Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 23:00

Après sa participation aux XXe Journées Mondiales de la Jeunesse à Cologne en août 2005, le Pape Benoît XVI a choisi d’accomplir son premier voyage apostolique en Pologne, sur les pas de Jean-Paul II. En cette période où la figure de Jean-Paul II revient au premier plan – à travers le spectacle de Robert Hossein – nous suivrons ces prochains jours le Pape Benoît XVI dans les différentes étapes de son périple polonais.

La première étape nous transporte au jeudi 25 mai 2006, à l'aéroport Frédéric Chopin de Varsovie, où le Pape a été accueilli par le Président de la République polonaise, M. Lech Kaczynski.

 

 

Allocution du Président Lech Kaczynski

 

VOTRE SAINTETÉ, TRÈS CHER SAINT PÈRE,

Au nom de la République et de la Nation polonaise, je souhaite de tout coeur la bienvenue dans notre Patrie à l'évêque de Rome, tête de Église catholique, et chef de l'État du Vatican, le Saint-Père bien-aimé, Benoît XVI. Nous accueillons Votre Sainteté avec le plus profond respect, avec grande joie et espérance. Nous attendions le Saint-Père depuis le début de son pontificat, et voici que commence son pèlerinage sur la terre polonaise.

En tant que Président de la République et catholique, je me réjouis et je suis fier de ce que la Pologne soit le but du premier voyage apostolique de Votre Sainteté planifié aussitôt l'élection au Siège de Pierre. Nous sommes reconnaissants et nous vous remercions, Saint Père, de cet honneur, de cette marque cordiale.

Nous désirons remercier chaleureusement Votre Sainteté de la manière dont elle poursuit la mission de Jean-Paul II. Nous sommes reconnaissants pour le fruit de l'amitié qui a uni Votre Sainteté et lui-même, Jean-Paul II, le plus grand des fils de la terre polonaise. Depuis les premiers instants de votre pontificat, Saint Père, vous avez proclamé le nom et les paroles de Jean-Paul II et vous avez expliqué les liens existants entre vous-même et votre prédécesseur. C'est un immense et extraordinaire cadeau que vous nous faites, celui de pouvoir marcher sur ses pas en compagnie de Votre Sainteté. Nous attendons vos paroles, Saint Père, comme nous avons toujours attendu les paroles de Jean-Paul II (…).

Il y a chez les Polonais un grand désir de conserver l'héritage laissé par la vie et la pensée de Jean-Paul II. Votre Sainteté est le guide spirituel de cet engagement. Nous voyons en elle le grand théologien, l'expert du monde de notre temps, et avant tout le pasteur de l'Église universelle, dont l'enseignement conforte notre foi.

Il est difficile de ne pas lire comme une volonté de l'histoire, ou peut-être de la Providence, le fait que celui qui accède au Siège de Pierre sur les pas du Pape polonais, vient de la nation allemande. Un Pape allemand, très proche du Pape polonais, tous les deux liés par l'amitié, le respect et la confiance. Ce symbole de la volonté de la Providence est exceptionnel.

La Pologne et l'Allemagne sont des nations proches géographiquement et en même temps, souvent divisées par le déroulement de l'histoire. Aujourd'hui nous sommes encore plus proches, et le présent offre la plus noble occasion de coopération entre l'Allemagne et la Pologne. Aujourd'hui, nous avons le sentiment qu'une authentique réconciliation se présente à nous de façon plus étroite : dans sa dimension spirituelle, dans l'esprit de la foi, de l'amour chrétien. C'est un symbole important pas seulement destiné à nous tous, pas seulement pour nos deux nations (…).

Je suis reconnaissant à Votre Sainteté de commencer son voyage par Varsovie, ville symbole de l'héroïsme et des moments tragiques de notre peuple. C'est ici que Jean-Paul II a prononcé les paroles historiques « Que vienne ton Esprit ! Qu'il renouvelle la face de la terre ! La face de cette Terre ! ». Ce fut là une inspiration morale qui souleva les Polonais, créa Solidarnosc, abattit le système criminel qui violentait cette partie de l'Europe.

(…) Saint Père, notre cordiale bienvenue sur la terre de Pologne, pour ce 10e pèlerinage d'un Pape en 27 ans.


Discours de Benoît XVI

MONSIEUR LE PRÉSIDENT,
MESDAMES ET MESSIEURS,
VÉNÉRÉS CARDINAUX ET FRÈRES DANS L'ÉPISCOPAT,
CHERS FRÈRES ET SOEURS DANS LE CHRIST,

Je me réjouis d'être aujourd'hui parmi vous sur la terre de la République polonaise. Je tenais énormément à visiter le pays et le peuple d'où venait mon bien-aimé prédécesseur, le Serviteur de Dieu, Jean-Paul II. Je suis venu pour marcher sur ses traces, suivre le chemin de sa vie, de son enfance jusqu'à son départ pour l'inoubliable Conclave de 1978.

Chemin faisant, je voudrais rencontrer et mieux connaître la génération des fidèles qui l'ont donné pour le service de Dieu et de l'Église, et ceux qui sont nés et qui ont grandi pour le Seigneur sous la direction spirituelle de ce prêtre, évêque, et Pape.

Notre pèlerinage commun se déroulera sous la devise : « Restez fermes dans la foi ». Je le dis dès le début, pour que cela soit clair, ce n'est pas seulement un voyage sentimental, même si cet aspect a son importance, mais un pèlerinage de la foi, inscrit dans la mission qui m'a été confiée par le Seigneur en la personne de l'apôtre Pierre qui avait été appelé à affermir ses frères dans la foi (cf. Lc 22, 32).

De mon côté, je désire aussi puiser à la source abondante de votre foi, qui jaillit sans cesse depuis plus de mille ans.


Lire le texte intégral des deux discours

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels