Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 11:56

Extrait de la lettre du Pape Benoît XVI aux catholiques de Chine (27 mai 2007).

Considérant le dessein originel de Jésus, il apparaît évident que la prétention de certains organismes, voulus par l'État et étrangers à la structure de l'Église, de se placer au-dessus des Évêques eux-mêmes et de guider la vie de la communauté ecclésiale ne correspond pas à la doctrine catholique selon laquelle l'Église est « apostolique », comme l'a aussi rappelé le Concile Vatican II. L'Église est apostolique par son origine, parce qu'elle a “pour fondations les Apôtres” (Ep 2, 20) ; par son enseignement, qui est celui des Apôtres ; par sa structure, parce qu'elle est édifiée, sanctifiée et gouvernée, jusqu'au retour du Christ, par les Apôtres, grâce à leurs successeurs, les Évêques en communion avec le successeur de Pierre. Par conséquent, dans toute Église particulière, seul l'Évêque diocésain paît au nom du Seigneur le troupeau qui lui est confié comme son pasteur propre, ordinaire et immédiat, et, au niveau national, seule une Conférence épiscopale légitime peut formuler des orientations pastorales, valables pour la totalité de la communauté catholique du Pays concerné.

Même la finalité déclarée desdits organismes de mettre en œuvre « les principes d'indépendance et d'autonomie, d'autogestion et d'administration démocratique de l'Église » (cf. Statuts de l’Association patriotique catholique chinoise) est inconciliable avec la doctrine catholique qui, depuis les antiques Symboles de foi, professe que l'Église est une, sainte, catholique et apostolique.

À la lumière des principes exposés ci-dessus, les Pasteurs et les fidèles laïcs se rappelleront que la Prédication de l'Évangile, la catéchèse et l'action caritative, l'action liturgique et cultuelle, de même que les choix pastoraux, sont uniquement de la compétence des Évêques, avec leurs prêtres, dans la continuité permanente de la foi, transmise par les Apôtres dans les Saintes Écritures et dans la Tradition, et qu'ils ne peuvent donc être sujets à aucune interférence extérieure (…).


Au cours des dernières années, pour des raisons variées, vous, Frères dans l'Épiscopat, vous avez rencontré des difficultés, parce que des personnes non « ordonnées » et parfois même non baptisées contrôlent et prennent des décisions concernant d'importantes questions ecclésiales, y compris la nomination des Évêques, au nom de divers organismes d'État. On a donc assisté à une dépréciation des ministères pétrinien et épiscopal en raison d'une vision de l'Église selon laquelle le Souverain Pontife, les Évêques et les prêtres risquent de devenir de fait des personnes sans office et sans pouvoir. À l'inverse, comme on l'a dit, les ministères pétrinien et épiscopal sont des éléments essentiels et partie intégrante de la doctrine catholique sur la structure sacramentelle de l'Église. Cette nature de l'Église est un don du Seigneur Jésus, car c'est lui qui a établi « d'abord les Apôtres, puis les prophètes et les missionnaires de l'Évangile, et aussi les pasteurs et ceux qui enseignent. De cette manière, le peuple saint est organisé pour que les tâches du ministère soient accomplies, et que se construise le corps du Christ. Au terme, nous parviendrons tous ensemble à l'unité dans la foi et la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l'état de l'Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ » (Ep4, 11-13).


La communion et l'unité (…) sont des éléments essentiels et partie intégrante de l'Église catholique
 : c'est pourquoi le projet d'une Église « indépendante » du Saint-Siège, dans le cadre religieux, est incompatible avec la doctrine catholique (…).


De l'analyse des problématiques ci-dessus exposées, il apparaît clairement que leur véritable solution a sa racine dans la promotion de la communion, qui tire sa force et son élan du Christ, icône de l'amour du Père, comme de sa source.
La charité, qui est toujours au-dessus de tout (cf. 1 Co 13, 1-12), sera la force et le critère du travail pastoral pour la construction d'une communauté ecclésiale qui rend présent le Christ ressuscité à l'homme d'aujourd'hui.


(…) Je sais bien que les communautés diocésaines et paroissiales, disséminées dans le vaste territoire chinois, font preuve d'une vie chrétienne particulièrement vivante, de témoignages de foi et d'initiatives pastorales. Il est pour moi consolant de constater que, malgré les difficultés passées et présentes, les Évêques, les prêtres, les personnes consacrées et les fidèles laïcs ont conservé une profonde conscience d'être des membres vivants de l'Église universelle, en communion de foi et de vie avec toutes les communautés catholiques répandues à travers le monde. Dans leur cœur, ils savent ce que veut dire être catholiques. Et c'est précisément de ce cœur catholique que doit naître aussi l'engagement pour rendre manifeste et effectif, tant au sein des différentes communautés que dans les relations entre les différentes communautés, l'esprit de communion, de compréhension et de pardon qui (…) est le sceau visible d'une authentique existence chrétienne. Je suis sûr que l'Esprit du Christ, de même qu'il a aidé les communautés à maintenir vive la foi dans le temps des persécutions, aidera aujourd'hui tous les catholiques à croître dans l'unité (…).


La formation au célibat des candidats au sacerdoce mérite une mention particulière. Il est important qu'ils apprennent à vivre et à estimer le célibat comme don précieux de Dieu et comme signe éminemment eschatologique, qui témoigne d'un amour unique pour Dieu et pour son peuple, et qui configure le prêtre à Jésus Christ, Chef et Époux de l'Église. En effet, un tel don est principalement l'expression du service rendu par le prêtre à l'Église dans et avec le Seigneur, et il représente une valeur prophétique pour le monde d'aujourd'hui (…).


[D’une manière générale, il convient de rappeler que] l'évangélisation n'est jamais une pure communication intellectuelle, mais aussi une expérience de vie, de purification et de transformation de l'existence tout entière, et un chemin dans la communion. C'est ainsi seulement que s'instaure un juste rapport entre pensée et vie (…).


Les catholiques du monde entier — en particulier ceux qui sont d'origine chinoise — feront preuve de leur fraternelle solidarité et de leur sollicitude pour vous, demandant au Seigneur de l'histoire le don de la persévérance dans le témoignage, sûrs que vos souffrances passées et présentes pour le saint Nom de Jésus, et votre intrépide loyauté à son Vicaire sur la terre seront récompensées, même si parfois tout peut sembler être un triste échec.


Lire le texte intégral de la lettre du Pape Benoît XVI  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels