Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 12:30

Il y a 5 ans, en janvier 2006 :

 

- Je publiais, le 1er janvier, le témoignage de ma conversion - et racontais l'histoire de ma rencontre avec Dieu à travers la résolution que j'avais prise en 1998 de la prière quotidienne, et la méditation conjointe de la Parole de Dieu. Petite citation personnelle sur la prière - fruit de mon expérience personnelle : "La prière peut profondément changer notre vie, car elle est ouverture du coeur à Dieu qui peut alors agir dans l'âme qui s'offre à Lui."

 

- Dans un autre article où je rapprochais les paroles du Pape Benoît XVI d'un message de la Sainte Vierge à Medjugorje, un de nos plus fidèles lecteurs, Hervé (un vétéran désormais!) - à ne pas confondre avec RV, un autre vétéran de ce blog! - m'amenait à préciser la position de l'Eglise sur Medjugorje. Je rappelais ainsi qu'en l'état actuel des choses (état inchangé depuis 2006), l'Eglise ne s'était pas prononcée définitivement sur Medjugorje : ni POUR, ni CONTRE - l'Eglise, pour l'instant, "ne se prononce pas" (selon les termes de Mgr Brincard). Et j'indiquais aux lecteurs que le Blog Totus Tuus se soumettra au jugement définitif de l'Eglise lorsqu'il sera connu. Le Blog Totus Tuus fait donc le choix résolu et inconditionnel de la fidélité à l'Eglise catholique.

 

- Pour la première Journée Mondiale de prière pour la paix de son Pontificat, le 1er janvier 2006, Pape Benoît XVI écrivait un très beau Message sur l'Evangile de la Paix - que je commentais dans un article. Petite citation personnelle : "La conscience d'une fraternité universelle ne peut s'enraciner durablement que dans la foi en un Dieu Créateur et Père de tous les hommes".

 

- Le 15 janvier 2006 : j'évoquais (dans un second témoignage) mon expérience de Dieu à travers l'émerveillement que j'éprouvais devant l'existence de ma propre vie : "Le fait que je puisse exister, MOI, me faisait pressentir que j'avais été désiré, MOI, par Quelqu'un, un TU qui me préexistait et sans Qui je n'aurais pu voir le jour, puisque je ne me suis pas donné l'être à moi-même [...]. J'existais, et ma vie attestait de l'existence d'un autre Être, préexistant ; l'existence même de MON être me révélait un Amour, un Désir, une Volonté sur MOI, qui me posait dans l'existence, sans laquelle je n'aurais pu être, et qui donnait un sens à ma vie."

 

- Cet article donna lieu à la première grande discussion de l'histoire de ce blog : 19 commentaires échangés principalement avec Anne-Sophie et Adeline, deux jeunes lectrices tourmentées par la question de la présence du mal dans leur vie : "Pourquoi Dieu ne nous aide pas? Pourquoi?" me demandait Anne-Sophie. "Je pense que Dieu existe (...) ça ne m'empêche pas de déprimer profondément et de penser au suicide" m'écrivait Adeline. Je mesurais la grande responsabilité qui m'incombait sur ce blog, et priais le Seigneur de m'inspirer des réponses qui conviennent, des réponses qui puissent toucher, consoler, guider... Ces douloureuses questions me semblaient confirmer en tout cas ce que j'écrivais à Charles le mois précédent : à savoir que "pour beaucoup de jeunes d'aujourd'hui, [la question de Dieu est] une question de vie ou de mort".

 

Je réitérais ces propos le 19 janvier 2006 (avant la première intervention de nos jeunes lectrices) : "Parler de l’Amour de Dieu aujourd’hui aux hommes et aux femmes de ce temps est [...] pour beaucoup, une question de vie ou de mort"...

 

- Le 17 janvier 2006 : je rendais publique la réponse d'un prêtre de ma paroisse à une question que je lui avais posée concernant un e-mail "superstitieux" (une prétendue prière de Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus à diffuser à 7 personnes en 5 minutes...)

 

- Le 19 janvier 2006, dans l'article que j'évoquais précédemment, je me réjouissais de la prochaine sortie de la première Encyclique de Benoît XVI, ainsi que de son thème : l'Amour de Dieu. "Il est important que l’Eglise proclame à temps et à contre temps la vérité sur Dieu, la vérité de l’Amour de Dieu, la vérité de l’Amour qu’est Dieu, afin que l’humanité puisse enfin se tourner, confiante et sans crainte, vers Celui qui est la source de toute vie, de toute vraie joie, et qui détient la clef de son bonheur et de son avenir."

 

- Le 24 janvier 2006, je répondais à la première grande question théologique de ce blog - qu'une amie m'avait posée au cours d'une conversation, et que je traduisais ainsi : Dieu est-il trop grand... pour se faire petit? J'utilisais pour lui répondre quelques textes de notre nouveau Pape Benoît XVI, qui se révélait déjà un grand penseur de la foi.

 

- Le 28 janvier 2006, j'introduisais le commentaire de l'Encyclique "Deus Caritas Est" (à laquelle j'allais renoncer en chemin, devant l'ampleur de la tâche...) par un article sur la Parole de Dieu et sur le Pape : "Beaucoup de nos contemporains pensent que Dieu est silencieux, qu'il est muet, et donc indifférent au sort de notre vie. Mais combien ont-ils ouvert leur Evangile pour y trouver une lumière sur la condition de leur existence? [...] Dans la liturgie de l'Eglise, Dieu nous parle au quotidien, il interpelle nos coeurs et nous invite à l'écoute filiale."

 

J'avais écrit sensiblement la même chose dans mon article précité du 1er janvier 2006 : "je réalisais que Dieu parle encore AUJOURD'HUI à son peuple, et j'étais émerveillé à l'idée que les catholiques du monde entier, sur quelque continent qu'ils se trouvent, reçoivent chaque jour la même nourriture de la part du Seigneur de l'univers. Et dire que certains pensent que Dieu est muet..."

 

Sur le Pape et sa nouvelle Encyclique : "Nous sommes invités à écouter la parole du Pape comme la parole d'un prophète, c'est-à-dire d'un porte-parole de Dieu. Tous les baptisés, certes, participent chacun à sa manière à la mission prophétique du Christ. Mais le Pape est d'une manière toute spéciale investit par l'Esprit Saint du charisme lui permettant de parler à coup sûr, en certaines circonstances, au nom du Christ Ressuscité".

 

- Le 29 janvier 2006 enfin, je lançais la grande série d'articles consacrée à la question "Dieu existe-t-il?" qui allait nous occuper quelques années (et qui n'est pas encore achevée!) en publiant un avant-propos dans lequel j'expliquais les circonstances qui m'avaient amenées à travailler particulièrement ce sujet : "J’avais rencontré un Monsieur qui prétendait que les données actuelles de la science suffisaient à mettre en pièces toutes les « croyances » et autres « mythologies » - pour reprendre ses propres expressions -, en ce compris la foi chrétienne. J’étais évidemment très contrarié par cette appréciation, mais ne savais alors trop quoi lui répondre. Je me décidais donc à rechercher la vérité, et me suis mis ainsi à étudier de nombreux ouvrages de sciences, et à lire de nombreux auteurs scientifiques, croyants ou non croyants. Et là, quel ne fut pas mon éblouissement de découvrir qu’en l’état actuel de la science, nier Dieu est devenu moins rationnel que croire en Lui!"

 

- A lire aussi : la très belle méditation de St Bernard sur l'intercession de la Vierge Marie, pour tous ceux qui sont à la dérive... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Il y a 5 ans...
commenter cet article

commentaires

RV 10/01/2011 10:02



(...) à ne pas confondre avec RV, un autre vétéran de ce blog!


 


On ne se voit pas vieillir !


 


RV