Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 12:29

Cher ami lecteur,

 

Voilà une question qui m’a souvent été posée depuis la création de ce Blog : Pourquoi l’Eglise impose-t-elle à ses prêtres la discipline du célibat ?

 

La question mérite attention, tellement elle est récurrente et semble heurter le sens commun. Comment demander à de jeunes hommes un tel sacrifice, un tel renoncement au bonheur familial, sans les « mutiler » d'une certaine manière d’une partie de leur humanité ?

 

Si la vie de famille est si bonne pour l’homme, source d’équilibre et de joie (ce que dit l’Eglise !), pourquoi en priver les prêtres, si ce n’est par machisme, ou au nom de je ne sais quelle sainte horreur de l’Eglise au sujet de tout ce qui touche à la sexualité ?

 

Comment un prêtre peut-il d’ailleurs prêcher l’amour, s’il n’en vit pas lui-même activement ? Ne risque-t-il pas d’être déconnecté des réalités de ce monde en vivant dans un repli frileux sur soi ?

 

Telles sont les principales objections que l’on entend à ce sujet.

 

Le présent article n’a pas vocation bien entendu à apporter une réponse définitive à cette brûlante question, mais à ouvrir la réflexion et le débat sur un sujet qui me paraît essentiel finalement pour comprendre quelque chose du mystère de l’Eglise, de cette Eglise qu’a voulue Jésus pour le monde.

 

Je me bornerai ici à deux observations :

 

1°) Il n’est pas exact de dire que « l’Eglise-interdit-aux-prêtres-de-se-marier ». Outre que cette discipline ne s’applique que dans l’Eglise latine, elle ne s’adresse qu’à des personnes ayant reçu un appel de Dieu au célibat pour le royaume.

 

Jésus parle de ces « étranges » personnages au Chapitre 19 de l’Evangile de Matthieu, suite à un enseignement sur le… mariage. Ecoutons bien les paroles du Maître :

 

« Ce n'est pas tout le monde qui peut comprendre cette parole, mais ceux à qui Dieu l'a révélée.

 

« Il y a des gens qui ne se marient pas car, de naissance, ils en sont incapables ;

 

« il y en a qui ne peuvent pas se marier car ils ont été mutilés par les hommes ;

 

« il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux.

 

« Celui qui peut comprendre, qu'il comprenne ! » (Mt 19. 11-12)

 

« Il y en a qui ont CHOISI de ne pas se marier », dit Jésus. Et c’est précisément parmi ceux-là que l’Eglise choisi ses prêtres.

 

Saint Paul évoque lui aussi le célibat consacré au Chapitre 7 de sa première lettre aux Corinthiens en ses termes :

 

« Au sujet du célibat, je n'ai pas reçu d'ordre spécial du Seigneur, mais je donne mon avis, moi qui suis devenu digne de confiance grâce au pardon du Seigneur. Je pense que le célibat est une chose bonne, étant donné les événements redoutables qui nous attendent ; oui, c'est une chose bonne de vivre ainsi. » (1 Co 7. 25-26).

 

Et l’on voit bien au passage combien le célibat sacerdotal trouve sa justification dans l’Ecriture, contrairement à ce qu’affirment certains…

 

2e remarque : certains choisissent de ne pas se marier, dit Jésus, « à cause du Royaume des Cieux ». Que cela veut-il dire ? En quoi le Royaume des Cieux peut-il conduire à une décision aussi radicale que la renonciation au mariage, et à la vie de famille ?

 

Saint Paul dans son Epître citée plus haut répond en partie à cette question :

 

« (…) J'aimerais vous voir libres de tout souci. Celui qui n'est pas marié a le souci des affaires du Seigneur, il cherche comment plaire au Seigneur. Celui qui est marié a le souci des affaires de cette vie, il cherche comment plaire à sa femme, et il se trouve divisé (…).

 

« En disant cela, c'est votre intérêt à vous que je cherche ; je ne veux pas vous prendre au piège, mais vous proposer ce qui est bien, pour que vous soyez attachés au Seigneur sans partage. » (1 Co 7. 32-35).

 

Le célibat est donc vécu comme une consécration totale de l’homme aux « affaires » de son Dieu. Il est ainsi entièrement donné à la mission de l’Eglise, et libéré des soucis de ce monde, il peut être « tout à tous » (1 Co 9. 22).

 

Mais au-delà de cette question de la disponibilité matérielle aux « affaires » du Seigneur, il y a plus fondamental, me semble-t-il : dans le choix du célibat, il est question surtout de rendre témoignage au Royaume des Cieux, de manifesterque le Royaume des Cieux s’est approché, que le Royaume est , présent, au milieu de nousJe pense qu’il s’agit là de la toute première justification au célibat des prêtres, dans l’ordre de l’importance.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels