Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 16:58

 

Première Partie : LA CREATION


L'HOMME

    




Après avoir contemplé l’homme, sommet de la Création divine, à travers quelques uns de ses attributs physiques, tels son cerveau, son oeil ou sa
main, arrêtons-nous maintenant sur quelques autres caractéristiques étonnantes de son corps. Son cœur, tout d’abord.

4. Le cœur

Le coeur est un organe musculaire creux en forme de poire situé entre les poumons, au milieu de la poitrine. La taille d'un coeur adulte est comparable à celle du poing. Il assure la circulation du sang dans tout l'organisme, permettant aux cellules de recevoir oxygène et nutriments. Pour répondre aux besoins énergétiques du corps, le coeur doit battre plus de 100.000 fois par jour ! Machine infatigable, le cœur de l’homme fonctionne comme une pompe, jour et nuit, pendant 70 à 100 ans à raison de 70 battements en moyenne par minute chez l’homme. Dans une journée, 8.000 litres de sang l’ont traversé !

Le sang qui circule dans le coeur va trop vite pour y être absorbé, si bien que le coeur dispose de son propre système de vaisseaux, appelé artères coronaires, qui le vascularisent. Il comprend quatre cavités. Les cavités supérieures sont appelées oreillettes. Les cavités inférieures sont appelées ventricules. Dans la partie supérieure de l'oreillette droite se trouve un petit morceau de tissu cardiaque spécial appelé noeud sino-auriculaire (ou noeud sinusal de Keith et Flack). Cette région commande tout le mécanisme de régulation des battements cardiaques. C'est le stimulateur cardiaque naturel, chargé de déclencher et établir les battements cardiaques. Cette région minuscule commande à votre coeur d'accélérer lorsque vous courez ou faites de l'exercice, et de ralentir lorsque vous êtes assis ou que vous dormez.

Chaque moitié du coeur fonctionne séparément de l'autre. Le côté droit du coeur est chargé de renvoyer le sang pauvre en oxygène aux poumons pour éliminer le dioxyde de carbone et ré-oxygéner le sang. L'oreillette droite reçoit le sang veineux apporté par la veine cave. Le sang est ensuite propulsé dans le ventricule droit. Lorsque ce dernier se contracte, le sang pénètre dans l'artère pulmonaire et dans les poumons (l’artère pulmonaire est la seule artère de l'organisme à transporter du sang pauvre en oxygène). Le côté gauche du coeur reçoit le sang fraîchement oxygéné provenant des poumons et le redistribue dans tout le corps. Le sang oxygéné pénètre dans l'oreillette gauche par les quatre veines pulmonaires (ce sont les seules veines de l'organisme à transporter du sang oxygéné). Le sang est ensuite propulsé dans le ventricule gauche et doit traverser la valve mitrale, qui contrôle le débit. Les parois du ventricule gauche sont trois fois plus grosses que les parois du ventricule droit. L'épaisseur du muscle cardiaque donne au ventricule gauche la puissance nécessaire pour pomper le sang dans tout le corps, de la tête aux pieds.

5. Et diverses autres choses…

L’appareil respiratoire et la fonction de respiration des bronches, l’appareil excréteur et le rôle des reins, les mécanismes intervenant dans la réalisation des grandes fonctions de la nutrition avec le système neuro-végétatif, l’appareil circulatoire et la fonction du sang et ses millions de globules, le système auditif, olfactif, révèlent une organisation complexe et précise au service de la vie.

Voici ce qu’écrivait Jules Carles, naturaliste et Directeur de Recherches honoraire au CNRS, dans son ouvrage « Regards sur la vie », au sujet du sang :

« Le sang tient dans notre organisme une place essentielle. C’est lui qui apporte à toutes les cellules la nourriture dans elles ont besoin, et cela, sous forme de glucose surtout, qu’il va prendre dans le foie.

« Il apporte l’oxygène dont il va se charger dans les poumons, et pour borner la liste de ses fonctions, nous ajouterons simplement qu’il emporte tous les déchets des cellules dont il se débarrasse en les expulsant par la respiration ou par les urines.

« Malgré tout ce qu’il donne et tout ce qu’il reçoit, il faut que le sang garde une concentration à peu près stable pour que ne varie pas trop sa pression. Il faut que sa masse se conserve, car elle est enfermée dans un espace étroitement limité, et l’hypertension artérielle serait à craindre, à mois que ce ne soit une hypotension pouvant aller jusqu’à la congestion. Il faut encore maintenir la température et l’égaliser dans le corps. Il faut bien d’autres choses encore.

« En face de ces conditions dont la moindre est indispensable, nous sommes effrayés par la complexité du vivant, et ce n’est pas sans une profonde admiration que nous songeons à ce magnifique enchaînement de mécanismes qui poursuivent, sans heur et sans bruit, leur tâche délicate tout au long de la vie »
.

Quel Architecte génial a donc bien pu prévoir ces milliers de fonctionnements organiques dans le corps de l’homme, et cette merveilleuse organisation ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Matthieu 06/01/2008 19:55

Merci Syboule. Comme ça fait du bien aussi de lire des messages comme le tien! Bonne et sainte année à toi.

syboule 06/01/2008 19:18

je crois que mon com à "planté ", je disais : ça fait du bien de lire des blogs comme le votre!! merci et d'ajouter : bonne et sainte année 2008 à vous

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels