Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 00:00


Le 5 août 2006, le Pape Benoît XVI a accordé un long entretien à la télévision allemande, dont voici un extrait.


Journaliste
 : Il y a un mois, vous étiez à Valence pour la Rencontre mondiale des familles. Ceux qui vous ont écouté avec attention (…) ont remarqué que vous n'avez jamais prononcé les mots de « mariage homosexuel », que vous n'avez jamais parlé de l'avortement, ni de la contraception. Des observateurs attentifs se sont dit : intéressant ! Évidemment, votre intention est d'annoncer la foi et non pas de parcourir le monde comme un « apôtre de la morale ». Pouvez-vous commenter cela ?


Benoît XVI
 : Oui, bien sûr. Tout d'abord, il faut dire que j'avais en tout deux fois vingt minutes pour parler. Et quand on dispose de si peu de temps, on ne peut pas commencer par dire : non ! Il faut d'abord savoir ce que nous voulons vraiment, n'est-ce pas ? Et le christianisme, le catholicisme ce n'est pas une somme d'interdits, mais une option positive. Il est très important que cela soit à nouveau visible, car cette conscience a presque complètement disparu aujourd'hui. On a entendu dire tellement de choses sur ce qui n'est pas permis que maintenant il faut dire : nous avons une idée positive à proposer, à savoir que l'homme et la femme sont faits l'un pour l'autre, qu'il existe, pour ainsi dire, des échelons : sexualité, éros, agapè, qui sont les dimensions de l'amour, et ainsi se forme d'abord le mariage comme rencontre pleine de bonheur pour l'homme et la femme, puis la famille, qui garantit la continuité entre les générations, dans laquelle se réalise la réconciliation des générations et où l'on peut rencontrer également les cultures.

Tout d'abord, donc, il est important de mettre en relief ce que nous voulons. En second lieu, on peut ensuite voir aussi pourquoi nous ne voulons pas certaines choses. Et je crois qu'il faut reconnaître que ce n'est pas une invention catholique que l'homme et la femme sont faits l'un pour l'autre, afin que l'humanité continue à vivre : au fond, toutes les cultures le savent.

En ce qui concerne l'avortement, il ne relève pas du sixième mais du cinquième commandement : « Tu ne tueras pas ! ». Et nous devrions considérer cela comme une évidence, et toujours réaffirmer que la personne humaine commence dans le sein maternel et reste une personne humaine jusqu'à son dernier soupir. Aussi doit-elle être toujours respectée comme personne humaine. Mais cela devient plus clair si on a d'abord dit ce qui est positif.



Lire le texte intégral de l'interview du Pape Benoît XVI

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels