Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 18:28

Jeudi 22 février 2007, le Pape Benoît XVI a rencontré le clergé du diocèse de Rome au Vatican. La rencontre s’est déroulée sous forme d’entretien. Extrait.

Question de Don Luigi Veturi, curé de Saint Jean Baptiste des Florentins
, qui évoque le thème de l'art sacré, en demandant au pape si celui-ci ne devrait pas être mieux valorisé comme moyen de communication de la foi.

Réponse du Pape Benoît XVI :
La réponse pourrait être très simple : oui ! Je suis arrivé parmi vous avec un peu de retard, car je me suis rendu auparavant dans la Chapelle pauline, qui fait l'objet depuis plusieurs années de travaux de restauration. On m'a dit qu'ils dureront encore deux ans. J'ai pu voir entre les échafaudages un peu de cet art miraculeux. Et cela vaut la peine de bien la restaurer, afin qu'elle soit rendue à sa splendeur originelle et qu'elle soit une catéchèse vivante.

Avec cela, je voulais rappeler que l'Italie est particulièrement riche d'art, et l'art est un trésor de catéchèse inépuisable, incroyable. C'est également un devoir pour nous de le connaître et de mieux le comprendre. Je ne sais pas comment font parfois les historiens de l'art, pour l'interpréter uniquement de façon formelle, selon la technique artistique. Nous devons au contraire entrer dans le contenu et faire revivre le contenu qui a inspiré ce grand art. Cela me semble réellement un devoir – également dans la formation des futurs prêtres – de connaître ces trésors et d'être capables de transformer en catéchèse vivante ce qui est présent en eux et nous parle aujourd'hui. Ainsi, l'Eglise pourra elle aussi apparaître comme un organisme non pas d'oppression ou de pouvoir – comme certains voudraient le faire croire – mais d'une fécondité spirituelle unique dans l'histoire ou du moins, oserais-je dire, qui n'a pas d'égal en dehors de l'Eglise catholique. C'est également un signe de la vitalité de l'Eglise qui, avec toutes ses faiblesses et également ses péchés, est toujours restée une grande réalité spirituelle, une source d'inspiration qui nous a donné toute cette richesse.

C'est donc un devoir pour nous d'entrer dans cette richesse et d'être capables de devenir les interprètes de cet art. Cela vaut tant pour la peinture et la sculpture, que pour la musique sacrée, qui est un domaine de l'art qui mérite d'être vivifié. Je dirais que l'Evangile vécu de façon différente représente aujourd'hui encore une puissante source d'inspiration qui nous donne et qui nous donnera l'art. Il existe également aujourd'hui surtout de très belles sculptures, qui démontrent que la fécondité de la foi et de l'Evangile ne s'est pas éteinte ; il existe aujourd’hui aussi des compositions musicales... Il me semble que l'on peut souligner une situation, disons, contradictoire de l'art, une situation même un peu désespérée de l'art. Aujourd'hui aussi l'Eglise inspire, car la foi et la Parole de Dieu sont inépuisables. Et cela nous donne du courage à tous. Cela nous donne l'espérance que le monde à venir également aura une nouvelle vision de la foi, et, dans le même temps, la certitude que les deux mille ans d'art chrétien déjà écoulés sont toujours vivants et sont toujours un « aujourd'hui » de la foi.


Lire le texte de la réponse du Pape Benoît XVI sur Zenit.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Benoit XVI
commenter cet article

commentaires