Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 18:04

Alors que tous les "enfants de Medjugorje" s'apprêtent à fêter dans la joie le 25e anniversaire des apparitions de la Vierge Marie dans ce petit village de Bosnie-Herzégovine, ce samedi 24 juin 2006 (qui tombe providentiellement cette année le jour où l'on célèbre habituellement... le Coeur immaculé de Marie!), je vous propose un petit témoignage personnel rédigé au pied levé à la demande d'une amie étudiante.

 

Je suis allé à Medjugorje la première fois en pélerinage-retraite en 2002. Pourquoi avoir choisi Medjugorje comme destination ? J’en avais certes beaucoup entendu parler, notamment dans la presse catholique, mais plutôt en mal, il faut bien le dire. C’est l’enthousiasme de deux grands témoins qui m’ont finalement décidé à m’y rendre : un prêtre et un évêque, le Père Daniel Ange et Mgr André-Mutien Léonard, évêque de Namur.

 

A cette époque de ma vie, je sentais que le Seigneur voulait m’apprendre à connaître sa Mère. Depuis ma conversion, j’ai toujours eu beaucoup de difficulté à prier Marie, à vivre avec Marie. Je n’ai pas de dévotion « naturelle » envers Marie. Mais à Medjugorje, j’ai réalisé l’importance de la Sainte Vierge dans le projet de Dieu, ainsi que dans ma propre vie de foi. « Tu es venu ici, à Medjugorje, pour rencontrer la Femme », m’a murmuré un jour le Seigneur.

 

Quelque chose du mystère de Dieu m’était ainsi révélé en Marie. Car comment mieux entrer dans la connaissance du Tout-Autre qu’est Dieu, sinon en apprenant à connaître l’Autre, qu’est la Femme.

 

Beaucoup craignent que la dévotion à Marie ne détourne les âmes du Christ. Quelle erreur ! La dernière parole de Jésus sur la Croix, avant de rendre l’esprit, fut adressée à Jean, et à travers lui, à toute l’Eglise : « Voici ta Mère »Comment prétendre être fidèle au Christ si l’on n’écoute pas sa parole, et si l’on ne prend pas Marie chez soi, comme lui-même nous le demande. En vérité, qui n’a pas Marie pour Mère n’a pas Jésus pour Maître et pour Seigneur.

 

Beaucoup trouvent que Marie parle beaucoup à Medjugorje, et que cela contraste singulièrement avec la figure de Marie dans les Evangiles, femme d’oraison, de contemplation et de silence, gardant toutes choses dans son cœur. Mais « quiconque s’abaisse sera élevé », annonçait prophétiquement le Seigneur Jésus. Après l’abaissement de Marie au temps de sa vie terrestre, n’assistons-nous pas au temps de son élévation, de sa glorification ?

 

Beaucoup de pélerins reçoivent de nombreuses grâces sensibles à l’occasion de leur pèlerinage, et j’en ai moi-même reçu beaucoup à Medjugorje, spécialement au cours de mon premier voyage. Mais au-delà de tout cela, il y a la présence de Marie que tout le monde peut expérimenter d’une manière ou d’une autre. A Medjugorje, nous ne voyons pas Marie, nous ne l’entendons pas à la manière des voyants. Elle reste invisible à nos yeux. Mais nous pouvons tous faire l’expérience d’une rencontre avec celle qui nous conduit à son Fils Jésus.

 

A Medjugorje, Marie nous révèle à nous même. La mission d’animation liturgique que j’accomplis dans l’Eglise aujourd’hui, je l’ai reçu là-bas. Je venais comme beaucoup à Medjugorje avec mes blessures, mes peines, mes souffrances ; j’y attendais la guérison, la délivrance, une lumière spéciale sur ma vie. Je n’ai rien reçu de cela, mais je suis reparti avec une Mission pour l’Eglise, Mission que je continue d’accomplir aujourd’hui au service de mes frères. Non, décidément, les chemins du Seigneur ne sont pas nos chemins…

 

 

(Cf. La position de l'Eglise sur Medjugorje + Bibliographie février 2006).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels