Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 08:47

Bref extrait du discours prononcé par le Pape Benoît XVI au Corps diplomatique accrédité près le Saint Siège, le 8 janvier 2007.

La démocratie est appelée à prendre en compte les aspirations de l'ensemble des citoyens, à promouvoir le développement dans le respect de toutes les composantes de la société, selon les principes de la solidarité, de la subsidiarité et de la justice.

Il faut cependant mettre en garde contre le risque que l’exercice de la démocratie se transforme en dictature du relativisme, proposant des modèles anthropologiques incompatibles avec la nature et la dignité de l’homme.



Lire le texte intégral du discours du Pape Benoît XVI 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Miky 04/06/2008 22:53

Bonsoir Lucienne,Attention, il me semble que vous confondez la maladie (la dysphorie de genre) et le traitrement (la réassignation sexuelle). C'est bel et bien parce que certaines personnes (j'en connais) se trouvent mal à l'aise dans leur sexe et leur rôle social et souhaite mettre en conformité ceux-ci avec ce qu'ils ressentent au fond d'eux-même que la médecine accepte de leur proposer ce genre de traitements hormonaux et d'opération, ce qui, en général, leur permet de se sentir un peu mieux dans leurs baskets.Cela dit, je suis d'accord que cette solution est loin d'être idéale.Je ne connais pas cette personne, mais je pense par contre que votre solution n'est pas généralisable à tout les cas (et si le réassignement sexuel a été accepté par le corps médical dans son cas, c'est en principe parce qu'il a montré suffisamment de symptômes pendant assez longtemps : les critères sont drastiques).Il y a des personnes "mâles" qui naturellement se sentent femmes, se comportent comme des femmes, ont un psychisme féminin, sont attirés par les activités féminines, etc. Et inversement. Ce n'est donc pas toujours une lubie ou qqch de superficiel.A mon avis, la société est en partie en cause dans les "dysphories de genre" à cause de sa vision binaire des sexes :- si vous êtes un homme, alors vous devez penser ceci cela, avoir tel et tel rôle social, vous habiller de tel ou tel façon, etc.- si vous êtes une femmes, alors vous devez penser ceci cela, avoir tel et tel rôle social, vous habiller de tel ou tel façon, etc.On accepte difficilement des gens en quelque sorte "à cheval" sur nos représentations sociales, par exemple qui auraient un corps d'homme mais qui pour tout le reste seraient féminin.Ce qu'il faut faire, à mon avis, c'est apprendre à ces gens à être eux-mêmes, à ne pas chercher à se conformer aux attentes de la société à tout prix.Bien à vous,Miky

Lucienne 03/06/2008 14:25

Bonjour Matthieu,bonjour à chacun,J'ai envie de donner un exemple vivant de cette "dictature du relatvisme" touchant à la dignité de l'homme au niveau des choix politiques.Mon mari a un collègue de travail  qui a quitté sa compagne. Ils n'ont pas eu d'enfant. Ils avaient vu un sexologue qui alui a dit que c'était parce qu'il n'était pas assez défini sexuellement. Chemin faisant, il a choisi de changer de sexe, ce qui a étét favorisé par la sécurité sociale qui rembourse l'opération au nom de cette liberté personnelle. Son identité a changé, on lui a accordé (d'office) un nouveau prénom. L'entreprise l'a "présenté" lors d'un repas annuel.Ses collègues ont l'obligation de l'appeller par son nouveau prénom...J'ai réfléchi et je me suis dit : pourquoi donné à une personne malade tous les moyens d'aller plus loin dans sa maladie ?Cette personne peut'elle être acceptée autre qu'elle était pour nous ?Pourquoi forcer autrui à cette acceptation impossible en fait, même les enfants qui y perdent leurs repères ?C'est vraiment une idéologie et un échec vis à vis du secours de la personne et vis à vis de toute la société.Le malaise est insurmontable : soit on en rit gentiment , soit on nie cela, des deux façons on ne peut plus être vraiment en relation , surtout quand on a connu cette personne.La personne obtiendra-t-elle plus de respect... tout le monde peut en douter.N'aurait-on pas mieux fait d'accompagner cette personne, dont on ne me fera pas croire qu'elle était féminine, en l'aidant au contraire à se réapproprier son sexe et son identité profonde (il fallait un aide thérapeutique bien plus soutenue et sèrieuse) ?!

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels