Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2006 4 19 /01 /janvier /2006 22:34

Cher ami lecteur,

 

C’est désormais officiel, l’encyclique tant attendue du Pape Benoît XVI sera publiée mercredi prochain 25 janvier, en la fête de la conversion de Saint Paul, au terme de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. C’est le Saint Père qui l’a lui-même annoncé hier à la fin de son audience générale.

 

Cette première encyclique aura pour titre « Deus Caritas Est », « Dieu est amour ». Ce titre nous réjouit beaucoup, car ainsi que nous l’écrivions ici-même dans notre tout premier article (« Parler de Dieu », 20 décembre 2005), « ce monde aujourd'hui a plus que jamais besoin qu'on lui parle de l'Amour de Dieu, Amour ô combien méconnu, dont notre coeur a si soif, et que le Christ est venu manifester au monde par sa mort et sa résurrection. C'est du Coeur de Jésus ressuscité que se répandent sur l'humanité les fleuves d'eaux vives de l'Amour miséricordieux de Dieu. »

 

La considération de la miséricorde infinie de notre Dieu pour chacun de nous est essentielle pour nous permettre d’entrer dans une démarche de conversion intérieure, ainsi que nous y invitaient le Saint Père et la Vierge Marie le 25 décembre dernier (cf. "2006, le temps des résolutions : se décider pour Jésus", 4 janvier 2006). Car si Dieu n’est pas Amour, l’aventure spirituelle ne vaut pas la chandelle. Que je croie en Dieu est une chose. Mais si Dieu ne m’aime pas, ne pense pas à moi, ne se soucie pas de moi, ne m’aide pas… Alors, il vaut mieux certainement s’en détourner, et profiter au mieux des quelques menus plaisirs que la vie peut m’offrir tant que je suis vivant. Cela est vrai aussi au plan humain : je peux ne pas douter de l’existence de mon propre père. Mais s’il ne s’occupe pas de moi, s’il ne me témoigne pas d’affection, ou pire… s’il me bat, bref, s’il ne m’aime pas, que cela peut-il me faire qu’il existe ou non ? Peut-être même vaudrait-il mieux qu’il n’existe pas... « Si Dieu existe, j’espère qu’Il a une bonne excuse » disait Woody Allen. En tout cas, autant aller chercher du réconfort ailleurs.

 

Parler de l’Amour de Dieu aujourd’hui aux hommes et aux femmes de ce temps est donc essentiel, et pour beaucoup, une question de vie ou de mort. Jésus lui-même le dit à Sainte Faustine : « L'humanité ne trouvera pas la paix tant qu'elle ne se tournera pas avec confiance vers ma miséricorde. » (Petit Journal n°300) « Proclame que la miséricorde est le plus grand attribut de Dieu. » (PJ n°301). Les révélations particulières que Jésus a pu faire à la petite sainte polonaise ont conduit cette dernière à comprendre avec émerveillement « que l'amour et la miséricorde sont le plus grand attribut de Dieu, car ils unissent la créature au Créateur » (PJ n°185)

 

"Si tu savais le don de Dieu", disait Jésus à la Samaritaine (Jn 4. 10). "Si tu connaissais celui qui te dis donne-moi à boire, c'est toi qui lui aurait demandé, et il t'aurait donné de l'eau vive". Oui, si les pécheurs savaient de quel amour ils sont aimés : « Qu'aucun pécheur ne craigne de m'approcher, dit encore Jésus à Sainte Faustine. Les flammes de la miséricorde me brûlent, et je veux les répandre sur les âmes humaines »  (PJ n°50).

 

Il est donc important que l’Eglise proclame à temps et à contre temps la vérité sur Dieu, la vérité de l’Amour de Dieu, la vérité de l’Amour qu’est Dieu, afin que l’humanité puisse enfin se tourner, confiante et sans crainte, vers Celui qui est la source de toute vie, de toute vraie joie, et qui détient la clef de son bonheur et de son avenir.

 

« Cette révélation du vrai visage de Dieu est absolument capitale. Car je crois profondément que l'athéisme de beaucoup, ou la tiédeur spirituelle de certains, trouvent leur cause primordiale dans la peur de Dieu. Peur d'un Dieu justicier, vengeur, teigneux, d'un Dieu qui punit et empêche de vivre, d'un Dieu ennemi des plaisirs et de la liberté, d'un Dieu qui prendrait un malin plaisir à charger la conscience de l'homme du poids d'une culpabilité aussi insupportable qu'aliénante. » (« Le vrai visage de Dieu », 28 décembre 2005).

 

Comme l’écrit encore le Père Stan Rougier : « Les contrefaçons de Dieu portent en germe l’athéisme comme le nuage porte la pluie ».

 

Réjouissons-nous donc de cette prochaine encyclique qui nous parlera de l’essentiel de ce que nous devons savoir pour notre salut : que Dieu nous aime...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels