Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 00:00

Dimanche 13 mars 2011 – 1er dimanche de Carême (Année A)

 

Le temps du Carême - Le combat spirituel (1) : identifier nos ennemis

 

Première lecture : Genèse 2. 7-9 ; 3. 1-7a

« Dieu modela l'homme avec la poussière tirée du sol »

 

Psaume 50

« Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour ; selon ta grande miséricorde, efface mon péché »

 

Deuxième lecture : Romains 5. 12-19

« Le don gratuit de Dieu et la faute n'ont pas la même mesure »

 

Evangile : Matthieu 4. 1-11

« Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu  »

 

***

Message audio du Pape : 2011

Angelus du Pape : 2008 - 2011

Homélie du Père Walter Covens : 2008 - 2011 

Homélie du Père Joseph-Marie Verlinde : 2011 

Audio de Radio Vatican : 2011

Ce que l’Evangile nous dit et me demande

Le démon existe-t-il? (A l'occasion de la sortie du film "Le Rite" , et après avoir vu ce film, l'abbé de MONTARDY revient sur la question du démon, et des exorcismes. Tout cela ne serait-il que du cinéma ?)

Au désert, Jésus s'est libéré de Satan, pour nous en libérer (P. Raniero Cantalamessa)

C'est à l'heure de la fragilité qu'arrive le Tentateur (P. Pierre Desroches, de Montréal)

 

*** 

 

« Jésus fut conduit au désert par l'Esprit pour être tenté par le Démon. » (Mt 4. 1) 

 

« Le Mal n’est pas une abstraction, mais il désigne une personne, Satan, le Mauvais, l’ange qui s’oppose à Dieu. Le diable est celui qui "se jette en travers" du dessein de Dieu et de son œuvre de Salut accomplie dans le Christ. Homicide dès l’origine, menteur et père du mensonge, le Satan, séducteur du monde entier, c’est par lui que le péché et la mort sont entrés dans le monde et c’est par sa défaite définitive que la création toute entière sera libérée du péché et de la mort. » (Catéchisme de l’Eglise catholique, § 2851-2852)

 

 

« A propos du serpent, il faut que je vous parle des anges et des démons, pour expliquer la différence entre le péché de nos premiers parents et celui de Satan. A parler très grossièrement, je dirai que Satan a péché comme quelqu'un de très intelligent, et nos premiers parents comme des imbéciles : c'est la seule différence. A part cela, c'est exactement le même péché. Mais cette différence est de taille : car si on pèche intelligemment, on est perdu pour toujours. Si on pèche comme un imbécile, même contre le Saint-Esprit, Dieu peut encore nous sauver. Reste que ce péché est du même ordre que celui de Satan, et c'est pourquoi Satan a donné un coup de main à nos premiers parents, pour qu'ils s'élèvent jusqu'à la grandeur de sa révolte. Le démon est un professeur, et plus précisément un professeur de dignité : "La foi, l'obéissance, l'humilité, devenir un enfant, tout cela n'est pas digne de vous". Les hommes n'ont pas très bien compris, mais suffisamment pour crucifier Jésus-Christ. Sans le péché de Satan, on ne peut rien comprendre au message chrétien. S'il n'y avait que la faiblesse et la bêtise humaine, Dieu pourrait nous sauver sans monter sur la Croix. Mais il y a la révolte, et la révolte ne se soigne pas comme une maladie, ni même comme une faiblesse : la révolte se soigne par le don de la conversion... et ce don est assez onéreux - même pour Dieu - pour exiger la Croix. » (M.-D. Molinié, in Adoration ou désespoir).

 

« "Si tu es le Fils de Dieu", répète le Tentateur, manifestant par là que c'est bien là le problème ; et Jésus y a été affronté, pas seulement trois fois, mais tout au long de sa vie terrestre ; être le Messie, concrètement, en quoi cela consiste-t-il ? La question prend diverses formes : est-ce résoudre les problèmes des hommes à coup de miracles, comme changer les pierres en pain ? Est-ce provoquer Dieu pour vérifier ses promesses ?... En se jetant du haut du temple par exemple, car le psaume 91 promettait que Dieu secourrait son Messie... Est-ce posséder le monde, dominer, régner, à n'importe quel prix, quitte à adorer n'importe quelle idole ? Quitte même à n'être plus Fils ? Car je remarque que, la troisième fois, le Tentateur ne répète plus "Si tu es Fils de Dieu"... » (Marie-Noëlle THABUT, in L'intelligence des Ecritures).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Liturgie
commenter cet article

commentaires