Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:37

Cher ami Sauvage (ça fait bizarre de commencer ainsi, mais c’est votre pseudo…),

 

Je vous remercie de votre long commentaire à mon article "Marie, médiatrice et co-rédemptrice… avec toute l’Eglise!" Vos observations sont très intéressantes, c’est pourquoi je souhaite leur consacrer un article entier (le présent) pour y répondre.

 

Tout d’abord, je veux vous dire ma joie de dialoguer avec un frère chrétien. Particulièrement en ce jour où nous sommes au cœur de la grande Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Je pense, de ce point de vue, que votre intervention sur ce blog est providentielle, et je rends grâce à Dieu de pouvoir échanger avec vous sur ce qui fait notre bonheur commun, à savoir : notre foi en Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, mort et ressuscité pour le Salut de tous les hommes.

 

Je suis souvent admiratif de l’ardeur que déploient les chrétiens non catholiques à défendre l’honneur de Jésus – et sa Seigneurie universelle ; de l’amour jaloux qu’ils manifestent envers Lui, notre unique Sauveur. Je suis sûr, en tant que catholique, que cela touche profondément le Cœur de Jésus, et je ne m’étonne pas que des grâces nombreuses soient accordées à des communautés protestantes qui célèbrent avec ferveur son Saint Nom de Gloire, le seul par lequel nous puissions être sauvés (cf. Ac 4. 12).

 

Je loue donc votre foi et votre amour pour le Seigneur Jésus, ainsi que la qualité de votre argumentation, fondée sur la Révélation et la raison – qui soulève des interrogations que je trouve légitimes, du point de vue qui est le vôtre. Voilà pourquoi je souhaiterais vous répondre ici. Non pas tant pour vous convaincre de devenir catholique (quoique tel est mon secret désir ) que pour vous assurer que l’Eglise catholique partage avec vous le même amour pour Jésus-Christ, et le même souci de demeurer fidèle à l’Evangile de Dieu transmis par les Apôtres et de préserver son intégrité face à la tentation, sans cesse, renaissante, de l’idôlatrie.

 

Dans notre échange, vous me faisiez part de votre incompréhension au sujet de la place qu’occupe la Vierge Marie dans le christianisme catholique. Pour vous, elle est « décédée ». Elle n’a donc aucun titre, selon vous, à être « médiatrice » au sens que j’évoquais dans mon article. Je vous rappelais en réponse que « L'Eglise a toujours affirmé, depuis les origines, que la Sainte Vierge a été élevée au ciel, corps et âme » ; que « Marie est donc bien vivante auprès de Dieu. Et [que] ses apparitions en attestent. Croyez-vous, vous demandais-je, que Lourdes, Fatima, Beauraing... soient des manifestations diaboliques? »

 

Cela m’a valu votre longue réponse, articulée en 5 remarques que je voudrais maintenant reprendre et discuter.

 

« Première remarque : Les apparitions de croyants décédés sont rares dans la Bible.

(Vous me direz que Marie n'est pas décédée, j'ai bien entendu. Mais puisque la Bible ne dit pas cela, et n'annonçait pas même cela...)

Dans la Bible, il y a beaucoup d’apparitions de Dieu sous forme d’une théophanie comme avec l’ange de l’Eternel. Il y a également des apparitions d’anges comme par exemple avec l’ange Gabriel dans le livre de Daniel ou dans les Évangiles. On peut encore citer les apparitions de Jésus-Christ après la résurrection. Mais les apparitions de croyants décédés peuvent se compter sur les doigts d’une seule main. Ce sont de réelles exceptions qui ne sont pas la règle. On peut recenser une seule apparition de croyant décédé dans l’ancien testament et seulement deux dans le nouveau testament. Dans l’ancien testament, la seule apparition est celle du prophète Samuel (…) (Cf 1 Samuel 28.) C’est l’unique apparition d’un mort dans l’ancien testament. Dans le nouveau testament les apparitions d’êtres humains décédés sont également très rares. Les plus connues sont celles de la transfiguration où Jésus a emmené avec lui ses disciples les plus proches, Pierre, Jacques et Jean. Et la Bible nous dit que : « Jésus fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s’entretenant avec Lui. » Les disciples ont donc vu une apparition de Moïse et Elie. Ces deux apparitions sont les seules des Évangiles. Il n’y en a aucune dans le livre des Actes en dehors de celle Jésus au début du livre. Il n’y en a aucune dans les épîtres. Et lorsque l’on arrive dans le dernier livre de la Bible, l’apocalypse, il nous est parlé « des deux témoins. » Une interprétation possible et probable serait que ces deux témoins soient Moïse et Elie. Si c’est le cas, cela voudrait dire qu’ils réapparaitront dans la période de la fin des temps. Ce sont les seules apparitions de « saints » dans tout le nouveau testament. Cela fait donc cinq apparitions dans toute la Bible. Ceci nous souligne clairement que l’apparition est d’un caractère très exceptionnel quand il s’agît de croyants décédés. Ce n’est pas là la manière d’agir de Dieu. »

 

Eh bien… je suis d’accord avec vous ! Je nuancerais simplement en distinguant les « visions » des « apparitions ». On ne parle d’apparitions que pour les manifestations des corps glorieux de Jésus et Marie, qui sont les deux seules personnes à être ressuscitées. Les manifestations des saints et des anges sont des « visions ». Les saints sont vivants auprès de Dieu (et ont, croyons-nous, la possibilité d’agir sur la terre au moyen de leur prière) – mais ils ne sont pas ressuscités. Ils le seront à la fin des temps, avec vous et moi, lorsque le Christ reviendra dans sa Gloire pour établir son Règne.

 

Ce petit point technique étant précisé, je m’empresse d’affirmer que les apparitions ont un rôle mineur dans la foi catholique. Objectivement parlant, elles sont un phénomène très important, puisque nous n’avons jamais rien vu de semblable auparavant. Si les apparitions à Medjugorje, par exemple, sont authentiques – ainsi que, personnellement, je le crois –, alors cela veut dire que la Vierge apparaît tous les jours depuis plus de 30 ans ! C’est vraiment une première et un évènement considérable, dont il convient de mesurer toute la portée. Malgré tout, pour l’Eglise catholique, les apparitions n’ont qu’une importance relative. Car là n’est pas l’essentiel de notre foi. Pour ceux qui y croient et qui y trouvent une source de motivation pour vivre l’Evangile, tant mieux. Pour les autres qui sont sceptiques, ce n’est pas grave : il ne leur est pas demandé d’y croire. L’Eglise vit de l’Eucharistie, elle ne vit pas des apparitions. L’Eglise pourrait vivre, et vivre bien, sans les apparitions. Mais lorsqu’une apparition est authentifiée, alors elle trouve sa joie à la célébrer dans sa liturgie – car les manifestations de Dieu sont toujours source de réjouissance pour elle ; la preuve tangible que Dieu est proche – preuve dont elle n’a pas besoin, mais qu’elle se plaît à recevoir.

 

Donc : je suis d’accord avec vous pour dire que les apparitions restent exceptionnelles (même si elles se multiplient depuis deux siècles, les apparitions de la Vierge ne concernent que quelques lieux précis ; elles ne se généralisent pas sur toute la surface de la terre) ; bien plus : qu’elles sont marginales du point de vue de la foi catholique et de la vie de l’Eglise ; et qu’elle ne sont pas, en effet, la manière habituelle d’agir de Dieu.

 

Cela dit, vous relevez vous-même dans la Bible le témoignage de quelques manifestations surnaturelles – des « visions » de saints. Le seul fait suffit à démontrer que la chose n’est pas impossible et que le Seigneur peut y avoir recours, si bon Lui semble. On ne peut donc exclure a priori la possibilité pour la Sainte Vierge de se manifester.

 

« Deuxième remarque : Les apparitions sont quelque chose de très tardif dans l’histoire de l’Eglise Catholique.

Aucun père de l’église n’a vécu ou ne relate d’apparition dans les premiers siècles de l’Eglise. Et personne ne relate d’apparition dans le premier millénaire. La totalité des apparitions mariales sont situées à la fin du deuxième millénaire, c’est-à-dire dans les 19eme et 20eme siècles (à part quatre ou cinq exceptions situées après le moyen âge.) Les apparitions sont donc un phénomène des derniers temps. »

 

Eh bien là encore, je suis d’accord avec vous. Dans l’Histoire de l’Eglise – et a fortiori dans l’Histoire Sainte – les apparitions mariales sont un phénomène récent. Ce qui est peut-être le signe en effet (je partage votre avis sur ce point) que nous sommes entrés dans les tous derniers temps (ceux-ci pouvant encore durer quelques siècles cependant). Je dis les « tous derniers temps », car à la vérité, nous sommes dans les derniers temps déjà depuis la venue du Christ (cf. Heb. 1.2).

 

« Troisième remarque : Les apparitions de Marie enseignent des fausses doctrines. »

 

Ah, c’est maintenant que nous n’allons plus être d’accord… 

 

« Pour expliquer ce point, il est nécessaire de citer les paroles de quelques apparitions. Certains ne seront peut-être pas d’accord avec les explications données, mais gardons en arrière plan que l’autorité suprême pour nous permettre de comprendre quelque chose de spirituel, c’est la parole inspirée par Dieu : La Bible. »

 

Bon, cela ne commence pas très bien. L’autorité suprême « pour nous permettre de comprendre quelque chose de spirituel », ce n’est pas la Bible – même si la Bible, bien entendu, joue là un rôle essentiel. C’est le sujet institué par le Christ pour donner la Parole au monde, à savoir : l’Eglise. C’est elle qui est la « colonne de la vérité » ; elle qui est « l'accomplissement total du Christ » selon les termes mêmes de la Bible (cf. 1 Tm 3. 15 ; Ep 1. 23) ! C’est elle, d’ailleurs, qui nous donne la Bible, en définit le contenu, et la déclare inspirée de Dieu. Je serais ainsi assez curieux de savoir comment vous savez, vous, cher Sauvage, que la Bible est la Parole de Dieu – si vous ne croyez pas en l’autorité de l’Eglise ?

 

Vous dites, dans votre propos liminaire que l’Assomption de la Vierge est inexistant dans la Bible. Oui, dans la mesure où il n’en est pas explicitement question. Pas davantage qu’il n’est question dans la Bible de la Trinité, ou de la… Sola Scriptura. En revanche, ainsi que je le disais plus haut, c’est un fait historique que l’Eglise du Christ a toujours cru depuis les origines et partout dans le monde que Marie a été élevée au ciel, dans son corps et dans son âme. En Occident, on parle d’Assomption ; en Orient, plutôt de « dormition ». Mais partout, l’on professe la glorification de Marie, dans son corps et dans son âme. La contestation du fait est récente. Elle date des 15e et 16e siècle. Elle est une nouveauté, en rupture avec l’enseignement de l'Eglise indivise depuis plusieurs siècles. On peut donc légitimement douter qu’elle soit conforme à la doctrine chrétienne – car on ne peut avoir raison contre l’Eglise, contre ce qu'elle a toujours cru et enseigné.

 

Je poursuis…

 

« 1° Catherine Labouré a eu plusieurs apparitions qu’elle identifie à la vierge Marie au début du 19eme siècle. Marie lui serait apparue à droite du maître-autel. Ses mains rayonnaient d’un éclat merveilleux. Et Catherine Labouré a entendu ses mots : "Ces rayons sont le symbole des grâces que Marie obtient aux hommes". Mais ces mots sont contraires à l’enseignement de la Bible. Et Dieu ne peut pas se contredire. Dire que Marie était pleine de grâces, et qu’elle obtient des grâces pour les hommes n’est pas biblique. C’est une déformation de Luc 1:28 qui dit : « L’ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi. » Ou du verset 30 « L’ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. » Nulle part dans les Saintes Écritures, nous lisons que Marie obtient des grâces pour les hommes. Elle fut bénie de recevoir une grâce, ou de trouver grâce devant Dieu pour porter le Fils unique de Dieu. Mais la Bible enseigne clairement qu’elle est dans la position de celle qui reçoit la grâce de Dieu, et non dans la position de celle qui en obtient pour les autres. »

 

Plusieurs choses ici… D’abord, sauf erreur, l’Eglise n’a pas reconnu les apparitions de la rue du Bac, aussi invraisemblable que cela puisse paraître. Mais bon, je reconnais que c’est tout comme, puisque Catherine Labouré a été canonisée, et que le Pape Jean-Paul II s’est rendu lui-même à la chapelle de la rue du Bac.

 

Ensuite, l’Ange ne dit pas à Marie qu’elle a reçu une grâce, mais qu’elle est comblée de grâce. Le verbe, employé au participe parfait dans le grec évangélique, induit une idée de permanence. La Bible de Jérusalem suggère qu'il faudrait traduire le mot « kécharitôménè » par la périphrase « Toi qui as été et demeure remplie de la faveur divine ». Comme l'écrivait Saint Jérôme : « Nulle part ailleurs dans l'Ecriture je n'ai pu trouver une telle formule de salutation : « Salut, pleine de grâce! » Où aurais-je pu lire cela ailleurs dans l'Ecriture? Je ne m'en souviens pas. Jamais cette formule ne fut adressée à un homme : « Salut, plein de grâce ». A Marie seule, cette salutation était réservée. »

 

Maintenant : il n’est pas douteux que chacun d’entre nous peut obtenir des grâces en faveur de ses frères. Ainsi, quand je prie pour vous, je demande au Seigneur qu’il vous comble de ses grâces. Et je suis assuré dans la foi qu’Il le fait (cf. par ex. Mc 11. 24). Si moi, misérable pécheur, je peux vous obtenir des grâces par ma prière, à combien plus forte raison la Vierge Marie, la Mère de Jésus, à qui Jésus ne peut rien refuser (ainsi qu’on le voit à Cana - cf. Jn 2. 1-11).

 

« 2° En 1932, en Belgique, 5 enfants de 9 à 15 ans ont une apparition qui semble être celle de Marie. L’apparition dit alors : « JE CONVERTIRAI LES PÉCHEURS... JE SUIS LA MÈRE DE DIEU, LA REINE DES CIEUX. PRIEZ TOUJOURS. ADIEU ! » Il est tout d’abord étonnant que l’apparition dise que c’est elle qui convertira les pécheurs. Si l’on considère ce que la Bible dit de Marie, elle ne l’a décrit pas comme ayant ce pouvoir de convertir les pécheurs. En fait, personne ne peut convertir quelqu’un, si ce n’est Dieu seul qui peut conduire à la conversion. »

 

C’est vrai… et ce n’est pas vrai, tout en même temps ! C’est vrai, en ce sens que la foi est une grâce, et que Dieu seul a le pouvoir de la dispenser. Lui seul agit au profond des cœurs au point de pouvoir les convertir. Mais il est vrai aussi de dire que chacun de nous participe à la conversion des pécheurs, par ses dons, ses talents et ses charismes reçus de Dieu. Si je parviens par exemple, à toucher une âme par mon apostolat ; si celle-ci, après cela, reçoit le baptême, et change sa vie pour accueillir le Christ ; alors je pourrai dire en toute vérité que je l’ai convertie – au sens où sa conversion est passée par moi. Je sais bien qu’au fond, ce n’est pas moi ; que c’est le Seigneur qui a tout fait ; et que sans l’action de son Esprit, tous mes efforts auraient été vains. Mais je sais aussi que c’est par l’intermédiaire de mon action que cette personne s’est convertie. Je peux donc dire, en raccourci (sachant que ce n’est pas la totalité de la vérité), que je l’ai convertie.

 

Deux passages de l’Ecriture pour appuyer mon propos. Dans l’Ancien Testament, en Ezechiel 3. 21, Dieu dit : « Si tu avertis le juste de ne pas pécher, et qu'en effet il ne pèche pas, il vivra PARCE QU’IL AURA ETE AVERTI [sous-entendu : par toi], et toi, tu auras sauvé ta vie. » J'ai donc le pouvoir de faire qu'un juste ne pèche pas – alors même que c'est une grâce de Dieu. Je suis moi-même en ce cas un instrument de cette grâce ; non pas un instrument passif, mais un instrument actif ; voilà pourquoi mon mérite ne restera pas sans récompense : je sauverai ma vie, dit le Seigneur.

 

Dans l’Evangile de Matthieu, en 18. 15 : « Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S'il t'écoute, TU AURAS GAGNE TON FRERE. » TU auras gagné ton frère… Or, qu’est-ce que « gagner un frère », si ce n’est le convertir (« S'il t'écoute... » ) et le sauver ?

 

Chaque chrétien a donc le pouvoir de sauver ou de perdre, selon qu’il annonce Jésus-Christ ou s’en abstient. Nous avons, dans la conversion des pécheurs, une part active à prendre, même si cette part serait vaine, bien entendu, si le Christ n’avait pas livré sa vie pour nous. Si le Seigneur nous envoie, c’est pour sauver le monde ! Si nous restons à la maison et ignorons cet appel, le monde ne sera pas sauvé. Voilà pourquoi le Salut des hommes dépend aussi de notre action ; voilà pourquoi nous sommes nous aussi, en un sens, des Sauveurs.

 

Dès lors : si nous, chrétiens, mais ô combien pécheurs, nous pouvons, par notre prédication ou notre exemple, convertir des âmes – avec les nuances que j’ai apportées plus haut –, à combien plus forte raison la Vierge Marie, par la puissance de sa prière sur le Cœur de Jésus. Marie nous dit qu’elle convertira des pécheurs, en ce sens que : par sa prière, son intercession toute-puissante et ses manifestations sur la terre, elle aura une part active à leur conversion au Seigneur Jésus.

 

« Ensuite, l’apparition se présente comme la mère de Dieu. Or la Bible nous enseigne que Marie mit l’enfant Jésus au monde, mais elle ne dit nulle part que Marie mit Dieu au monde. »

 

Mais comme l’enfant Jésus est Dieu, l'un signifie l'autre. Marie est Mère de Dieu, parce qu'elle est la Mère de Jésus qui est Dieu.

 

D'ailleurs, dans l’Evangile, Elisabeth n’appelle-t-elle pas Marie « la mère de son Seigneur » (cf. Lc 1. 43) ?

 

« Dieu existe de toute éternité. Il n’a pas de mère, et encore moins une mère humaine. Avec le titre de mère de Dieu, il y a la notion que l’apparition est supérieure à Dieu. Cela laisserait sous-entendre que Marie est supérieure à Dieu, étant la mère de Dieu ! » Mais ce n’est pas ainsi que l’Eglise entend l’expression « Mère de Dieu ».

 

« (...) le titre suivant que l’apparition se donne vient jeter de la lumière sur son origine. Elle dit être : La reine des cieux. La Bible nous parle 5 fois de la reine du ciel. Mais qu’en dit-elle ? Jérémie 7:18 « Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, et pour faire des libations à d’autres dieux, afin de m’irriter. » La reine du ciel était une idole parmi toutes les autres. Elle était une occasion de chute pour Israël parce qu’elle détournait le peuple de Dieu de Dieu Lui-même. Cette reine du ciel, ou des cieux, est clairement une imposture. »

 

C’est moins simple qu’il n’y paraît. La reine du ciel dont Ezéchiel parle est une idôle païenne. Elle est dite reine du ciel, comme d’autres sont reine de la terre, reine des eaux, reine du vent, etc… Dire de Marie qu'elle est reine du ciel, c’est dire qu’elle est reine dans le ciel – c'est-à-dire dans le monde de Dieu. Elle n’est pas reine d’un élément du cosmos. Elle est reine dans le Royaume de Dieu – reine du Royaume de Dieu. Et elle est reine parce qu’elle est la Mère du Roi de l’Univers qu’est le Christ – et que la mère du roi est elle-même reine.

 

Tout ce que Marie reçoit comme grâces et privilèges est toujours, vous le voyez, en relation directe avec son Fils. Marie est Mère de Dieu parce que son Fils est Dieu. Elle est Reine du Ciel parce que son Fils est Roi du Ciel… Affirmer les qualités de Marie, c’est confesser celles du Christ, duquel Marie tient tout ce qu’elle a et tout ce qu’elle est.

 

« Quatrième remarque : Les apparitions ressemblent à une tromperie du diable, qui est l’ennemi de Dieu.

(…) Satan a la puissance de se déguiser, de se maquiller, de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Comme il peut se faire passer pour un être venant de Dieu, un ange de lumière, il a la puissance de se faire passer pour n’importe quelle personne enveloppée d’une lumière éclatante (…). Les apparitions sont un phénomène de la fin des temps où le diable a une activité intense. »

 

Deux choses ici. Il faut toujours être prudent, en présence d'une manifestation céleste, avant de dire : « C’est du diable ». N’oublions pas en effet que le péché contre l’Esprit – ce terrible péché qui est irrémiscible, selon Jésus – consiste précisément à voir l’action du diable là même où Dieu agit. Bien sûr, la prudence s’exerce aussi dans l’autre sens. Vous dites très justement que le diable a des pouvoirs tout à fait extraordinaires – et qu’il a l’art de se faire passer pour un ange de lumière. Il faut donc discerner. Mais c’est une chose grave de dire d’une action surnaturelle qu’elle vient du diable – surtout lorsqu’elle est confirmée par de nombreux miracles...

 

Deuxième point important : quelle est la caractéristique des évènements de la fin des temps ? Vous l’avez dit : c’est l’« activité intense » du diable. Mais contre qui cette  « activité intense » est-elle dirigée ? Saint Jean nous le révèle dans le livre de l’Apocalypse, au Chapitre 12 : CONTRE la Femme et le reste de sa descendance – les disciples de Jésus. Bien sûr, ce passage s’applique principalement à l’Eglise, dont la Femme est la figure. Mais de cette Femme, nous savons par ailleurs qu’elle « mit au monde un fils, un enfant mâle, celui qui sera le berger de toutes les nations, les menant avec un sceptre de fer. » (Ap. 12. 5) Il s’agit donc aussi très explicitement de la Vierge Marie. Or, dans son Evangile, Saint Jean évoque Marie en l’appelant la « Femme » ; et il la présente comme la « Mère » des disciples que Jésus aime. Tout se tient donc ! Je vous invite à lire à ce sujet ma série d’article sur ce très important passage de l’Evangile de Jean, au chapitre 19 versets 25 à 27, qui est le fondement biblique du culte marial dans l’Eglise.

 

« il convient d’ajouter une dernière remarque qui est très importante.

Cinquième remarque : Les apparitions détournent de celui qui nous appelle à ne venir qu’à Lui.

Il faut comprendre que les apparitions de Marie ne sont pas un moyen pour les témoins de se rapprocher de Dieu, mais au contraire de s’en éloigner. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les lieux de pèlerinages (Ex Lourdes, La Salette…) où, sans conteste, le personnage principal est Marie, « mère de Dieu ». Tous les regards se tournent vers elle, représentée sous forme de statue. Et les prières montent vers elle, qui pourrait les aider, les guérir, les sauver, ou leur obtenir des grâces particulières. C’est elle que l’on prie et que l’on invoque. C’est elle que l’on remercie et que l’on recherche (…). Les apparitions élèvent Marie et la mettent sur le devant de la scène, chose que ni le Fils ni le Père n’ont voulu (…). C’est vers Jésus que Dieu veut que nous tournions les regards. C’est Lui seul qui doit recevoir nos prières et notre attention. »

 

Eh bien je me permets de reproduire ici ce que je vous répondais déjà lorsque vous avez soulevé une première fois l’objection.

 

Marie ne remplace pas Jésus dans sa fonction de Rédempteur universelle – nous sommes sauvés par Jésus, et par Jésus seul. Cela, l'Eglise catholique le professe sans la moindre ambiguïté. Si un croyant pensait le contraire, il serait évidemment dans l'erreur – et invité par la Sainte Eglise à rectifier son rapport à la Sainte Vierge.

 

Il reste que la Sainte Vierge a un rôle essentiel dans le Plan de Dieu. Sa mission sur la terre est de donner le Christ au monde. C'était vrai au jour de l'Annonciation et à Noël ; cela reste vrai aujourd'hui, quoique d'une autre manière et sous une autre forme.

 

Nous ne prions pas Marie comme nous prions Jésus. A Jésus, nous demandons le Salut et la Paix. A Marie, nous lui demandons qu'elle veuille bien prier pour nous – et porter notre supplication de pauvre pécheur dans sa prière personnelle au Christ, son Fils. « Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort ».

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

L"Eternel sauve 06/02/2019 23:46

"Jésus parlait encore quand une femme se mit à lui dire du milieu de la foule: "Heureux le ventre qui t'a porté! Heureux les seins qui t'ont allaités !" Il répondit : " heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la garde!" " Luc 11 V27-28

Devant l'admiration que cette femme portait aux entrailles qui ont porté Jésus, à la personne de Marie (Paix sur elle) Jésus répond "heureux PLUTÔT ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la garde !"

Jésus dit :"C'est pourquoi, TOUTE personne qui entend ces paroles que je dis et les met en pratique, je la comparerai à un homme prudent qui a construit sa maison sur le rocher" Matthieu 7 v 24 Et Ses Paroles, qui viennent de Dieu sont dans Sa Parole, dans la Bible, ce livre est accessible à tous ceux qui cherchent Dieu et qui veulent lui obéir, l'accepter comme leur Sauveur personnel pour la rédemption de leurs péchés.

Sa grâce abonde sur ceux qu'IL a choisit.

Restons vigilants!
Même Jean, disciple et apôtre de Jésus a pu se laisser emporter par la puissance de ce qu'un ange lui avait révélé mais l'ange l'a reprit : "je tombai au pied de l'ange pour l'adorer. Mais il me dit "garde toi bien de le faire! Je suis ton compagnon de service, celui de tes frères les prophètes et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu." Apocalypse 22 verset 8-10 Y a pas plus Clair. Adore Dieu. point.

Dieu, dans son grand amour savait que nous pouvions nous perdre à servir "des dieux fabriqués par la main de l'homme, du bois et de la pierre, qui ne peuvent ni voir, ni entendre ni manger ni sentir. De là , tu chercheras l'Eternel ton Dieu, et tu le trouveras si tu le cherches de tout ton coeur et de toute ton âme. Dans ta détresse, quand tout cela t'arrivera dans l'avenir, tu retourneras à l'Eternel ton Dieu et tu écouteras sa voix. Oui l'Eternel ton Dieu est un Dieu de compassion." Deut 4 v28 à 31,

Voila ma prière pour tous ceux à qui le Seigneur à choisit d'ouvrir leur coeur à Sa Parole, cherchez Dieu de tout votre coeur, de toute votre âme car Il répond toujours à votre appel. Esaïe 55v6à7

Que la paix du Seigneur Jésus-Christ soit sur vous mes frères et soeurs, que le Saint Esprit vous conduise dans la Vérité du Père. Amen ! Soyez bénis

monique Marino 24/08/2018 17:51

J'ai oublié Samuel, lui est mort, mais il fît une réapparition quand Saül l'a invoqué par une magicienne. 1 Samuel 29 : 8 Alors Saül se déguisa et prit d'autres vêtements, et il partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : Prédis-moi l'avenir en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai. 9 La femme lui répondit : Voici, tu sais ce que Saül a fait, comment il a retranché du pays ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir; pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie pour me faire mourir ? 10 Saül lui jura par l'Eternel, en disant : L'Eternel est vivant ! il ne t'arrivera Point de mal pour cela. 11 La femme dit : Qui veux-tu que je te fasse monter ? Et il répondit : Fais moi monter Samuel.
12 Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri, et elle dit à Saül : Pourquoi m'as-tu trompée ? Tu es Saül ! 13 Le roi lui dit : Ne crains rien; mais que vois-tu? La femme dit à Saül : je vois un dieu qui monte de la terre. 14 Il lui dit : Quelle figure a-t-il? Et elle répondit : C'est un vieillard qui monte et il est enveloppé d'un manteau. Saül comprit que c'était Samuel, et il s'inclina le visage contre terre et se prosterna.
15 Samuel dit à Saül : Pourquoi m'as-tu troublé, en me faisant monter ? Saül répondit : Je suis dans une grande détresse : Les Philistins me font la guerre, et Dieu s'est retiré de moi; il ne m'a répondu ni par les prophètes ni par des songes. Et je t'ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire. 16 Samuel dit : Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l'Eternel s'est retiré de toi et qu'il est devenu ton ennemi ? 17 L'Eternel te traite comme je te l'avais annoncé de sa part; l'Eternel a déchiré la royauté d'entre tes mains, et l'a donnée à un autre, à David. 18 Tu n'as point obéi à la voix de l'Eternel, et tu n'as point fait sentir à Amalek l'ardeur de sa colère : voilà pourquoi l'Eternel te traite aujourd'hui de cette manière.
Notez que Samuel est interpellé dans son sommeil par une magicienne et non par un croyant qui croit et marche selon les commandements de Dieu.
Voilà, désolée si j'ai été plus longue que prévu, mais ce sont des points essentiels qui démontre que si nous ajoutons ou retranchons a ce qui est écrit, nous devons aussi comprendre que nous devenons complice de l'enseignement que nous divulguons.
Mais juste ce verset devrais suffire a vous interpeller.
Deutéronome 4 : 14 En ce temps-là, l'Eternel me commanda de vous enseigner des lois et des ordonnances, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession.
15 Puisque vous n'avez vu aucune figure le jour où l'Eternel vous parla du milieu du feu, à Horeb, veillez attentivement sur vos âmes, 16 de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d'un homme ou d'une femme, 17 la figure d'un animal qui soit sur la terre, la figure d'un oiseau qui vole dans les cieux, 18 la figure d'une bête qui rampe sur le sol, la figure d'un poisson qui vive dans les eaux au-dessous de la terre. 19 Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte : ce sont des choses que l'Eternel, ton Dieu, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier. 20 Mais vous, l'Eternel vous a pris, et vous a fait sortir de la fournaise de fer de l'Egypte, afin que vous fussiez un peuple qui lui appartînt en propre, comme vous l'êtes aujourd'hui. 21 Et l'Eternel s'irrita contre moi, à cause de vous; et il jura que je ne passerais point le Jourdain, et que je n'entrerais point dans le bon pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne en héritage. 22 Je mourrai donc en ce pays-ci, je ne passerai point le Jourdain; mais vous le passerez, et vous posséderez ce bon pays. 23 Veillez sur vous, afin de ne point mettre en oubli l'alliance que l'Eternel, votre Dieu, a traitée avec vous, et de ne point vous faire d'image taillée, de représentation quelconque, que l'Eternel, ton Dieu, t'ait défendue. 24 Car l'Eternel, ton Dieu, est un feu dévorant, un Dieu jaloux.
25 Lorsque tu auras des enfants, et des enfants de tes enfants, et que vous serez depuis longtemps dans le pays, si vous vous corrompez, si vous faites des images taillées, des représentations de quoi que ce soit, si vous faites ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, votre Dieu, pour l'irriter,- 26 j'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre,-vous disparaîtrez par une mort rapide du pays dont vous allez prendre possession au delà du Jourdain, vous n'y prolongerez pas vos jours, car vous serez entièrement détruits. 27 L'Eternel vous dispersera parmi les peuples, et vous ne resterez qu'un petit nombre au milieu des nations où l'Eternel vous emmènera. 28 Et là, vous servirez des dieux, ouvrage de mains d'homme, du bois et de la pierre, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni manger, ni sentir. 29 C'est de là aussi que tu chercheras l'Eternel, ton Dieu, et que tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton coeur et de toute ton âme. 30 Au sein de ta détresse, toutes ces choses t'arriveront. Alors, dans la suite des temps, tu retourneras à l'Eternel, ton Dieu, et tu écouteras sa voix; 31 car l'Eternel, ton Dieu, est un Dieu de miséricorde, qui ne t'abandonnera point et ne te détruira point: il n'oubliera pas l'alliance de tes pères, qu'il leur a jurée.
Que le Seigneur qui est venu accomplir la loi, inscrive dans votre coeur par le Saint Esprit la vérité en toutes choses.

monique Marino 24/08/2018 17:27

Bonjour, je vais être brève, les personnes qui apparaissent après leur disparition de la terre sont essentiellement ceux qui ont été des serviteurs mit a part et l'ont servit en conduisant le peuple d'Israël par un sacerdoce intègre. Elie fût enlevé par char de feu sans voir la mort. 2 Rois 2 : 9 Lorsqu'ils eurent passé, Elie dit à Elisée : Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d'avec toi. Elisée répondit : Qu'il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit ! 10 Elie dit : Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d'avec toi, cela t'arrivera ainsi; sinon, cela n'arrivera pas.
11 Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon. 12 Elisée regardait et criait : Mon père ! mon père ! Char d'Israël et sa cavalerie ! Et il ne le vit plus. Saisissant alors ses vêtements, il les déchira en deux morceaux, 13 et il releva le manteau qu'Elie avait laissé tomber. Puis il retourna, Et s'arrêta au bord du Jourdain; 14 il prit le manteau qu'Elie avait laissé tomber, et il en frappa les eaux, et dit : Où est l'Eternel, le Dieu d'Elie ? Lui aussi, il frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et Elisée passa.
et Moïse fût entérrer spécialement par Dieu. Deutéronome 34: 5 Moïse, serviteur de l'Eternel, mourut là, dans le pays de Moab, selon l'ordre de l'Eternel. 6 Et l'Eternel l'enterra dans la vallée, au pays de Moab, vis-à-vis de Beth-Peor. Personne n'a connu son sépulcre jusqu'à ce jour. 7 Moïse était âgé de cent vingt ans lorsqu'il mourut; sa vue n'était point affaiblie, et sa vigueur n'était point passée.
Marie se dit elle même être une servante de Dieu et aux noces de cana elle intervient et voici ce qu'elle dit. Jean 2 : La mère de Jésus était là, 2 et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples. 3 Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit : Ils n'ont plus de vin. 4 Jésus lui répondit : Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n'est pas encore venue. 5 Sa mère dit aux serviteurs : Faites ce qu'il vous dira.
De ce fait, on ne relate pas le jour ou Marie est décédée, par contre il est réservé aux hommes de mourir ensuite vient le jugement.
Je sais qu'elle est auprès du Père, mais en aucun cas, il est écrit qu'elle est une intermédiaire entre nous et Jésus puisqu'il est écrit : 1 Jean 2 : 1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. 2 Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. S'il est notre intermédiaire et notre avocat, pourquoi invoquer Marie qui déjà sur la terre écoutait son fils et qui a eu par lui la grâce du salut? Si ce n'est pas écrit pourquoi l'accepter? Nous devons veiller a ce qu'on ne nous induise pas en erreur, car, nous savons que satan s'infiltre dans le coeur de ceux qui ajoute et change a partir de certains fondements le vrai sens de la parole de Dieu. Je crois que beaucoup de catholique sont de bonne foi et que leur amour pour Jésus est sincère, mais rappelez vous comment a l'époque de Luther, déjà l'Eglise catholique transformait le rachat des péchés et l'accès au salut..Par des indulgences que les pauvres gens crédules et ignorants acceptaient faute de connaissance de la parole de Dieu.Vous qui semblez avoir une soif sincère, je vous invite surtout a vous fier a ce qui est écrit dans la bible, car, tout ce qu'on y ajoute ne vient pas du Seigneur Jésus qui nous met en garde a ce sujet par l'intermédiaire de Paul : Galates 1 : 6 Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Evangile. 7 Non pas qu'il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Evangile de Christ. 8 Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! 9 Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! 10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
11 Je vous déclare, frères, que l'Evangile qui a été annoncé par moi n'est pas de l'homme; 12 car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ. 13 Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l'Eglise de Dieu, 14 et comment j'étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères. 15 Mais, lorsqu'il plut à celui qui m'avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m'a appelé par sa grâce, 16 de révéler en moi son Fils, afin que je l'annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, 17 et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l'Arabie. Puis je revins encore à Damas.
Que Dieu vous éclaire et vous donne sa paix en Jésus-Christ.

Jordi 21/04/2018 06:28

bonjour frère,

Je suis un chrétien catholique en quête de vérité biblique et vrai témoin de la vie du christ.

Je vous ai lu minutieusement et je me dis que nous qui, par la grâce que Dieu nous a fait, appartenons à l'église catholique, devons nous réveiller de notre sommeil que nos ainés nous ont institués. Bref.

Dire que « L'Eglise a toujours affirmé, depuis les origines, que la Sainte Vierge a été élevée au ciel, corps et âme » est purement faux. La foi du chrétien est basée sur la vie du Christ. Ainsi, si il doit croire en quoi que ce soit, c'est en ce que le Christ lui a commandé de faire.

Beaucoup de mes frères catholiques s'appuient sur "les noces de cana " pour donner une place à marie. Mais, rappelons-nous que l'Eternel dit, pour paraphraser SA PAROLE "Même si les hommes ne me louent pas, je prendais des pierres pour me louer. Et le Christ reproche à marie (sa mère) du fait qu'elle vienne précipiter son ministère ''Femme que me veux-tu, mon heure n'est pas encore arrivée?''. On peut comprendre par là que avec ou sans elle, la gloire de Dieu allait s'accomplir.

De plus, concernant ses apparitions partout et ailleurs, je dirais que beaucoup de chrétiens catholiques sont devenues trop crédules pour croire en tout et en rien.
Rappelons-nous que le Christ, notre Seigneur fut tenté trois fois au désert. Mais sur quoi ces tentations ce sont-elles basées? Elles ce sont basées sur sa position de Fils de Dieu. Mais aujourd'hui, comment ses tentations viennent dans nos vies? Elles viennent sous forme d'acceptation de ce qui n'est pas vrai pour le rendre vrai. Et ces tentations se jouent de notre degré de foi pour entrainer les plus faibles.

Rappel des trois tentations de notre Seigneur sur terre:

1ère: "Si tu es Fils de Dieu, dis que ces pierres deviennent des
pains."

Quand nous l'actualisons, cette tentation se transforme en beaucoup d'autres telles que: si tu es croyant, vas dire que tu m'as vu et dis ce que je t'ai demandé de dire. Ceci concerne les apparitions mariales. Ce sont des pures inventions et des superstitions qui viennent dérouter le Christ du Vrai Dieu, le Dieu Vivant. Conf. les points clés de Notre Dame de Fatima. Ces inventions perturbent la foi du Chrétien.

2ème tentation: "Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera pour toi des ordres à ses
anges, et sur leurs mains ils te porteront, de peur que tu ne heurtes du pied quelque pierre."

Actualisons cette tentation et il en ressort ceci: Nous abandonnons tout ce qui lie ou peut nous lier au Christ dans nos prières du quotidien en faisant de ''marie'' une dévotion dans la foi, en disant que puisqu'elle a enfanté le Christ, alors elle peut ''TOUT''. C'est ZERO. Si elle pouvait ne fus que agir en notre faveur, le Christ nous l'aurait. Même sur la croix, quand il confie Jean à marie, c'est pour nous faire comprendre sur un plan biblique et logique qu'un Homme qui est sur le point de mourir remettra ou va confier des enfants aux personnes qu'ils laissent derrière lui et dira en retour à ces personnes que dorénavant, ces enfants sont les leurs. Mais, il ne mentionne pas que nous devons passer par elle pour l'atteindre lui.

3ème tentation: "Tout cela, je te le donnerai, si, te prosternant, tu me rends hommage."

Voici la troisième tentation. Frères et soeurs dans le Christ. Chrétiens des églises catholiques? Voici, comment beaucoup parmi vous agissent. Ils se prosternent en espérant recevoir en retour. Mais devant qui vous prosterner vous? Dans le Livre de Deutéronome 14;5 il est dit que Yahvé est un Dieu Jaloux. Et dans les dix (prescriptions) commandements que Dieu donnent à son peuple, Il leur interdit de se faire d'autres dieux, de se prosterner devant eux... Frères catholiques, c'est ceux que vous faites chaque jour. Vous vous prosterner devant des statues qui ''selon les ainés de l'église'' représentent les saint qui ont vécus dans l'amour du Christ. Mais, je tiens à vous renvoyer méditer Jean 14, 5-16 : Jean 14, 5 Thomas lui dit: "Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin?"
Jean 14, 6 Jésus lui dit: "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Jean 14, 7 Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père; dès à présent vous le connaissez et vous
l'avez vu."
Jean 14, 8 Philippe lui dit: "Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit."
Jean 14, 9 Jésus lui dit: "Voilà si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe? Qui m'a vu
a vu le Père. Comment peux-tu dire: Montre-nous le Père!?
Jean 14, 10 Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne
les dis pas de moi-même: mais le Père demeurant en moi fait ses oeuvres.
Jean 14, 11 Croyez-m'en! je suis dans le Père et le Père est en moi. Croyez du moins à cause des oeuvres mêmes.
Jean 14, 12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les oeuvres que je fais; et il
en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père.
Jean 14, 13 Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
Jean 14, 14 Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.
Jean 14, 15 Si vous m'aimez, vous garderez mes commandements;
Jean 14, 16 et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu'il soit avec vous à jamais.

Nous pouvons comprendre par cette référence biblique que si notre Dieu ''Dieu jaloux avait permis qu'une autre personne puisse nos souffrances que son Fils, ils aurait dit dans sa Parole. Hélas.

En conclusion, je nous invite, nous chrétiens (catholiques à lire et découvrir la vérité qui se trouve dans la Bible et de laisser derrière vous les dogmes et révélations qui ne viennent pas de l'Eternel Dieu. Révélations qui ont été transmises au prophète Jean dans le livre de l'Apocalypse), nous chrétiens orthodoxes ou d'autres congrégations (d'arrêter de jeter des pierres sur les autres. Le christ lui-même l'a dit: Que celui qui n'a commit de péché prenne la pierre et la lui jette... Apprenons à édifier nos en frères et soeurs en Christ afin d'être Unis en un Seul Corps).

Les doctrines des hommes implantés dans toutes les églises du monde, nous empêchent de mieux voir Dieu en notre prochain. Nous condamnons et nous espérons hériter du Royaume de Dieu.

Voici ma prière pour mes lecteurs: Père Eternel et Très Bon. Toi qui sondes les coeurs de tes fils, deignes jeter un regard de compassion sur tes enfants afin que leur intelligence souvre et qu'ils comprennent ton Evangile. Mon Dieu, Mon Roi, je bénis tous tes enfants. Et je te demande de les aider à être de meilleurs témoins de ton amour chaque jour de leur vie. Que la division satanique incruster dans l'esprit de plusieurs au milieu de nous n'ait point d'effet sur notre Foi en Toi Et que par ton Esprit de Sainteté nous soyons lavés de nos fautes commises dans dans moments d'incertitudes et d'ignorances. AMEN

Gabriel 25/07/2018 08:08

votre commentaire est très éclairé

Joëlle 27/02/2018 13:48

Que le DIEU de la Vérité sauve nos âmes !!!
Hormis ses apparitions que je qualifie de diaboliques pourquoi appelez-vous Marie, vierge ? À ce que je sache une vierge ça n'enfante pas (Exceptée la naissance de JÉSUS par la vertu du Saint-Esprit ). Or dans Matthieu 13v55, il nous est dit que JÉSUS avait des frères Joseph, Jude, Jacques et Simon. Vous me direz certainement que ce sont ses disciples et que c'est pourquoi ils sont appelés ses frères. Mais sauf erreur de ma part, JÉSUS n'avait pas de disciples du nom de Jude encore moins de Joseph. C'est là la première erreur des catholiques. Ensuite, pourquoi adorez vous des statues de Marie ( ou plutôt devrais-je dire vénérer comme vous-même aimez préciser ) ? Dans Exode 20v3-5 DIEU nous met en garde et j'en cité quelques parties. IL dit: > Car LUI L'ÉTERNEL est un DIEU jaloux. Enfin, je vous demande qui servez-vous JÉSUS ou Marie ? Qui est mort à la Croix pour vous JÉSUS ou Marie ? Vers qui votre reconnaissance doit être tournée JÉSUS ou Marie ? Qui selon la bible ( Car ne l'oublions pas, seule la bible, parole VIVANTE du TRÈS HAUT peut nous aider à être proche de La Volonté de DIEU ) est notre avocat auprès du ABBA (Père) Le Prince de PAIX ou Marie ?
Si c'est JÉSUS et c'est le cas pourquoi vous vous détournez de Sa face ? Pourquoi ne pas faire appel à LUI pour qu'IL intercède, s'IL l'a fait une fois à la Croix, IL peut encore le refaire encore et encore. Shalom !!!

iana 19/12/2017 16:43

Sur un plan théologique, la Très Sainte Vierge n'est pas ressuscitée, puisqu'elle n'est pas morte, Sa glorieuse Assomption, qui n'est pas incompatible avec sa Dormition l'a exonérée par choix divin de cette corruption. Elle vit quelque part hors du temps....Ce qui rend plus délicat une apparition qui la fait précisément revenir dans le temps. Les fruits des apparitions sont mauvais : division accrue entre chrétiens. La dogme de l'Immaculée Conception n'est pas conforme aux premiers enseignements de l'Eglise, et surtout nie la spiritualité de la chair qui est indépendante de celle de l'âme. La Sainte Vierge est fille de DAVID avec tout l'héritage spirituel qui y est attaché. La réduire à une nouvelle Eve sans faute originelle ne rend pas plus grands ses mérites.... au contraire.... Aux dons de la rue du Bac, je préfère ceux du Sacré Coeur.... Après sa conversation avec le petit voyant de la Salette, la Curé d'Ars refusa que l'on lui en parle plus.... La Reine de Cieux n'a pas besoin des lauriers des hommes. In Christo

Johanna 15/07/2017 22:56

On ne se base pas non plus sur des apparutions car le diable se deguise en ange de lumiere.le chretien cest celui vit selon la parole de DIEU et non selon ses deductions

Jordi 21/04/2018 06:47

Bonjour Ianna. Marie est bel et bien Morte ooooo. La Bible ne parle pas de son ascension dans le ciel. Elie est montée au ciel et la Bible l'a dit. Mais, marie est elle montée comme lui au Ciel? NON. Pour Dieu nous cacherait-il se mystère puisque tout ce qui relève de la foi est écrit dans la Bible? De nos pères jusqu'à nous. Rien ne sera ajouter ou retrancher de la Parole de Dieu. Et dans cette Parole de Dieu, marie fils de Anne et de Joachin n'est pas monté au ciel comme l'enfant qu'elle a enfanté. C'est une pure invention ''THEOLOGIQUE''. A titre de rappel, toutes les théologies ne sont pas des inspirations de Dieu.

STP la Soeur, crois uniquement en Jésus, le Fils de Dieu et confie lui tous tes problèmes et tu seras sauvée. Laises derrière toi tout ce qu'on a voulu te faire croire car, La Parole de Dieu ne dit rien de Tout ça.

Je m'appelle Jordi et je suis Chrétien à l'église catholique. Je défend le Christ et je suis son témoin. Ce qu'il ne reflète pas son amour et son évangile, je le rejette. Et j'enseigne à mes frères catholiques la VERITE.

Pour qu'on ne dise plus de nous : ILS CACHENT LA VERITE, aides-moi à l'enseigner en parlant de Dieu et de son Fils uniquement autour de toi. Tu peux te reférer sur les apôtres et sur toutes les personnes qui ont marchés selon les commandements du Seigneur Dieu. Mais, ne conseilles pas aux gens de prier une autre Personne que Dieu seul par l'intermédiaire de son Fils Jésus Christ.

Sois bénie la Soeur. Et que l'Esprit Saint te fasse la grâce de clairevoyance et adoucisse ton coeur et ton intelligence en allant méditer Dieu dans sa Parole. Amen

Johanna 15/07/2017 22:54

Bsr frere excuse moi mais Jamais il n a ete dit de passer par marie,jamais qu elle aete enlevee ,le seul mediateur c est JESUS,et toute personne nee d homme et de femme est pecheur marie ne fait pas l exception,

Imane 07/06/2017 15:19

Bonjour , cette analyse est très pertinente et montre une réelle envie de connaître la Vérité. Pourquoi ne pas lire la parole que Dieu a laissé dans le Coran ? Pour ma part, cela m a beaucoup éclairé.

anon 10/05/2017 13:34

Ce qui suit est partiellement vrai, une des apparitions les plus anciennes date de 1531 ( Notre Dame de Guadalupe ).

« Deuxième remarque : Les apparitions sont quelque chose de très tardif dans l’histoire de l’Eglise Catholique.
Aucun père de l’église n’a vécu ou ne relate d’apparition dans les premiers siècles de l’Eglise. Et personne ne relate d’apparition dans le premier millénaire. La totalité des apparitions mariales sont situées à la fin du deuxième millénaire, c’est-à-dire dans les 19eme et 20eme siècles (à part quatre ou cinq exceptions situées après le moyen âge.) Les apparitions sont donc un phénomène des derniers temps. »

On parle beaucoup des apparitions du 19° et 20° parce que l'information circule plus facilement.

Vous oubliez tous les mystiques du Moyen Age à qui elle est apparue.

La Vierge nous accompagne depuis le début !

Brice YAO 21/03/2017 18:30

Sincères remerciements à BOUCART pour ces explications avec des passages bibliques qui m'ont grandement ouvert l'esprit en ce qui concerne la place de Marie dans la vie l'Eglise.

Merci,

agbas koferdd 24/11/2016 22:11

Nous voici dans un instant où Jésus christ a confié l'APÔTRE JEAN à sa mère MARIE en lui disant "Femme voici ton fils"
Et loin de là,la Révélation de JEAN au chapitre 12 : 17 nous appelle (Chrétiens/disciples de Jésus/enfants de Dieu) les DESCENDANTS de la FEMME qu'est MARIE.À mon avis, de maniere qu'un enfant solicite kelke demandes de son PÈRE ,à travers sa MÈRE ,il est évident qu'ont adresse des suplications à notre mère (MARIE en Christ)
Rappellons nous ke c'est de bon arbre qu'on obtient de bon fruit
MERCI TS

Patrice 11/10/2016 15:11

HÉBREUX 9 :
27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois , et après cela vient le jugement,
Si ce verset confirme qu'après la mort vient le jugement, cela veut dire aussi que tous ceux qui meurent en Christ attendent aussi sont retour. Marie mère de Jésus (bien que Celui-ci ne l'a jamais appeler mère) n'à jamais été élevée à aucun rend dans les écritures bibliques, sauf d'être comme les chrétiens véritables des rois et des prêtres à l'image de Melchisédek qui est Christ. Dès que vous voyez une apparition d'un esprit ou d'un ange, vous ne vous dites pas que ça pourrait être un démon.
1 Jean 4 :
1 Mes bien-aimés, ne croyez pas à tout esprit ; mais éprouvez les esprits pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.
Les musulmans ont fait de même.
Voici ce l'église catholique aujourd'hui.
Apocalypse 3 :
14 Ecris aussi à l'ange de l'église de Laodicée : Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu :
15 Je connais tes œuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant ; puisses-tu être ou froid ou bouillant !
16 Parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.
17 Car tu dis : Je suis riche, je suis dans l'abondance, et je n'ai besoin de rien ; mais tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu.
18 Je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas ; et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.
19 Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle et repens-toi.

Emmanuel Mohamed Bestof Kaba 10/09/2016 19:24

Marie doit être respectée en tant que la mère terrestre de jesus,mais elle n'est pas digne de notrr adoration.La Bible ne dit nul part que Marie peut entendre nos prière,ou qu'elle peut servir de médiateur entre Dieu et nous.Jesus est notre seul avocat et médiateur dans le cièl ( 1Timothée 2:5)

Emmanuel Mohamed Bestof Kaba 10/09/2016 19:13

J'aimerai savoir si la Bible ordonne que nous devons présenté nos prière à Marie.Si oui indiquer moi le chapitre ou le verset.

frèresam 21/06/2015 15:04

Je voudrais encore ajouter une remarque sur votre conclusion qui me paraît discutable. En effet, vous affirmez que vous ne priez pas Marie comme vous priez Jésus et que c'est à lui seul que vous demandez le salut et la paix. Par conséquent, quel regard portez-vous sur des prières mariales qui expriment explicitement des demandes pour obtenir d'elle la paix, la protection et le salut ? Cela apparaît par exemple dans l'hymne latine du 10eme siècle qui s'intitule "Ave Maria Stella" ou Marie est nommée la bienheureuse porte du ciel... Parmi les demandes adressées à Marie dans cette prière figurent 1/ briser les chaînes des pécheurs 2/ rendre la lumière aux aveugles 3/ la délivrance de nos misères 4/ le pardon des fautes 5/ une vie sainte... Cela dépasse donc le simple fait de demander à Marie de prier pour nous et de porter notre supplication.

Enfin, si il est vrai - admettons - que l'on peut obtenir de façon effective toutes les grâces, dont le pardon des fautes, par la "médiation" de Marie, en quoi serait-il nécessaire de se tourner vers le Christ pour obtenir ces grâces ? Dans d'autres prières mariales, une prière de sainte Catherine de Sienne par exemple, Marie est nommée "distributrice de miséricorde" et "distributrice de paix".

Si l'Eglise catholique souligne avec raison dans le catéchisme qu'aucune créature ne peut être mus sur un pied d'égalité avec le Créateur, de fait en attribuant à Marie des prérogatives qui n'appartiennent qu'au Christ, lui qui est l'unique porte du ciel, à faire de Marie une souveraine du ciel qui commanderait non seulement les anges mais qui de surcroît aurait tout pouvoir sur le coeur du Christ qui ne lui refuserait rien, ne contribuons-nous pas à diviniser une créature qui pourtant elle aussi a été racheter par la passion et par la croix du Fils de Dieu ? Plus grave encore c'est que cela laisse sous-entendre que le Christ ferait du favoritisme et qu'il refuserait de nous accorder des bienfaits et des grâces que nous pourrions lui demander avec foi et amour, un Jésus qui n'exaucerait pas nos prières maus qui exaucerait toujours les prières que nous lui presenterions par l'intermédiaire de Marie. Cela revient en plus à affaiblir la valeur des prières que nous adressons directement à la Sainte Trinité et a exagérer l'importance de l'intercession de Marie.

sam 19/06/2015 22:58

Je voudrais encore brièvement présenter un autre argument. Nous savons que Dieu seul est omnipotent, omniscient et omniprésent. Un ange ou un saint du ciel, c'est-à-dire qui jouit de la vision béatifique, ne possède aucun de ses attributs. Autrement dit, puisque les anges ou les esprits bienheureux du ciel ne sont ni omnipotents, ni omniscients, ni omniprésents, cela signifie qu'ils sont limités. Jugez par vous-mêmes s'il est plus judicieux de s'adresser à un être qui peut tout, qui sait tout et qui est proche de chacun de nous par son Esprit ou à des êtres limités qui ne peuvent pas tout, qui ne savent pas tout et qui ne peuvent être proches de chacun de nous... La paix soit avec vous

frèresam 19/06/2015 19:34

Bonjour cher ami et frère dans le Christ Jésus,

Votre article, et l'échange qu'il a suscité, sont passionnants et stimulants. Je puis dire que j'admire la rigueur avec laquelle vous défendez vos convictions. Mon intervention, probablement, ne parviendra guère à se hisser à votre niveau et je ne prétend pas maîtriser aussi bien que vous les sujets abordés. Toutefois, je m'efforcerais d'être aussi concis et précis que possible. Je souhaite partager mes questions, mes réserves ou mes objections avec respect et compréhension comme un pèlerin, un chercheur de Dieu, un frère en humanité.

Concernant le culte rendu à des créatures angéliques ou humaines. Dans un souci de clarté, il convient d'abord de définir les termes et la façon dont nous pouvons les comprendre. Qu'est-ce-qu'un culte au sens large ? Rendre un culte à quelqu'un ou quelque chose se rapporte à la notion d'hommage, d'éloge, de vénération, de service. Parce que nous considérons un être ou une chose comme digne de vénération alors c'est naturellement que nous en ferons l'éloge, que nous en diront du bien. Dieu, qui est notre Souverain bien, notre Créateur et notre Sauveur, mérite plus que tout être et plus que toute chose que nous lui rendions un culte et que nous le servions. Néanmoins, la question est de savoir s'il est légitime que parallèlement à ce culte que nous vouons au Seigneur de l'univers, nous puissions vouer un culte à des créatures et si Dieu nous invite à le faire.

La conviction qui est celle de toutes les églises et qui est résumé au début de l'épître aux Hébreux c'est que Dieu a parlé autrefois par les prophètes et depuis l'inauguration de la Nouvelle Alliance qu'Il nous a parlé par le Fils. Les paroles des prophètes dans l'Ancien Testament, et les paroles des apôtres qui nous ont transmis les paroles de Jésus, sont donc assimilées à la Parole de Dieu. Cette parole fut d'abord transmise oralement avant d'être mis par écrit. La Parole existait avant l'Ecriture mais l'Ecriture est le fidèle témoignage de cette Parole. Et cette Parole, qui a jaillit du cœur du Père au travers des âges et qui inlassablement cherche l'homme pour le renouveler et le recréer, a un visage celui de Jésus le Messie. Il est, lui seul, la Parole incarnée, la Parole qui est à l'origine de la création et de la rédemption. Aucune créature ne peut être mis sur un pied d'égalité avec le Créateur qui est béni éternellement.

L'Eglise catholique dans son enseignement ne commet aucune confusion entre le Créateur et les créatures reconnaissons-le pourtant elle autorise et promeut également le culte du Créateur et le culte des créatures. L'invocation des anges ou des saints du ciel est donc non seulement autorisé mais fait partie intégrante de la liturgie de l'Eglise catholique ainsi que l'intercession en faveur des défunts en particulier en faveur des âmes du purgatoire.

L'Eglise, ce sont ceux et celles qui écoutent et qui vivent de la Parole du Christ, qui la garde et la médite dans leur cœur comme Marie, la mère du Seigneur, nous en donne l'exemple. Aujourd'hui, à nous qui n'avons pas eut le privilège d'entendre Jésus ou les apôtres de vive voix, cette Parole nous pouvons la retrouver et la découvrir dans les Ecritures que les églises ont toujours reconnus comme inspirés de Dieu et infaillibles en matière de foi et de morale.

La valeur à la fois historique et spirituelle des Ecritures qui contiennent la Parole vivante et permanente de Dieu est absolument unique et irremplaçable car elles constituent le seul témoignage crédible de ceux qui ont été les premiers témoins de la foi et sans eux nous n'aurions même jamais su que le Christ a existé. C'est grâce à eux que nous ai parvenu le témoignage de sa vie, de son enseignement, du sens que sa mort, sa résurrection et son ascension ont pour tout homme. Leur labeur et leur sacrifice mérite d'être salué et nous devons à jamais honoré la mémoire de tels hommes!

Cependant, une question me paraît essentielle et il me semble que l'on ne peut pas l'écarter d'un revers de la main ni la considérer comme insignifiante ou dénuée de sens: Jésus-Christ lui-même, ou ceux qui ont partagés sa vie, qui ont cheminés avec lui, et qui ont voulu nous transmettre fidèlement ses paroles, nous invitent-ils à mettre notre foi en eux, à nous confier en eux, à mettre notre espérance en eux ? Nous invitent-ils à nous tourner et à nous confier dans leurs mérites ou dans les mérites de la mère du Seigneur ? Nous demandent-ils d'aller à Jésus par Marie et la présentent-ils comme une médiatrice entre le Seigneur et l'humanité ? Faut-il, au fond, se confier dans les sarments ou dans le cep, pour reprendre une image évangélique ? Notre dévotion et nos prières doivent-ils être réservées à Dieu seul ou peuvent-elles également être orientées vers ceux et celles qui assurément ont été les amis et fidèles serviteurs de notre Seigneur ? Pourquoi serait-il nécessaire, utile ou bénéfique, de se tourner vers des créatures angéliques ou humaines pour obtenir des grâces, du réconfort ou un secours dans nos besoins, alors que nous connaissons Celui qui est la source de toute grâce et qu'il n'y a point de réconfort plus grand et de secours plus puissant que celui que nous trouvons auprès de Lui ?

La figure de Marie telle qu'on peut la découvrir dans les Evangiles apparaît éloignée, voir même étrangère, à tout ce que les développements théologiques ultérieurs ont pu dire ou voir en elle et on peut facilement retracer cette amplification du rôle de Marie dans l'histoire de l'Eglise. Je vous invite à lire un article très instructif de l'historienne Sylvie Barnay, auteure de plusieurs ouvrages sur ce thème, au titre évocateur "Comment Marie a-t-elle conquis les cœurs" ? en cliquant ici: http://www.croire.com/Definitions/Bible/Marie/Le-culte-marial

De toute évidence, ayons l'obligeance de le reconnaître, les articles de foi que sont l'immaculée conception, l'assomption, la virginité perpétuelle, le couronnement de Marie comme reine de l'univers, etc ne faisaient pas partie à l'origine de la foi des apôtres ni de la foi de l'église naissante mais sont le résultat de développements théologiques tardifs. Il est donc légitime de poser la question, sans provocation ni mépris, l'Eglise catholique n'a-t-elle pas trahie l'enseignement des apôtres et le message du Christ ? Si une église demande ou exige ce que ni le Christ ni les apôtres n'ont demandé ou exigé n'est-il pas souhaitable de prendre une distance critique et de commencer à s'interroger avec sérieux et sincérité ?

Ce que je constate c'est que tous ces dogmes opposent et divisent les chrétiens entre eux et ne sont pas mentionnés par Jésus et par les apôtres. Faut-il donc s'attacher à ce qui divise le corps du Christ, l'Eglise qu'Il aime et pour laquelle Il a donné sa vie ? La Croix, rien que la Croix, voilà ce qui pourra nous unir et nous rassembler, avec la puissance de l'Esprit-Saint. Car l'Evangile, au fond, se résume dans la Croix, c'est là que s'opère la rédemption et la guérison du monde!

J'espère ne pas avoir été trop décousu j'avoue ne pas être aussi ordonné que vous et j'espère que mes interpellations fraternelles ne vous blesseront pas. Au plaisir de lire les réflexions que vous voudrez bien partager avec moi.

Amicalement

Matthieu Boucart 28/06/2015 20:09

Cher frèresam, j'ai commencé à vous répondre dans un article : http://www.totus-tuus.fr/2015/06/pourquoi-honorer-et-prier-les-saints-dieu-ne-suffit-il-pas.html

david 14/11/2013 04:18


c'est donc l'église qui a donné la parole de Dieu ? et qui a donné la parole à 'église ;  c'est à dire les apotres  ou les disciples ? et parq uoi les apotres ou les disciples vont
ils évangéliser ?


par la parole mon cher ami . c'est par la parole que des brebis égarées sont amenées vers Dieu . et je te rapelle que l'église n'est ni plus ni moins qu'un ensembles de brebis égarées au départ
qui ont été amenées à la conversion ! des brebis mortes au péché et donc condamnées qui ont été sauvées par la parole de vie ! c'est la parole qui a engendré l'église  puisque c'est par elle
que des pécheurs ont eu la connaissance du bien et de la volonté divine pour ensuite se rassembler pour former une seule communauté qui est l'église. la bible dit que la loi agit comme un
PEDAGOGUE  ( maitre , enseignant ou encore instructeur) . en entendant la parole , les hommes choisissent de croire ou pas , et suivant leur choix seront sauvés ou condamnés.


 


l'église n'est donc qu'un ensemble de croyants réunis sous l'autorité du christ  qui est également appelé : la parole . la parole venant de Dieu elle meme , elle fait loi sur tout ce qui
existe ! désolé mais ce qui sort de Dieu , toute parole qui sort de la bouche de dieu ou du christ devient une loi. et la transgression de la loi entraine: le péché ! et c'est le péché qui
conduit à la mort.


 d'autre part , tu sembles oublier que c'est sous l'égide de l'esprit que les apotres ont évangélisé et que la bible a été définie.les hommes n'ont pas choisis ces pages bibliques tout seuls
mon ami.


d'autre part , le christ a bien dit : celui qui changera un iota de la loi sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux. autrement dit : personne n'a l'autorité de toucher à la loi
divine  l'église y compris.


le christ est appelé la parole car c'est lui qui l'a faite connaitre au hommes . toute parole venant de dieu ou de christ fait automatiquement loi et est donc porteuse d'autorité divine. et ceux
qui désobéiront seront condamnés. la parole donc fait autorité .

david 02/11/2013 20:15


salut mon ami ,et tu te trompes lourdement quand tu dis que c'estl'église qui donne la bible et qui la définit . je te signale , que la bible au temps du christ était l'ancien testament  !
elle est donc plus ancienne que ton église . deuxiement , la bible est la PAROLE ECRITE ! et c'est par la parole que l'église a été engendrée . alors quand tu dis que ha ha l'autorité
appartient à l'église tu devrais réfléchir plus sérieusement. quand l'église définit le contenu de la bible tu viens prétendre que l'église est supérieure à la bible ?!! mais pourtant c'est
d'apres la PAROLE QUE L'EGLISE SERA JUGEE!!


par quoi se dirige l'église ?!!  d'apres la parole !!! en d'autres termes c'est bien la bible qui a l'autorité sur ton église mon cher ... réfléchit.


psaume 119 :9-11 : "COMMENT L'HOMME RENDRA T'IL PUR SON SENTIER ? EN SE DIRIGEANT D'APRES TA PAROLE "!!!


certains ignorent que la bible (l'ancien testament a été rédigé à partir de 1500 avant J.C.)!! elle est donc plus ancienne que l'église , d'autre part , c'est d'apres l'ancien testament que le
christ a enseigné la parole !!! la bible n'est ni plus ni moins que la parole qui a été écrite !!!


 

Matthieu 10/11/2013 20:42



Il y a beaucoup de confusions dans ton commentaire (entre Parole de Dieu, Ancien Testament, Parole écrite, Bible...) Au point qu'on ne sait plus très bien quel sens tu mets derrière les mots que
tu emploies (par exemple le mot de "Bible").


 


Je te remets le lien avec un article qui t'aidera à mieux comprendre ce que je m'efforce de t'expliquer depuis le début de notre entretien : Quand la Parole s'en remet à l'Eglise.


 


Pour résumer, je dirais :


 


>> La Parole de Dieu, stricto sensu, c'est le Verbe, la Deuxième personne de la Divine Trinité. Elle précède l'Eglise puisque la Parole est de toujours à toujours. C'est elle qui a
créé l'univers.


 


>> La Parole de Dieu s'est faite parole d'hommes dans l'Ecriture avant l'Eglise en une première kenose - c'est le Nouveau Testament.


 


>> La Parole de Dieu s'est faite chair en Jésus-Christ - dont le principal effort durant sa vie publique aura été de mettre en place les fondements de son Eglise sur laquelle, après sa mort
et sa résurrection, il enverra l'Esprit Saint.


 


La Parole de Dieu a donc façonné l'Eglise. La grande oeuvre de la Parole de Dieu après la Création, c'est l'Eglise.


 


>> Mais l'Eglise ainsi façonnée par le Fils de Dieu ; en laquelle Il demeure, après sa Résurrection, jusqu'à la fin des temps (selon sa promesse) ; et qu'il conduit, depuis la Pentecôte,
par son Esprit ; cette Eglise reçoit les divines lumières lui permettant de discerner et reconnaître, parmi les textes existants, où la Parole de Dieu s'exprime : dans l'Ancien Testament, mais
aussi dans les évangiles, les épitres de Saint Paul et les quelques autres textes qui composent notre Nouveau Testament. C'est donc bien l'Eglise qui nous a donné notre Bible en sa
version finale - celle que nous tenons entre les mains, que nous prions et méditons ; c'est elle qui nous fait dire qu'elle est la Parole de Dieu - précisément parce que la Parole de Dieu est
en elle (l'Eglise) tout autant que dans les Ecritures. C'est la même Parole, le même Esprit qui inspirent l'Eglise et l'Ecriture Sainte. Voilà pourquoi elles ne peuvent se
contredire - bien plus : voilà pourquoi l'Eglise en sa Tradition et l'Ecriture ne peuvent se comprendre qu'à la lumière l'une de l'autre ; l'une en relation avec l'autre. La Bible n'est Parole de
Dieu que dans la mesure où elle est comprise comme Dieu veut qu'elle soit comprise (et non de travers, comme dans la bouche de Satan au désert ou dans celle des sectes) - le lieu de réception et
de compréhension de l'Ecriture Sainte étant l'Eglise en sa Sainte Tradition ; l'Eglise où demeure le Christ vivant et ressuscité et en laquelle travaille l'Esprit de Vérité nous guidant peu à peu
vers la Vérité toute entière.



berger david 28/10/2013 16:49


je ne crois pas que l'on soit objectif en citant des déclarations venant de sa propre confession religieuse ou de personnes en faisant partie:les écrits ou la littérature des peres de l'église .


d'autre part , l'histoire est formelle à ce sujet . l'église romaine n'existait pas avant constantin .la bible dit qu'il y avait des éveques efectivement  et il y avait des églises aussi
parsemées un peu partout. mais certaienement loin d'avoir d'une part les croyances populaire dans le catholicisme et loin également d'etre organisées sous une seule ou autorité.


les fondements du catholiscisme ont été créés par les différents conciles ayant posé les bases de ces croyances actuelles (culte des idoles , virginité mariale , la reine du ciel etc... ) et à
partir de 325  et il y a eu d'autres conciles pour encore imposer d'autres croyances ((concile de 787 : intégration des idoles et images dans une église) . tu m'invites à faire de meme en
consultant l'histoire ,vraiment ? et bien je te renvoie la meme remarque mon ami .


d'autre part , sache que tu lis tres mal. la bible n'a jamais condamné la sola scriptura . tu t'en serais apperçu si tu cherchais à comprendre un peu mieux.  " "ne pas aller au delà de ce
qui est écrit" , le sens est plutot clair il me semble . et tu dis que la bible n'existait pas avant le nouveau testament ? sais-tu que c'est l'ancien testament qui contituait la bible pour les
juifs ?  et c'est aussi par l'ancien testament que le christ enseignait ... tu n'es pas tres inspiré, je crois .et d'autre part , le nouveau testament n'est ni plus ni moins qu'un
éclaircissement de l'ancien testament et aussi un résumé à part le changement de la loi des sacrifices , c'est la meme chose . jésus n'a jamais changé l'ancien testament. vous lisez tres mal.

Matthieu 10/11/2013 20:00



Cher David, je note que tu as l'esprit de contradiction  :


 


>> tu me fais le grief d'employer des déclarations des Pères de l'Eglise des deux premiers siècles provenant "de ma propre confession religieuse", tout en affirmant dans la phrase
suivante que "l'église romaine n'existait pas avant Constantin" - soit avant le 4e siècle. Il faudrait savoir!


 


>> si la Bible fondait la Sola Scriptura, la Sola Scriptura ne concernerait que l'Ancien Testament - puisque lui seul existait à l'époque de Saint Paul, ainsi que tu le reconnais toi-même.
Dès lors : si l'on suivait ton raisonnement, on ne pourrait absolument pas reconnaître le Nouveau Testament comme inspiré.


 


S'il suffisait d'éclairer et/ou de résumer un texte biblique pour avoir le statut de "Parole de Dieu", alors de nombreux écrits de saints - ou même de pasteurs protestants - pourraient être
intégrés dans la Bible. Grotesque.


 


La vérité, c'est qu'il n'existe aucun texte biblique fondant la Sola Scriptura au sens où tu l'entends - c'est-à-dire : au sens où elle intègre le Nouveau Testament. Tu n'as aucun moyen de
justifier, en invoquant l'Ecriture seule, que la Bible (TA Bible) est la Parole de Dieu.


 


Dernière remarque : Jésus n'a jamais changé l'Ancien Testament? Mais il l'a accomplit en sa personne - il la porté à son achèvement. Il est lui-même, pourrait-on dire, l'Ancien Testament incarné.
Voilà pourquoi il a supprimé les prescriptions de la loi de Moïse (cf. Ep 2. 15). Il y a donc bien un changement radical entre l'ordre de l'Ancienne Alliance et celui de la Nouvelle
Alliance (relis par exemple le Lévitique et dis-moi si tu l'appliques à la lettre). La loi se vit dorénavant en Jésus-Christ, par lui et en lui. Dès lors, c'est vrai : en un sens, rien n'est
changé - car la Loi demeure. Mais en même temps : tout est changé, car vivre selon la Loi, désormais, c'est vivre en Jésus "doux et humble de coeur".



berger david 05/10/2013 15:01


ce passage seulement que j'ai retiré de la bible à lui seul fait bien comprendre que la bible est donc INDISPENSABLE pour la compréhension des écritures. d'autre part , lorsque l'apotre paul
parlait de la lettre , il ne parlait pas de la bible , mais de la loi qu'elle décrit !!


bonne chance!

Matthieu 27/10/2013 16:57



Oui, je vous confirme que la Bible est indispensable pour la compréhension de la Bible.  Mais la lettre de
l'Ecriture ne suffit pas - car on peut faire dire aux Ecritures ce que l'on veut, même des choses erronées. Exemple : les sectes. Il faut donc, pour préserver l'intégrité de la Révélation divine
à travers les siècles - dans une humanité à l'intelligence enténébrée par l'erreur -, une autorité qui soit légitime pour interpréter les Ecritures - qui ait la certitude de l'assistance de
l'Esprit dans sa compréhension de la Parole de Dieu. Cette autorité temporelle, que Jésus lui-même a fondée et à qui il a communiqué à la Pentecôte le charisme surnaturel de l'inerrance : c'est
l'Eglise, fondée sur l'Apôtre Pierre - à qui a été confiée le dépôt de la foi et la charge de le transmettre, avec l'éclairage progressif de l'Esprit (cf. Jn 16. 13).



berger david 05/10/2013 14:56


alors comme ça certains pensent que la bible n'est pas la parole de Dieu ? et bien relisez le nouveau testament :" TOUTE ECRITURE EST INSPIREE DE DIEU ET UTILE POUR ENSEIGNER ,POUR
CONVAINCRE,POUR CORRIGER ,POUR INSTRUIRE DANS LA JUSTICE, ET RENDRE L'HOMME CAPABLE DE TOUTE BONNE OEUVRE" 2thimothée3:16 !!!


d'autre part je suis d'accord , l'église catholique n'existait pas à l'époque des apotres !!! le catholiscisme a commencé en 325 à peu pres lorsque constantin a établi une énorme réforme du
christianisme naissant pour pouvoir consolider son empire par la religion!!! concile de nicée 325 : de nombreuses croyances ont pris naissance lors de ce concile pour unifier les millions de
paiens vivant sous l'empire , notamment en en dissimulant des croyances paiennes derriere des dogmes chrétiens !!


vous n'avez qu'à lire l'histoire au lieu de passer votre temps à réfuter ce que l'on vous dit , sans chercher à vous renseigner . il est inconcevable que des genshors de votre religion
connaissent mieux que vous cette histoire . le catholiscisme est né de traditions paiennes pour pouvoir attirer les paiens vers l'église catholique romaine .

Matthieu 27/10/2013 16:47



"l'église catholique
n'existait pas à l'époque des apotres !!! le catholiscisme a commencé en 325 à peu pres lorsque constantin a établi une énorme réforme du christianisme naissant pour pouvoir consolider son empire
par la religion!!! concile de nicée 325 : de nombreuses croyances ont pris naissance lors de ce concile pour unifier les millions de paiens vivant sous l'empire , notamment en en dissimulant des
croyances paiennes derriere des dogmes chrétiens !!" C'est la mythologie que répandent certaines sectes évangéliques au sujet de l'Eglise catholique, mais qui n'est pas conforme à
l'enseignement de l'histoire. Il suffit de se plonger dans la littérature des Pères de l'Eglise dans les deux premiers siècles ayant suivi l'événement pascal (par ex. la lettre de Clément de Rome
aux Corinthiens, la Didaché, les lettres d'Ignace d'Antioche...) pour se rendre compte que bien avant Constantin - et dès l'origine -, l'Eglise catholique était structurée comme elle l'est
actuellement : en une hiérarchie ecclésiastique avec des évêques (insérés dans la succession apostolique), des prêtres et des diacres ; une célébration dominicale de l'eucharistie (dans la foi en
la présence réelle du Seigneur, de son Corps et de son Sang) ; une primauté reconnue à l'évêque de Rome dans la résolution des conflits entre les églises locales ; une affirmation explicite
(déjà) de la foi en la Sainte Trinité ; etc.


 


"vous n'avez qu'à lire l'histoire au lieu de passer votre temps à réfuter
ce que l'on vous dit , sans chercher à vous renseigner." C'est une excellent suggestion que je vous invite à mettre vous même en pratique. Comme disait le Bienheureux John-Henry
Newman, ancien pasteur anglican : "Approfondir l'histoire, c'est cesser d'être protestant"! 


 


« Que le
protestant, écrivait
Newman, prenne, de ses doctrines, celle qu’il voudra :
sa conception de la justification, des cérémonies, de la superstition ; sa notion de la foi, de l’adoration en esprit ; sa négation de la vertu des sacrements, ou de la mission
apostolique, ou de l’Eglise visible ; sa doctrine de l’efficacité divine des Ecritures comme seule source authentique de l’enseignement religieux. Qu’il examine si l’antiquité chrétienne,
telle que nous la connaissons, lui apporte le moindre appui » et il verra qu’il est assez « facile de
montrer que le protestantisme n’est pas le christianisme de l’Histoire » (« Essai sur le développement de la Doctrine chrétienne », Ad Solem 2007, p. 31).



Matthieu 22/09/2013 16:29


Sur la Sola Scriptura, relire :


- On
ne peut pas lire la Bible sans l'interpréter ;


- L'Eglise, colonne de la Vérité et accomplissement
total du Christ.

david 07/09/2013 20:15


je répond à jeremy qui prétend qu'on a pas besoin dela parole écrite . les apotres ont été enseignés pae le christ lui meme , mais ils avait l'ancien testament ! et c'est à partir de l'ancien
testament que le christ a éclairé les apotres ainsi que les apotres !! le christ s'est référé à l'ancien testament  . mais la bible nous est parvenue aujourd'hui parceque le christ est
remonté au cieux ! les générations suivantes avaient donc intéret à avoir un support qui leur premettraient donc de connaitre le christ et sa parole .


d'autre part c'est à cause de ce genre de mentalité que nous seront facilement trompés par l'imposteur qui viendra je te rapelle que si paul pensait comme toi , il n'aurait pas envoyé D'EPITRES A
TOUTES LES EGLISES CHRETIENNES (corinthiens ,galates colossiens etc ...) dans lesquels il recommande bien des choses à ceux à qui il écrit. certains de ces épitres sont memes recommandés à
d'autres EGLISES ! alors je crois que tu devrais lire la bible mon cher ami . bref ton argument ne tient absolument pas la route .


 en plus tu sais bien ce qu'on dit : les paroles s'envolent mais les écrits restent . il me semble que les apotres et le christ nous ont bien mis en garde contre des loups déguisés en
moutons .paul nous a bien prévenu que des faux docteurs se leveraient du milieu de nous(l'église) et tenteraient de nous mener à tout  vent de doctrine. il nous a bien dit que cela serait
manifeste afin que l'on sache que tous ne sont pas des notres ... donc , l'église ou les chrétiens peuvent donc etre trompés par des profiteurs . ce qui veut dire que nous devons donc avoir un
support infaillible , écrit , ne pouvant etre changé ou disparaitre  afin de nous enseigner et de vérifier . voilà à quoi sert la bible mon ami ... comment crois tu que tes pretres
connaissent le christ et les commandement ?


et puis aussi il me semble que certains de tes amis dans ce blog se servent des écrits de la bible pour prouver ce qu'ils disent ...


bref , ta mentalité n'est pas logique. bonne chance.


 

Matthieu 22/09/2013 16:24



" les apotres ont été enseignés pae le christ lui meme , mais ils avait l'ancien testament
! et c'est à partir de l'ancien testament que le christ a éclairé les apotres ainsi que les apotres !! le christ s'est référé à l'ancien testament  . " Oui, Jésus enseigne à
partir de l'Ancien Testament. Mais il enseigne plus que l'Ancien Testament (demande aux juifs ce qu'ils en pensent...)


 


"paul nous a bien prévenu que des faux docteurs se leveraient du milieu de nous(l'église) et
tenteraient de nous mener à tout  vent de doctrine. il nous a bien dit que cela serait manifeste afin que l'on sache que tous ne sont pas des notres ... donc , l'église ou les chrétiens
peuvent donc etre trompés par des profiteurs . ce qui veut dire que nous devons donc avoir un support infaillible , écrit , ne pouvant etre changé ou disparaitre  afin de nous enseigner et
de vérifier . voilà à quoi sert la bible mon ami ..." Oui, je suis d'accord que c'est une des raisons d'être de la Bible. Mais cela ne fait pas d'elle un instrument suffisant. Combien
de sectes utilisent la Bible et la comprennent de travers! Elles sont d'autant plus dangereuses qu'elles s'appuient sur la "Parole de Dieu". La Bible seule est donc impuissante à nous préserver des
loups... Il faut un autre secours infaillible. Un secours non plus selon la lettre (donné par la Bible) mais selon l'esprit. Ce secours puissant et infaillible, c'est l'Eglise (cf. Mt 16.
18).



david 07/09/2013 19:53


bonjour et je répond également à xaver qui dit soi-disant que la sola scriptura n'est pas écrite tiens donc! 1cor4:6 : "il ne faut pas aller au delà des écritures" . ceci se passe de commentaires
et d'autre part , je répondrai aussi à l'auteur qui prétend que jésus répondait à cette femment seule :" heureux plutot..." jésus a répondu a cette femmet mais ceci est également un message pour
nous aussi car la bible nous est parvenue et elle contient bien la parole . en plus jésus a parlé au pluriel meme s'il parlait à cette femme ! "heureux plutot CEUX qui écoutent la parole de dieu
et qui la gardent "!


donc ce message nous est délivré à nous aussi ! le christ savait ce que cette femme était sur le point de faire  , et l'a mis en garde contre une chose dangereuse ! il nous dit que ce
n'est pas sur marie que nous devons nous focaliser mais SUR DIEU . l'espression "plutot " et tres éloquente  en plus : il est PREFERABLE donc de nous concentrer sur Dieu . mais en plus il
nous montre également que L'OBEISSANCE ENVERS LA PAROLE ET DIEU SURPASSE DONC L'HONNEUR QUE NOUS DEVONS SOI-DISANT A UNE CREATURE  ! la parole a-t'elle dit que marie est montée aux
cieux ?!!


 


d'autre part tu prend un commandement de la bible pour justifier ta doctrine "honore ton pere et ta mere" : ce commandement nous indique de RESPECTER  nos parents car ils sont eux aussi des
figures de dieu ! en effet celui qui hait son pere ou sa mere , comment respectera t'il Dieu qu'il ne VOIT PAS?! mais il n'est en aucune façon ici question "d'adorer" nos parents ! je te signale
que le 1er commandement nous dit bien que tu n'auras pas d'autre dieu devant ma face et de ne pas faire d'idolatrie pour le 2e commandement alors attention mon cher ... les prieres ne sont
envoyées qu'à Dieu seul et non envers les anges ou les autres !


en plus tu te trahis : tu prends ce sujet pour justifier ton adoration hors la bible englobe non seulement la mere MAIS AUSSI LE PERE !! de plus ce commandement généralise toutes les générations
, il s'adresse à toux ceux qui sont nés de peres et de meres !


et ça ne s'arrete pas là :"honore ton pere et ta mere signifie aussi que MARIE N'EST PAS LA SEULE DANS CE CAS A DEVOIR ETRE HONOREE ! donc en somme  vous devriez forcément commencer à
réfléchir et vous dire que ce commandement a un autre sens que celui auquel vous pensez !!

Matthieu 22/09/2013 16:14



Bien sûr qu'il faut écouter la Parole de Dieu! Mais Marie ne pouvait l'écouter dans la Bible - puisqu'elle n'existait pas (dans la forme tout du moins où nous la connaissons aujourd'hui). Donc,
quand Jésus parle ici de la Parole de Dieu, il ne parle pas de la Bible - il parle aussi de l'Ecriture Sainte (ici : le seul Ancien Testament), mais pas d'abord ni
seulement. Il ne veut pas dire : "Heureux ceux qui lisent la Bible" - comme vous semblez le comprendre. Les sectes aussi lisent la Bible, mais je ne suis pas sûr que Jésus diraient
d'elles qu'elles sont heureuses... Il parle surtout de Lui, et de la relation intime que le croyant entretient avec Lui qui est la Parole vivante, et dont lumière est nécessaire pour
comprendre la parole écrite dans le Livre.


 


Un Livre, c'est une lettre et un esprit. Pas seulement une lettre. Mais aussi un esprit. Pour entrer dans l'intelligence de la lettre, il faut recevoir l'esprit. Pour comprendre la Parole de Dieu
contenue dans les Ecritures, il faut se mettre à l'écoute de la Parole de Dieu contenue dans nos âmes de baptisés - et vérifier qu'elle est conforme à celle contenue dans la communauté de
l'Eglise.



david 07/09/2013 19:27


je vais te répondre mon cher sur l'autorité biblique : 1cor:4:6 :" nous vous avons appris en nos personnes freres à ne pas aller au delà de ce qui est écrit" ! en d'autres termes ne pas aller
plus loin que les écritures ! voilà un exemple de l'autorité biblique .


d'autre part , puisque la parole de Dieu est bien écrite dans la bible , la bible a donc une autorité sur l'église car elle contient la parole de Dieu justement. la parole de Dieu fait autorité
sur tout . et dieu ne nous a donné rien d'autre, pour savoir la vérité . et pour cause : c'est la parole qui a engendré l'église mon cher .


sans la parole , il n'ay a pas d'église . ce n'est pas l'église qui sauve , mais la parole .


d'autre part , l'église comme tu dis se DIRIGE D'APRES LA PAROLE!!! et certainement pas l'inverse . d'autre part , en lisant l'apocalypse on se rend compte que le christ envoie des messages
d'avertissements à 7 églises et leur prévient qu'il les jugera . donc l'église est jugée d'apres LA PAROLE! ensuite , une église peut se perdre mon cher mais certainement pas la bible. contenant
la vérité , elle est donc digne d'autorité.


et je tinivte également à réfléchir sur ce passage biblique :" celui qui changera un iota de la loi et enseignera les autres à faire de meme sera le plus petit dans le royaume des cieux" ! tu
semble oublier que de tout temps la bible existait  et avant l'église mon cher ami. tu oublies également que tes pretres et meme ton pape enseigent D'APRES LA PAROLE , la bible ! ceci est
indiscutable.sans la bible les hommes n'ont aucune connaissance de la parole de Dieu mon cher ami .


la bible est la parole de Dieu ceci est bien écrit dans les évangiles alors je te conseille de lire un peu mieux ... je te remercie.


 

Matthieu 22/09/2013 15:51



"je vais te répondre mon cher sur l'autorité
biblique : 1cor:4:6 :" nous vous avons appris en nos personnes freres à ne pas aller au delà de ce qui est écrit" ! en d'autres termes ne pas aller plus loin que les écritures ! voilà un exemple
de l'autorité biblique ." Le problème, c'est que dans ce passage, Saint Paul ne peut pas faire référence à notre Bible - puisqu'elle n'existait pas! Il parle ici de la Bible hébraïque
- notre Ancien Testament. Dès lors, de deux choses l'une : ou bien tu as raison (il ne faut pas aller au-delà de ce qui est écrit) et dans ce cas, il faut bannir le Nouveau Testament qui va bien
au-delà de ce qui est écrit dans la Bible hébraïque - qui fait autorité, selon Paul. Ou bien tu as tort : on peut aller au-delà de ce qui est écrit dans l'Ancien Testament, et la Sola Scriptura
n'est pas recevable bibliquement parlant (puisque le Nouveau Testament lui-même dément ton interprétation de 1 Co 4.6)...


 


J'ajoute qu'il n'est jamais bon d'isoler un verset du reste de la
Bible. En 2 Th 2. 15, Saint Paul affirme que les enseignements écrits des Apôtres ne sont pas la seule autorité : "Ainsi donc,
frères, tenez bon, et gardez ferme les traditions que nous vous avons enseignées, soit de vive voix, soit
par lettre." Il existe donc bien, selon
la lettre même de la Bible, des traditions transmises de vives voix contenant un enseignement véridique tout aussi inspiré de l'Esprit que les textes écrits. Aussi, tu le vois : non seulement la
Sola Scriptura n'est enseignée nulle part dans l'Ecriture, mais elle paraît même condamnée par celle-ci! (voir aussi Jean 16.13 - où il apparaît évident que Jésus n'annonce pas un 3e
Testament...)


 


"c'est la parole qui a engendré l'église mon cher ."  Ce n'est pas faux. L'erreur est
de réduire la Parole de Dieu à la seule Bible. La Parole de Dieu, selon la... Bible, c'est le Verbe éternel (cf. Jn 1. 1). Il est bien entendu que le Verbe précède l'Eglise - et que celle-ci en
procède. Mais il est tout aussi évident que la Bible, elle, est née dans l'Eglise - que l'Eglise précède donc la Bible et que celle-ci en procède. C'est l'Eglise qui nous a transmis la Bible dans
sa forme définitive - la Bible n'est pas un aérolite tombé du ciel. Donc : au commencement est le Verbe ; puis vient l'Eglise ; puis vient ensuite la Bible.


 


Cf. Lire absolument Quand la Parole s'en remet à l'Eglise.


 


La Bible contient la Parole de Dieu - et c'est pourquoi l'Eglise lui est soumise. Mais la Parole de Dieu se donne à l'Eglise
selon d'autres voies : voilà pourquoi elle a été capable de nous donner la Bible en sa forme définitive (il a bien fallu qu'elle reçoive d'en haut le discernement des textes inspirés - et de ceux
qui ne le sont pas) ; voilà pourquoi aussi elle est capable de comprendre la Bible comme il convient et d'éviter les erreurs d'interprétation que l'on retrouve dans certaines sectes par exemple,
dont l'existence atteste que la Bible seule ne suffit pas : il faut aussi une autorité inspirée qui nous garde des erreurs d'interprétation. Cette autorité, c'est l'Eglise que Jésus a voulue et
fondée, sur laquelle il a fait descendre l'Esprit au jour de la Pentecôte - les langues de feu n'étant pas descendu sur la Bible, mais sur les têtes bien chevelues des disciples du Seigneur!
C'est bien l'Eglise fondée par le Christ - non la Bible seule - qui est la "colonne de la vérité" (1 Tm 3. 15).


 


Alors oui, l'Eglise est dirigée par la Parole de Dieu -ce qui veut dire qu'elle est dirigée par le Verbe. Puisque la Parole
de Dieu est contenue dans la Bible, la Bible fait autorité sur l'Eglise - qui ne cesse de la scruter, de la méditer, de la prier. Mais puisque la Parole de Dieu se manifeste aussi dans la
Tradition de l'Eglise - et dans son Magistère -, la Bible n'est pas la seule autorité à laquelle l'Eglise se soumet. Certes, la Révélation est close à la mort du dernier Apôtre. Mais cela ne
signifie pas que l'on ait tout compris du donné révélé. La Mission de l'Esprit, aujourd'hui, est de nous conduire vers la Vérité toute entière. La Mission de l'Eglise, aujourd'hui, est d'être
attentive à ce que "l'Esprit dit aux églises"...



Xavier 09/02/2012 11:00


Sur la sola scriptura, rappelons qu'il s'agit d'un dogme protestant qui n'apparaît pas dans l'Écriture ! La contradiction est donc flagrante.


 


Ajoutons en outre qu'il ne fait pas sens de refuser à l'Église le charisme d'interprétation de l'Écriture, et de discernement de la vérité : c'est exactement de ce charisme dont l'Église a eu
besoin pour composer le Nouveau Testament (car rappelons que les textes du Nouveau Testament ne sont pas tombé du Ciel mais ont été écrits dans l'Église) et qu'elle a écarté les textes qui
n'étaient pas inspirés.


 


En bref, il ne fait aucun sens de séparer l'Écriture du Magistère. L'un ne va pas sans l'autre.


 


Cordialement,

Bastiano 04/02/2012 10:43


bonjour , je voudrais juste signaler que la première apparition reconnue de la vierge Marie a eu lieu de son vivant , à Saint Jacques , alos qu'il se décourageait de ne pouvoir convertir plus de
monde.


Sur un pilier , Elle est apparue aux alentours du 2 janvier de l'an 39 ,Selon la tradition, cette apparition est décrite pour la première fois au XIIIe siècle dans le « codex de Moralia in
Job de Grégoire le Grand ».


Marie demande à St Jacques de construire un temple , ce fut le premier en lhonneur de la vierge Marie .


ce pilier se trouve dans la cathédrale de Saragosse .


le 19eme siècle est considéré comme le début des apparitions dites "modernes"


cordialement


Bastiano

claude 30/01/2012 20:58


de ce  fait les apparitions de la vierge-marie ont toujours existées.  Beaucoup de gens en


de ce  fait les apparitions de la vierge-marie ont toujours existées.  Beaucoup de gens en différents  siècles ont maintenues le silence ,probablement que leur évolutin
spirituel fûrent très avançer,et aussi de peur qu`il soit disant de faux prophètes et cela les emmèneraient au bûcher.


Notre-Dame de Fatima fût un exemple authentique si ce n`aurait été du miracle de la vierge-marie Fran^cois Lucie Jacinthe ne saurait plus de ce monde. mais aujourd`hui tout en se
gadant une réserve les gens son prêt à entendre et visualiser les faits mais encore


de ce  fait les apparitions de la vierge-marie ont toujours existées.  Beaucoup de gens en différents  siècles ont maintenues le silence ,probablement que leur évolutin
spirituel fûrent très avançer,et aussi de peur qu`il soit disant de faux prophètes et cela les emmèneraient au bûcher.


Notre-Dame de Fatima fût un exemple authentique si ce n`aurait été du miracle de la vierge-marie Fran^cois Lucie Jacinthe ne saurait plus de ce monde. mais aujourd`hui tout en se
gadant une réserve les gens son prêt à entendre et visualiser les faits mais encore différents  siècles ont maintenues le silence ,probablement que leur évolutin spirituel fûrent très
avançer,et aussi de peur qu`il soit disant de faux prophètes et cela les emmèneraient au bûcher.


Notre-Dame de Fatima fût un exemple authentique si ce n`aurait été du miracle de la vierge-marie Fran^cois Lucie Jacinthe ne saurait plus de ce monde. mais aujourd`hui tout en se
gadant une réserve les gens son prêt à entendre et visualiser les faits mais encore . 

François 24/01/2012 01:13


Bonjour Marc, bonjour Matthieu, meilleurs voeux pour cette année 2012.Je reviens vous embêter un petit peu que voulez vous c'est la règle de la contradiction. Pour ce que vous dites Matthieu: "Le
Seigneur vous bénisse,qu'il vous donne un jour la joie de découvrir que vous avez au ciel une mère qui vous aime,celle la même que le Seigneur de l'univers vous donne,"voici ta mére" .Je ne peux
croire à cette histoire de l'adventiste qui a vu la "vierge Marie" à trois fontaines le 12 avril 1947 dans le fond d'une grotte...et, précise t'il, "et voici je vis deux mains toutes blanches en
mouvement vers moi et je les senti m'effleurer le visage"....et puis "il est ravi par la vision d'un visage juvénile de femme enveloppée de splendeur dans une lumière dorée"...Je ne crois
pas a cette histoire d'apparition de la vierge Marie au fond d'une grotte, que faisait t'elle là ?  attendait elle qu'on rentre dans la grotte ?. Que veut dire cette apparition???
pour celui qui croit que nous avons un Père dans les cieux qui nous a tant aimé qu'il a donné pour nous son fils unique afin que nous ne périssions pas mais que nous ayons la vie éternelle.Celui
qui a le fils a la vie celui qui n'a pas le fils n'a pas la vie (St jean)Personne ne peut influencer le jugement de Dieu (Hébreux). Que pouvez vous bien me répondre la dessus......

Matthieu 24/01/2012 17:51



"Je ne crois pas a cette histoire d'apparition de la vierge Marie au fond d'une grotte, que faisait t'elle là ?  attendait elle qu'on rentre dans
la grotte ?. Que veut dire cette apparition???" A Lourdes aussi, Marie est apparue dans une grotte. Ce qui a beaucoup fait réfléchir l'Eglise. Quelle peut-être la signification
de la grotte? La grotte est une interstice dans un rocher. Or, qu'est-ce qu'un rocher? Ou plutôt : qui est le Rocher dans l'Ecriture? Dieu lui-même. Si Marie apparaît dans une
grotte, c'est peut être pour nous manifester que le Seigneur est son Rocher ; le Rocher où elle s'abrite.


 


"pour celui qui croit que nous avons un Père dans les cieux qui nous a tant aimé qu'il a donné pour nous son fils unique afin que nous ne périssions pas mais que
nous ayons la vie éternelle.Celui qui a le fils a la vie celui qui n'a pas le fils n'a pas la vie (St jean)  Personne ne peut influencer le jugement de Dieu (Hébreux)." Sauf
Jésus, bien entendu. Il faut donc être attentif aux moyens qu'il nous donne pour notre Salut (l'Eglise, les sacrements, la Bible, la Vierge Marie...) - qui sont les canaux par lesquels il nous
rejoint.


 


Comprenez bien qu'il ne s'agit pas de choisir la Mère contre le Fils. Mais de choisir la Mère à cause du Fils qui nous la donne (cf. Jn 19. 27)


 


Cela dit, sur l'apparition de 1947, vous n'êtes pas obligé d'y croire - les catholiques non plus (voilà pourquoi je disais que les apparitions ont un rôle marginal dans l'Eglise). Vous n'irez pas
en enfer parce que vous n'y aurez pas cru (détendez-vous).



Marc 23/01/2012 14:32


Bonjour Sauvage, lorsqu'un catholique dit "toute la bible" c'est parce que c'est le propre du catholicisme de la considérer en entière et il a eus 2000 ansi que beaucoup de docteurs pour le
faire.


Par exemple vous nous citez Lc 11, 27-28 pensant que l'allusion du "plutôt" concerne Marie ! Mais à dire vrai je ne pense pas que cela soit cela. Il semble que cela concerne plustôt la femme qui
qui parle au Christ. Sans vouloir entrer dtrop profondément, nous pouvons tout simplement dire que le Christ connait les coeurs et que c'est ainsi qu'il répond à cette femme.


Ensuite le CHrist né sous la Loi et sujet de la Loi (Ga 4, 4) ne déroge pas au quatrième commandement "honore ton père et ta mère". De plus et pour lever le voile l'Esprit Saint par la bouche
d'Elisabeth nous dit dans ce même évangile :


41  Et il advint, dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint.
42  Alors elle poussa un grand cri et dit : « Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein !
43  Et comment m’est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ?
44  Car, vois-tu, dès l’instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en mon sein.
45  Oui, bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! »


Marie a également accompli la Parole de Dieu (Lc 1, 38) puisqu'elle la met au monde (Jn 1, 1-3. 14).


Toutes les générations me diront "bienheureuse" dit elle sous l'inspiration de l'Esprit. C'est donc cher Sauvage qu'il faille considérer tout ces points.


Cordialement.

Sauvage 23/01/2012 14:13


Mes excuses pour les quelques fautes. Fin de message

Sauvage 23/01/2012 14:10


Bonjour Matthieu,


Merci pour votre réponse et votre honnêteté. Néanmoins nous ne pourrons pas aller très loin dans cette discussion. Nous partons sur des bases divergentes.


Vous prenez l'Eglise, c'est à dire l'Eglise Catholique Romaine pour une autorité décrétant par des bulles papales ce qui est divin, véridique, et digne de foi, et vous mettez les Ecritures en
annexe, tout disant accepter réellement tout ce qui est écrit.


Pour ma part, je m'en tiens à l'Ecriture seule. Si les premiers chrétiens ont, par l'Esprit Saint, et d'un accord commun, écarté les écrits non inspirés, des écrits inspirés qui formèrent le
Canon, je ne crois pas que cela confère un droit ou une autorité aux "chrétiens" qui suivirent et qui constituèrent l'Eglise Catholique Romaine. La Parole de Dieu dit toujours la vérité, alors
que les hommes se trompent. Dieu termine sa lettre aux hommes avec Jean qui dit de ne pas ajouter à sa Parole. Que cela qui a des oreilles entendent...


Faut-il rappeler que cette Eglise repose sur les fondements d'un royaume païen. Et que TOUT, dans son culte, ses pratiques, prend racine dans la rome païenne. (Ouvrage à lire: "Les deux
Babylones") Pour moi le commencement de l'Eglise de Rome s'est faite avec Constantin en 312, et pas avant.


Je vous remercie pour les objections que vous soulevez à mon développement. Néanmoins, mon développement se termine avec cette louange qu'une femme adresse à Marie. Et par Jésus Lui-même qui la
ramène au fait d'écouter et de garder les Ecritures. Que faut-il dire de plus? Luc 11.27-28 Pourquoi ne pas vouloir voir ce dit le texte?  Heureux PLUTÔT ceux qui écoutent la
Parole de Dieu et qui la garde.  Ce Plutôt est dans le grec. Et les Bibles Catholiques ne manquent pas de le mettre (Bible de l'abbé Crampon, Bible de Jérusalem,
Osty). Que faut-il dire de plus? Jésus n'a-t-il pas dit: "Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la mettent en pratique"  Selon
la version Osty. Le clou est enfoncé ici. Si l'on ne veut pas voir, on ne verra jamais!


Poussez d'un revers de la main ces Paroles de Jésus, ou minimisez les, et vous ferez ainsi exactement ce que Jésus dit qu'il ne faut pas faire!!!


Les versets sur Marie représentent très peu en pourcentage dans les Ecritures. Mais parmi ses paroles, n'a-t-elle pas dit elle-même "Ecoutez-le" Mais je crains que cette parole de Marie soit mise
en oublie. On préfère écouter la mère, ou la sainte mère, l'Eglise, plutôt que les Paroles du Fils.


Les traditions de l'Eglise de Rome sont en contradictions en de nombreux points avec les Ecritures. Une lecture honnête soulève de nombreux problèmes. Des contradictions, des incohérences, des
impossibilités. Et il est clair que c'est soit l'un, soit l'autre. Ou il faut faire une drôle de gymnastique pour prendre les deux en même temps...


Jésus dénonce clairement les traditions des hommes comme faisant obstacle à sa Parole. Mais il semble qu'il y ait un voile qui empêche certains hommes de voir. Comme l'on a établi que l'Eglise de
Rome est sainte et sous l'inspiration de Dieu, alors ses traditions à elle, sont aussi d'inspiration divine. Bien qu'elles furent institués par des papes faillibles. (L'histoire écorche
profondément cette infaillibilité papale).


Un dernier point, je ne crois pas que les apparitions sont secondaires dans l'Eglise Romaine. Je lis par exemple dans Wikipédia "Centre de pèlerinage catholique depuis 1858, elle accueille chaque année 6
millions de pèlerins ou visiteurs venus du monde entier selon le secrétariat général des sanctuaires1, dont environ 60 000 malades et invalides. C'est le troisième lieu de pèlerinage catholique en
termes de fréquentation après le Vatican et la basilique Notre-Dame de Guadalupe de Mexico." 


Peut-on dire que c'est secondaire? Des millions de Catholiques trouvent leur inspiration, et entretienne leur foi au travers de lieux comme Lourdes. Là-bas, il prie avec ardeur et foi Marie, leur
demandant peut-être de faire passer le mot à son Fils, mais en attendant il ne prie pas le Fils ou le Père. Si Marie pouvait entendre et répondre à ces centaines de milliers de prières chaque
jour, elle ne serait pas une femme, mais une déesse. Seul Dieu est omniscient, omniprésent, et capable par son omnipuissance d'exaucer tous les hommes en même temps. Mais aujourd'hui, il semble
que la mère de Jésus en ait le pouvoir. N'est-elle pas divinisée ?


C'est donc deux voies différentes que de prendre les Ecritures comme seule autorité, ou les Ecritures + la tradition de l'Eglise de Rome. Deux chemins qui nous séparent Matthieu.


En faisant une recherche sur le net, je me suis attardé sur votre article sur Marie. Et je n'ai pu m'empêcher d'y répondre. Mais je ne tiens pas à passer des heures dans ce genre de discussion.
L'homme a envie, parce que le coeur aime à partager ses profondes convictions, mais la sagesse me dit que je n'ai pas le temps pour cela. Je ne répondrai donc pas à votre réponse future Matthieu,
même si je brûlerai de le faire :-)


Dieu vous bénisse, c'est ma prière. Dieu vous éclaire, c'est mon espérance. S'il est encore possible...Mais n'est-il pas dit que "Rien n'est impossible à Dieu" ?


Cordialement


 


 

Matthieu 23/01/2012 19:59



Cher Sauvage,


 


"Pour ma part, je m'en tiens à l'Ecriture seule (...). La Parole de Dieu dit toujours la vérité, alors que les hommes se trompent." Le problème,
c'est que ce sont toujours des hommes qui lisent la Bible et l'interprètent. Le risque d'erreur est donc MAXIMAL. L'histoire des hérésies et des sectes nous montre bien combien il est facile de
lire la Bible de travers, sans la comprendre ("Comment comprendrais-je s'il n'y a personne pour me guider?" dit l'eunuque à Philippe en Actes 8. 31) Dès lors, puisque l'homme est
sujet à l'erreur, il fallait bien que Dieu confiât à quelqu'un le charisme de l'infaillibilité dans l'enseignement de la doctrine chrétienne. Sans quoi, celle-ci aurait été révélée en vain...
C'est pourquoi l'Eglise a été instituée - elle est le moyen par lequel le Christ ressuscité poursuit sa mission sur la terre ; elle est son Corps organique ; la colonne de Vérité qui nous éclaire
comme jadis la colonne de feu et la colonne de nuée pour les Hébreux dans le désert ; elle a reçu l'assurance de la bouche même de son Seigneur que les portes de l'enfer ne prévaudront pas sur
elle (cf. Mt 16. 18). Nous pouvons donc être tranquille que là où est l'Eglise, là est le Christ, là est la Vérité.


 


"Pour moi le commencement de l'Eglise de Rome s'est faite avec Constantin en 312, et pas avant." Eh bien relisez la lettre de Saint Clément de Rome
aux Corinthiens (qui date de 90-95 après Jésus-Christ). Vous verrez que les chrétiens de Corinthe ont spontanément soumis leur différend au successeur de Pierre, dont le siège est à Rome.
Celui-ci était donc déjà plus à l'époque que le "simple" évêque d'une église locale. Cela est très manifeste dans sa lettre où, loin de justifier la raison pour laquelle il
intervient dans les affaires intérieures des Corinthiens, il s'excuse de n'avoir pu faire son devoir plus tôt...


 


Sur Luc 11. 27-28 : Marc vous a fait une bonne réponse (voir Com 6 ci-dessous). Une remarque complémentaire cependant. Quand Jésus parle de la Parole de Dieu, il parle bien entendu de l'Ancien
Testament - puisque le Nouveau n'existait pas au moment où il prononçait ses paroles. Cela me fait penser que vous n'avez pas répondu à ma question de savoir d'où vous savez que la Bible
(Ancien + Nouveau Testament) est la Parole de Dieu? J'ajoute que la Parole de Dieu, pour un chrétien, n'est pas seulement un Livre. C'est quelqu'un, et quelqu'un de vivant, le Christ
lui-même, en personne. "Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu..." (Jn 1. 1). Le christianisme n'est pas et n'a jamais été une religion du Livre.


 


"Poussez d'un revers de la main ces Paroles de Jésus, ou minimisez les, et vous ferez ainsi exactement ce que Jésus dit qu'il ne faut pas faire!!!"
Je note au passage que vous ne répondez pas aux arguments scripturaires évoqués dans mon article (1 Tm 3. 15 ; Jn 19. 25-27 ; Ap. 12...) ; ni d'ailleurs à aucune de mes réponses à vos cinq
remarques. Vous vous contentez de tirer à boulet rouge sur l'Eglise Catholique. Cela pourrait être aussi une forme de surdité... (cela dit en toute amitié fraternelle)


 


"Les versets sur Marie représentent très peu en pourcentage dans les Ecritures." Et à partir de quel pourcentage doit-on considérer qu'une parole de
Dieu a du poids?


 


"Mais parmi ses paroles, n'a-t-elle pas dit elle-même "Ecoutez-le" Mais je crains que cette parole de Marie soit mise en oublie. On préfère écouter la mère, ou
la sainte mère, l'Eglise, plutôt que les Paroles du Fils." On écoute l'Eglise et la Vierge Marie dont le message essentiel est "Ecoutez-le". Mais nous écoutons aussi
assidument et passionément la Parole de Dieu dans les Ecritures! Notre Pape actuel tient beaucoup à ce que les catholiques (re)découvrent la Bible et s'en nourrissent. Merci quand même de ne pas
trop nous caricaturer!


 


"Les traditions de l'Eglise de Rome sont en contradictions en de nombreux points avec les Ecritures." Lesquelles?


 


"L'histoire écorche profondément cette infaillibilité papale". Exemple?


 


"Des millions de Catholiques trouvent leur inspiration, et entretienne leur foi au travers de lieux comme Lourdes.
Là-bas, il prie avec ardeur et foi Marie, leur demandant peut-être de faire passer le mot à son Fils, mais en attendant il ne prie pas le Fils ou le Père." Je regrette, mais
c'est faux. Les pélerins de Lourdes célèbrent l'Eucharistie, ils reçoivent le Corps du Christ dans la communion ; ils écoutent sa parole dans la liturgie ; parfois même, ils l'adorent dans le
Saint Sacrement ; font des chemins de Croix... et ils prient le Père! Savez-vous que dans le rosaire, on prie le Notre Père à chaque dizaine? Si l'on prend le rosaire traditionnel avec
ses trois mystères, cela fait 15 Notre Père! Je sais bien que ce n'est pas la quantité qui fait la prière, mais de grâce : ne dites pas que les catholiques ne prient pas le Père.


 


"Si Marie pouvait entendre et répondre à ces centaines de milliers de prières chaque jour, elle ne serait pas une femme, mais une déesse." Marie est
une femme, une créature... passée dans l'autre monde, le monde de Dieu. Ressuscitée dans sa chair, elle n'est plus soumise aux limitations spatiales de son corps. Elle est présente réellement et
personnellement à chaque chrétien qui la prie.


 


"aujourd'hui, il semble que la mère de Jésus en ait le pouvoir. N'est-elle pas divinisée ?" Si. Vous avez dit le mot. Elle est divinisée. Marie n'est
pas divine par nature (là, vous auriez le droit de me taper sur les doigts si je disais cela!). Mais elle est divinisée par grâce, ainsi que le seront tous les Sauvés, à la résurrection
finale. Nous sommes tous en marche vers notre divinisation. Comme le disait St Irénée, "Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne Dieu". Ce qui est déjà accomplit en Marie.


 


"C'est donc deux voies différentes que de prendre les Ecritures comme seule autorité, ou les Ecritures + la tradition de l'Eglise de Rome. Deux chemins qui nous
séparent Matthieu." J'en ai bien conscience Sauvage...


 


"je ne tiens pas à passer des heures dans ce genre de discussion. L'homme a envie, parce que le coeur aime à partager ses profondes convictions, mais la sagesse
me dit que je n'ai pas le temps pour cela. Je ne répondrai donc pas à votre réponse future Matthieu, même si je brûlerai de le faire :-)" C'est dommage... Si d'aventure vous changiez
d'avis, Sauvage, sachez que ce blog vous est ouvert.


 


Le Seigneur vous bénisse. Qu'il vous donne un jour la joie de découvrir que vous avez une Mère au ciel qui vous aime. Celle-là même que le Seigneur de l'Univers veut vous donner. "Voici
ta mère"...



Marc 23/01/2012 07:38


Il y a deux enlèvements dans l'AT, celui d'Hénoch [sous l'alliance adamique] et d'Elie : Celui-ci n'est pas mort. C'est pourquoi la question des deux témoins de l'apocalypse est discutée.
Certains pensent qu'il est question d'Hénoch [ce que je crois aussi car Henoch est prophète universel] et Elie qui lui serait pour les juifs plus particulièrement.


Moïse est mort quant à lui nous dit l'épître de Jude et sa dépouille est disputé par satan à St Michel (Jude 1, 9).


 


Pour la conversion des pécheurs moyennant notre interséssion je ne vois pas le problème cher Sauvage . St Paul
pousse même jusqu'à dire :


Galates 4, 19 Mes enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous.

Marc 23/01/2012 07:31


Quel combat terrible que de s'attaquer à Marie lorsque nous sommes évangélique... pour ma part elle à gagné et fait de moi un catholique .

Jérémy 22/01/2012 16:29


Comment peut-on oser dire que Marie et ses apparitions seraient l'oeuvre du démon ?


Saint Jérôme rappelle que Satan signifie l'accusateur, est "singe de Dieu" ; Marie a été conçue sans péché, c'est elle qui écrase le Serpent et c'est elle qui, par son être même, son humilité
sainte qui ne fait qu'un avec le Seigneur, fait figure de contre-poison contre le démon.


Marie, c'est l'anti-démon par excellence et j'ajoute que le démon ne peut pas imiter Marie parce que cela voudrait dire qu'il s'est déjà converti.


J'ai une question à poser à notre frère protestant : Si l'Auteur de toute sagesse allume lui-même le flambeau de la vérité dans les âmes (sola gratia), qu'a-t-Il besoin de la parole écrite pour
éclairer le monde ? 


 


Merci.

Matthieu BOUCART 13/06/2015 11:32

Réponse : http://www.totus-tuus.fr/article-voici-ta-mere-jn-19-27-50919578.html

michel 20/04/2015 01:01

sur youtubes karem mushitu dit "Marie chemin qui mène au Christ" mais ça ce n'est pas
écrit dans les évangiles. Le Christ dit "je suis le chemin" "le Christ dit "quand je serai élevé
au ciel j'attirerai tous les hommes vers moi" le Christ nous trace lui même le seul chemin à prendre, ça c'est écrit dans les évangiles. Il n'y a donc pas de chemin à faire avec Marie...

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels