Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 08:06

Extrait de l'allocution du Pape Benoît XVI à M. Azeglio Ciampi, président de la République italienne, le 24 juin 2005.

 

Le Christ est le Sauveur de tout l'homme, de son esprit et de son corps, de son destin spirituel et éternel et de sa  vie temporelle et terrestre. Ainsi, lorsque son message est accueilli, la communauté civile devient également plus responsable, plus attentive aux exigences du bien commun et plus solidaire avec les personnes pauvres, abandonnées et exclues (...). 

Les relations entre l'Eglise et l'Etat italien sont fondées sur le principe énoncé par le Concile Vatican II, selon lequel "la communauté politique et l'Eglise sont indépendantes l'une de l'autre et autonomes. Mais toutes deux, quoique à des titres divers, sont au service de la vocation personnelle et sociale des mêmes hommes" (Gaudium et spes, n. 76). Il s'agit d'un principe qui est déjà présent dans les Accords du Latran et a ensuite été confirmé dans les Accords de modification du Concordat. Une saine laïcité de l'Etat en vertu de laquelle les réalités temporelles sont dirigées selon les normes qui leur sont propres est donc légitime, sans exclure toutefois les références éthiques qui trouvent leur fondement ultime dans la religion. L'autonomie du domaine temporel n'exclut pas une harmonie intime avec les exigences supérieures et complexes dérivant d'une vision intégrale de l'homme et de son destin éternel.  

 

Lire le texte intégral de l'allocution au Président de la République italienne, le 24 juin 2005

Partager cet article

Repost0

commentaires

Miky 05/12/2006 09:41

Les références éthiques, si tu tiens (comme moi d'ailleurs) à leur objectivité, ne peuvent être fondées par des principes particuliers, qui relèvent de l'adhésion de foi à une certaine communauté. Par conséquent, ils ne peuvent être fondé dans la religion.
Il faut en effet choisir :
- ou bien l'éthique est subjective uniquement, et en ce cas, son fondement est pluriel : catholicisme, protestantisme, judaïsme, islam, bouddhisme, hindouisme, agnosticisme, panthéisme, athéisme, humanisme, etc. et tout se vaut et s'équivaut...
- ou bien l'éthique est objective, au moins en partie, et cette partie est connaissable, compréhensible et adoptable par tout homme, quel que soit ses convictions idéologiques, donc qu'il soit religieux ou non, catholique ou non, etc.
Je répondrai un peu plus tard à ton article : Psychologie et homosexualité qui, tu t'en doutes peut-être, ne m'a pas convaincu...
Amicalement,
Miky

d 03/12/2006 10:55

Toujours aussi comique ce bon vieux paner Pape.

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels