un accueil dans notre coeur, comme on accueille l'Enfant-Jésus !

lucienne 31/12/2006 12:59

                   Matthieu, Je te remercie pour ton bel article de foi, et pour l'encouragement que tu me donnes à renouveler l'engagement que je viens de prendre.         Que le Seigneur assure toujours plus tes pas et ton coeur et qu'Il crée des liens forts entre chacun de nous, qui voulons être Ses enfants et les protégés de Marie, la Vierge Immaculée. Qu'Il protège également Son Eglise et Son doux Pape qu'Il a choisi pour nous guider.                           Bien fraternellement.

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels