Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 00:00

Dimanche 9 janvier 2011 – Baptême du Seigneur (Année A)

 

La fête du baptême du Seigneur : la Pentecôte du cycle de la Nativité

 

Première lecture : Isaïe 42. 1-4, 6-7

« Moi, le Seigneur, j'ai fait de toi la lumière des Nations »

 

Psaume 28

« Adorez le Seigneur, éblouissant de Sainteté »

 

Deuxième lecture : Actes des Apôtres 10. 34-38

« Dieu ne fait pas de différence entre les hommes »

 

Evangile : Matthieu 3. 13-17

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui, j'ai mis tout mon amour »

 

***

Message audio du Pape : 2011

Angelus du Pape : 2008 – 2011

Homélie du Père Walter Covens : 2008 – 2011 

Homélie du Père Joseph-Marie Verlinde : 2011 

Audio de Radio Vatican : 2011

Ce que l’Evangile nous dit et me demande

Notre société a besoin de fortes doses d'Esprit Saint (P. Raniero Cantalamessa)

 

*** 

 

« Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l'eau ; voici que les cieux s'ouvrirent... » (Mt 3. 16)

 

« Quelle est la signification de cet acte que Jésus a voulu accomplir - en vainquant la résistance du Baptiste - pour obéir à la volonté du Père ? Son sens profond n'apparaîtra qu'à la fin de l'existence terrestre du Christ, c'est-à-dire dans sa mort et sa résurrection. En se faisant baptiser par Jean en même temps que les pécheurs, Jésus a commencé à prendre sur lui le poids du péché de l'humanité tout entière, comme Agneau de Dieu qui 'enlève' le péché du monde. Une œuvre qu'Il a accomplie pleinement sur la Croix, lorsqu'il a reçu également son 'baptême'. En effet, en mourant il s' "immerge" dans l'amour du Père et répand l'Esprit Saint, afin que ceux qui croient en Lui puissent renaître de cette source intarissable de vie nouvelle et éternelle. Toute la mission du Christ se résume ainsi : nous baptiser dans l'Esprit Saint, pour nous libérer de l'esclavage de la mort et nous ouvrir le ciel, c'est-à-dire l'accès à la vie véritable et pleine, qui sera une immersion toujours nouvelle dans l'immensité de l'être, tandis que nous sommes simplement comblés de joie. » (Benoît XVI, Angelus 2008)

 

« Le Christ est baptisé non pas pour être sanctifié par l'eau, mais pour sanctifier lui-même l'eau et pour purifier par sa pureté ces flots qu'il touche. La consécration du Christ est en effet la consécration fondamentale de l'élément. Lorsque le Sauveur est lavé, c'est alors que l'eau est d'avance purifiée tout entière en vue de notre baptême; la source est purifiée pour que, dorénavant, la grâce du baptême soit administrée aux peuples à venir. Le Christ a donc reçu la baptême par avance, pour que les peuples chrétiens prennent sa suite avec confiance. » (Saint Maxime de Turin)

 

« "C’est toi mon Fils bien-aimé, en toi, j’ai mis tout mon amour."  L’Evangile commence par une déclaration d’amour ;  la plus éperdue qui soit.  Dieu s’est lancé à la recherche de l’humanité perdue, et voilà que se révèle la plénitude de l’amour quand les cieux se déchirent. En effet, la communication entre le ciel et la terre commence à se faire, elle est désormais acquise, tout va s’accomplir. » (Marie-Joseph Le Guillou)


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Liturgie
commenter cet article

commentaires