Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 22:27

"Frères très chers,

Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié. C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire.

Frères très chers, du fond du cœur je vous remercie pour tout l’amour et le travail avec lequel vous avez porté avec moi le poids de mon ministère et je demande pardon pour tous mes défauts. Maintenant, confions la Sainte Eglise de Dieu au soin de son Souverain Pasteur, Notre Seigneur Jésus-Christ, et implorons sa sainte Mère, Marie, afin qu’elle assiste de sa bonté maternelle les Pères Cardinaux dans l’élection du Souverain Pontife. Quant à moi, puissé-je servir de tout cœur, aussi dans l’avenir, la Sainte Eglise de Dieu par une vie consacrée à la prière."

(Benoît XVI, ce matin)

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Benoit XVI
commenter cet article

commentaires

Yesus Kristus 13/02/2013 18:00


Je n'oublies pas la belle et magnifique remarque de Tariq Ramadan 

Yesus Kristus 13/02/2013 17:58


Bonsoir Matthieu,


Il est vrai : seul le vicaire du Christ peut connaitre la signification de ce coup de tonnerre sur le dôme du Vatican. Peut-être, ce n'est qu'une pure coïncidence. Mais, à y regarder de plus
près, on y voit une réponse du ciel. Je veux dire, plus tôt dans la journée, Monseigneur Angelo Sodano, avait déclaré que la décision de Benoît XVI était "un coup de tonnerre dans un ciel
serein"


Il est vrai, en ce qui me concerne, que je serai bien content de voir le pape revenir sur sa décision. Mais, qui sait ? le prochain sera peut-être l'homme de la situation. Et que penser de :«
Du fardeau j’ai déchargé son épaule, ses mains ont lâché le couffin ; dans la détresse tu as crié, je t’ai sauvé. Je te répondis caché dans
l’orage, je t’éprouvai aux eaux de Meriba » (Psaumes 81, 7-8). Après tout, ce verset ne s'applique t-il pas assez bien bien au pape Benoît XVI ? ce dernier affirme ne plus
avoir la force vu son âge avancé. En effet, la tâche de Vicaire du Christ, dans ce cas peut être vue comme le "fardeau" dont parle le verset; ajoutons à cela la "tristesse"... Et si Dieu c'était
Dieu qui répondait ? Là encore, comme vous l'avez souligné, le souverain pontife, seul connait la signification de ce coup de tonnerre...

YC 12/02/2013 19:00


de l'éclair, je parle de l'image qui apparait à l'en-tête de votre blog...

Matthieu 12/02/2013 19:19



Mon avis personnel sur la démission du pape? Je me garderai bien de juger, je ne sonde pas les reins et les coeurs. C'est le secret de sa relation intime et personnelle avec Dieu. Il use de sa
liberté conformément aux règles du droit canon - c'est son droit. Etait-ce la volonté de Dieu? Je ne sais. Lui seul (Benoît XVI) peut connaître le sens du coup de tonnerre sur le Vatican...


 


Quoiqu'il arrive, nous n'avons rien à craindre des événements à venir - surtout en cette Année de la Foi. Nous aurons un pape selon le coeur de Dieu. Et un pape - j'en suis sûr - de la Vierge
Marie.


 


(A noter sur ce sujet de la démission du pape le très
beau papier de Tariq Ramadan.)



Yesus Kritus 12/02/2013 18:58


Vous n'avez, cher Matthieu, pas donné votre avis sur ce sujet ! Que dire d'un évêque qui "abandonne" ainsi sa tâche - confiée par DIEU lui-même ? On peut le voir comme un bon signe, dans le sens
où celui qui viendra apportera de la vigueur à l'Eglise, ou alors, on peut le voir autrement, est-ce la descente aux enfers pour l'Eglise ?... Même si les portes de l'enfer ne prévaudront jamais
contre elles. Mon souci, c'est que le nouveau pape ne soit pas à la hauteur, et fasse perdre l'espoir, ou même la Foi aux fidèles, ce qui serait catastrophique pour l'Eglise, puisque sa mission
est de sauver le plus d'âmes possible...

En ce qui concerne l'éclair qui "s'abat" sur le Vatican, comment le voyez-vous vous ? Bon ou mauvais signe... ou plutôt, comment l'interprétez-vous ?

Merci d'avance. 

Matthieu 11/02/2013 23:00


Le Pape démissionne un 11 février. M'est avis que la Vierge Marie n'est pas loin et que le prochain pape sortira de son Coeur Immaculé...