Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2006 2 01 /08 /août /2006 06:41

[Chers amis lecteurs, en ce 1er août 2006, où nous fêtons... la Saint Alphonse de Liguori ! nous poursuivons notre lecture du premier chapitre de son Grand moyen de la Prière, consacrée aujourd'hui à l'intercession de la Reine du Ciel : la Très Sainte Vierge Marie.

 

Seigneur qui ne cesse d'éveiller dans ton Eglise de nouveaux modèles de vertu, fais-nous suivre les exemples de Saint Alphonse de Liguori, remplis-nous d'ardeur pour le salut de nos frères, et nous obtiendrons comme lui le bonheur du Ciel. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen].

 

S'il en est ainsi des saints, à plus forte raison doit-il en être ainsi de l'intercession de la Divine Mère, dont les prières valent certainement auprès de Dieu plus que celles de tout le Paradis.

 

Selon saint Thomas, les saints peuvent sauver beaucoup d'âmes en proportion des mérites avec lesquels ils se sont acquis la grâce, mais Jésus Christ ainsi que sa mère ont mérité une si grande grâce qu'ils peuvent sauver tous les hommes : « Si un saint a une telle abondance de grâce qu'elle peut suffire au salut de beaucoup, c'est déjà une grande chose. S'il avait une telle abondance de grâce qu'elle suffise au salut de tous, ce serait le maximum : tel est le cas de Jésus Christ et de la Bienheureuse Vierge ». Saint Bernard a dit de Marie : « Que par toi nous ayons accès auprès du Fils, ô bénie qui nous apportes la grâce, qui enfantes la vie, qui es mère du salut : que par toi, il nous accueille Celui qui par toi nous a été donné (Is 9, 5) ». Ce qui revient à dire : de même que nous n'avons accès au Père que par le Fils, médiateur de justice, de même nous n'avons accès au Fils que par sa Mère, Médiatrice de grâce, qui nous obtient par son intercession les biens que Jésus Christ nous a mérités.

Le même saint Bernard en conclut, dans un autre passage, que Marie a reçu de Dieu deux plénitudes de grâce : la première, l'Incarnation du Verbe éternel fait homme dans son chaste sein ; la seconde, la plénitude des grâces que nous recevons de Dieu par l'intermédiaire de cette divine Mère. Le saint ajoute : « Il a déposé en elle la plénitude de tout bien ; ainsi sommes-nous capables de comprendre que tout ce qu'il peut y avoir en nous, d'espérance, de grâce, de salut, émane de celle qui monte (Ct 8, 5), inondée de délices. C'est elle le jardin de délices que le divin aquilon, survenant soudain, n'a pas seulement effleuré de son souffle, mais traversé avec violence pour que se répandent partout les effluves de ses aromates (Ct 4, 12-16) - autrement dit les dons de la grâce ». Ainsi tous les bienfaits qui nous viennent du Seigneur nous les recevons tous par l'intercession de Marie. Et pourquoi cela ? Parce que, nous répond toujours saint Bernard, ainsi Dieu l'a voulu : « Telle est la volonté de Celui qui a voulu que nous ayons tout par Marie ».

Mais la raison la plus spécifique, nous la trouvons chez saint Augustin : Marie mérite à bon droit d'être appelée notre Mère parce qu'elle a coopéré par sa charité à nous faire naître, nous fidèles, à la vie de la grâce, comme membres de notre Chef Jésus Christ : « Mais elle l'est (Mère) de toute évidence de ses membres - et nous en sommes - car elle a coopéré par la charité, à la naissance dans l'Eglise, des fidèles qui sont les membres de ce Chef ». De même que Marie a coopéré par sa charité à la naissance spirituelle des fidèles, ainsi Dieu a voulu qu'elle coopère par son intercession à leur faire acquérir la vie de la grâce en ce monde et la vie de la gloire dans l'autre. C'est pourquoi la sainte Eglise la fait saluer en des termes exceptionnels et inouïs de Vie, Douceur et Espérance : « Notre Vie, notre Douceur et notre Espérance, Salut ! »

Saint Bernard nous exhorte donc à recourir sans cesse à cette divine Mère, parce que ses prières sont certainement exaucées par son Fils : « Recours à Marie... Je n'hésite pas à l'affirmer : elle aussi sera exaucée en raison de son humble et libre soumission. Oui, le Fils exaucera sa Mère... Petits enfants, voilà l'échelle des pécheurs, voilà ma plus grande assurance, voilà toute la raison de mon espérance ». Le saint l'appelle Echelle, parce que, dans une échelle, on n'arrive au troisième échelon qu'en mettant d'abord le pied sur le second, et on n'arrive au second qu'en mettant le pied sur le premier ; de même, on n'arrive à Dieu que par Jésus Christ, et on n'arrive à Jésus Christ que par Marie.

Il la nomme ensuite toute mon assurance et la raison de mon Espérance, parce que, affirme-t-il, Dieu veut que toutes ses grâces passent par les mains de Marie. Et de conclure : toutes les grâces que nous désirons, nous devons les demander par Marie ; elle nous obtient tout ce que nous voulons et ses prières ne peuvent pas être repoussées : « Recherchons la grâce et recherchons-la par Marie, car ce qu'elle cherche, elle le trouve (Mt 7, 7) et ne saurait en être privée ». Saint Ephrem parle dans le même sens : « Nous n'avons pas d'autre confiance que celle qui nous vient de toi, ô Vierge très fidèle ». Pareillement saint Ildephonse : « Tous les biens que la Suprême Majesté a fixé de leur accorder, elle a décidé de les remettre entre tes mains. A toi ont été confiés les trésors et splendeurs de la grâce ». Saint Germain : « Si tu nous abandonnes, ô Vie des chrétiens, que deviendrons-nous ? ». Saint Pierre Damien : « En tes mains sont tous les trésors des miséricordes de Dieu ». Saint Antonin : « Celui qui demande sans Marie essaie de voler sans ailes ». Saint Bernardin de Sienne : « Tu es la dispensatrice de toutes les grâces ; notre salut est dans ta main ». Il soutient ailleurs que non seulement toutes les grâces nous viennent de Marie, mais qu'à partir du moment où la Bienheureuse Vierge devint Mère de Dieu, elle acquit une certaine juridiction sur toutes les grâces que nous recevons. « Par la Vierge Marie, les grâces vitales partant de la tête qui est le Christ sont diffusées dans tout son corps mystique. A partir du moment où la Vierge Mère conçut le Verbe de Dieu, elle obtint pour ainsi dire une certaine juridiction sur toutes les interventions du Saint Esprit en ce monde : personne n'obtient de Dieu la moindre grâce qui ne soit distribuée par sa pieuse Mère ». Et il conclut : « Tous les dons, vertus et grâces, sont donc dispensés par ses mains, à qui elle veut, quand elle veut et comme elle veut ». Saint Bonaventure écrit de même : « Comme la nature divine tout entière était présente en Marie, je ne crains pas de dire que celle-ci a obtenu une certaine juridiction dans toutes les distributions de grâces, et de son sein coulent, comme d'un océan de la divinité, les fleuves de toutes les grâces ».

Beaucoup de théologiens, s'appuyant sur l'autorité de ces saints, ont donc défendu avec piété et à bon droit qu'aucune grâce ne nous est dispensée sinon par l'intercession de Marie. Telle est l'opinion de Vega, Mendoza, Paciucchelli, Segneri, Poiré, Crasset, et de beaucoup d'autres auteurs, ainsi que du savant Père Noël Alexandre qui a écrit : « Dieu veut que nous attendions de lui tous les biens par l'intercession très puissante de la Vierge Mère, quand nous l'invoquons comme il convient ». Et il avance à l'appui de son opinion le texte de saint Bernard cité plus haut : « Telle est la volonté de Celui qui a voulu que nous ayons tout par Marie ».

Le Père Contenson, commentant les paroles que Jésus adressa du haut de la Croix à saint Jean : « Voici ta Mère », a cette glose : « C'est comme s'il disait : Personne n'aura part à mon sang sinon par l'intercession de ma Mère. Mes plaies sont les sources des grâces, mais les ruisseaux n'en parviennent à personne sinon par le canal de Marie. Jean, mon disciple, dans la mesure où tu l'aimeras tu seras aimé de moi ».

S'il est agréable à Dieu que nous recourions aux saints, à plus forte raison lui est-il agréable que nous recourions à l'intercession de Marie, afin qu'elle supplée par son mérite à notre indignité, comme le dit saint Anselme : « Afin que la dignité de l'intercesseur compense notre pauvreté. Nous adresser à la Vierge, ce n'est donc pas nous défier de la miséricorde de Dieu, mais redouter notre propre indignité ». Cette dignité de Marie, saint Thomas la dit presqu'infinie : « La bienheureuse Vierge, selon qu'elle est Mère de Dieu, a en quelque sorte une dignité infinie ». On a donc raison de dire que les prières de Marie sont plus puissantes auprès de Dieu que les prières de tout le Paradis réuni.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bruno 09/07/2010 20:21



Plus j'avance en âge, plus je pense que Marie, la Vierge, à la fois mère du Fils, épouse de l'Esprit, fille du Père, est une voie extraordianire pour atteindre le coeur de Dieu.


Bien sûr, le Christ est le chamin, la vérité et la vie. Mais peut-on penser qu'il peut refuser quelque chose à sa mère, l'humble servante de Dieu.


 


Quant à critiquer le fait qu'elle ne saurait pas répondre en m^me temps à des milliards de demandes simultanées, j'avoue que cet argument me semble un peu niais. Rien n'est impossible à Dieu, et
s'il veut que Marie puisse entendre des milliards de suppliques en m^me temps, je ne vois pas ce qui s'y oppose.


 


Marie n'est pas Dieu, certes, mais elle est l'Immaculée, elle nous montre à tous le chemin de la sainteté.


 


Cordialement, B.L.


 


Les commentaires portant sur l'appartenance politique de tel ou tel commentateur me semblent hors de propos sur ce blog: rendons à César ce qui appartient à César, et à Dieu dce qui appartient à
Dieu.


Si vous cherchez de la cohérence en politique, demandez vous pourquoi ceux qui sont contre la peine de mort pour d'éventuels coupables sont pour la mort d'innocents sûrs, à savoir les bébés qu'on
ampçeche de naître. Si l'on est contre la peine de mort, on doit être contre l'avortment, sauf peut être dans des cas extêmeent précis. Mais l'IVG n'est pas une méthode de contraception, et ne
doit pas l'être.



nash 08/07/2010 12:42



Ne vous-y trompez pas mes frères, il n'y a Aucun
autre Intercesseur que JÉSUS et la Bible est très claire là dessus, pensez-vous que DIEU peut se contredire??? :



Jean 14:6 Je suis le chemin la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par
moi…


Romains 8:27 et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est
selon Dieu qu'il(Jésus) intercède en faveur des saints.


Romains 8:34 Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite
de Dieu, et il intercède pour nous !


Ephésiens 1:20-23 (la vertu de la
force de l'Éternel) Il l'a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite
dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais
encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l'a donné pour chef suprême à l'Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.


I Timothée 2:5-6 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes,
Jésus-Christ homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous.


Hébreux 7:25 C'est aussi pour cela qu'il [Jésus] peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de
Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.


Hébreux 8:6 Mais maintenant il (Jésus) a obtenu un ministère d'autant supérieur qu'il est le
médiateur d'une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses


1 Jean 2:1
... Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste (Il n'y en a aucun
autre)


 


Puis, pensez-vous réellement que Marie a le pouvoir de recueillir toutes les prières qui se font dans le monde entier??? Pendant
qu'on la prie en Amérique Latine, on la prie aussi en Afrique et au Japon, etc... Vous pensez qu'elle possède réellement la capacité d'interceder pour 1 milliard de personnes en même temps???
Donc finalement ça ne sert donc à rien de prier DIEU??? Lui dont nous avons la preuve de l'omniscience et JAMAIS celle de Marie...


Que DIEU vous bénisse!




tyler 17/08/2006 02:14

je pose la question suite au commentaire de tibault .mais comment peut on se pretendre chretiens ou catholique .bref respecter le message du christ et etre partisans fn ?je t avoue que ses liens meme sur d autre site me choque !!je te pose la question a toi non par provoc mathieux .(je sais ailleur suis pas toujour sur cet etat d esprit lol)mais comme tu est quelqu un de censer et que  tu connais un peu mieux que moi ces gens .je t avoue ca m ettonne  au plus haut point comment suivre un enseignement qui dit aimer vous les un les autres en suivant un type comme lepen qui parle de race superieur etc ?

thibault 12/08/2006 23:14

 très bon site si on n'aime la religion catholique comme moi mais je ne pensais pas que des personnes aimé autant la religion car même moi je ne fait pas que ça sur mon blog

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels