Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:40

Dimanche 12 juin 2011 – Solennité de la Pentecôte (Année A)

 

Première lecture : Actes 2. 1-11

« Ils furent tous remplis de l'Esprit Saint » 

 

Psaume 103

« Seigneur mon Dieu, tu es si grand! »

 

Deuxième lecture : 1 Co 12. 3b-7. 12-13

« Sans le Saint Espit, personne n'est capable de dire "Jésus est le Seigneur" »

 

Evangile : Jn 20. 19-23

« De même que le Père m'a envoyé, moi aussi, je vous envoie » 

 

***

Message audio du Pape : 2011

Regina Caeli du Pape : 2008 - 2011

Homélie du Père Walter Covens : 2008

Homélie du Père Joseph-Marie Verlinde : 2011 

Audio de Radio Vatican : 2011

Ce que l’Evangile nous dit et me demande

Pour  vivre sa foi dans la joie, il faut demander les dons de l'Esprit (P. Raniero Cantalamessa)

Le défi de notre Eglise d'avoir un langage compréhensible (P. Pierre Desroches, de Montréal)

Qui veut recevoir le Saint Esprit? (P. Nicolas)

 

*** 

 

« Il répandit sur eux son souffle, et il leur dit : "Recevez l'Esprit Saint" » (Jn 20. 22)

 

« Savez-vous que dans l’Evangile, l’Esprit Saint se manifeste quatre fois sous des formes corporelles ? Deux fois ces manifestations sont des révélations qui concernent le Christ, deux fois des révélations qui concernent les Apôtres. Pour le Christ, il s’est manifesté, au baptême sous la forme d’une colombe, pour manifester la puissance salvatrice du Messie, intronisé ce jour-là dans son ministère. Puis il s’est manifesté sous la forme d’une nuée, à la Transfiguration, pour manifester que Jésus est la Parole du Père : « Ecoutez-le ». Aujourd’hui, la liturgie nous relate les deux manifestations corporelles de l’Esprit Saint qui révèle le don fait aux Apôtres, don qui vient du Père par le Christ. D’abord, très concrètement, sous la forme d’un souffle, celui du Christ : c’est la manifestation décrite dans l’Evangile. L’Esprit Saint révèle ainsi la puissance salvatrice confiée aux Apôtres : « Tous ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. » Ensuite, il s’est manifesté à la Pentecôte, sous la forme de langues de feu, révélant que l’enseignement des Apôtres est celui du Christ, qui avait dit, dans le discours après la Cène : « Celui qui vous écoute m’écoute ». C’est ce que nous entendons dans les Actes de Apôtres. C’est donc tout à fait remarquable de rapprocher ces manifestations pour constater que ce qui est en jeu, c’est la Parole, et la puissance du salut.

 

« Voilà qui nous permet de comprendre pourquoi l’Eglise nous enseigne, à juste titre, qu’il nous faut vénérer de la même manière l’Ecriture et la Tradition de l’Eglise, c’est-à-dire son enseignement permanent. La Parole vivante, c’est l’Ecriture commentée et vécue en Eglise. Voilà qui nous permet aussi de comprendre pourquoi nous allons voir un prêtre pour le sacrement de réconciliation. Il a la puissance de remettre nos péchés. L’Eglise, c’est, par l’action de l’Esprit Saint, le Christ répandu sur toute la terre, le Christ qui enseigne, le Christ qui sauve. « Et moi, je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la fin des temps ». C’est l’oeuvre de l’Esprit Saint. Je crois en l’Esprit Saint, et, ce qui revient au même, oserai-je dire, à la sainte Eglise catholique. Que cette fête de la Pentecôte confirme notre Foi, nous apporte une joyeuse Espérance, et rende inventive notre Charité, par l’action de l’Esprit Saint. » (Jean Villeminot, Diacre Permanant à la Paroisse St Léon, Paris 15e, in Feuille d'information paroissiale du 12 juin 2011)

             


Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Liturgie
commenter cet article

commentaires