Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 09:43

Chers amis lecteurs,

Je voudrais commencer aujourd’hui une série d’articles pour tenter de répondre aux questions posées par le Pasteur Eric Georges et Miky, suite aux discussions que nous avons pu avoir au sujet de l’existence de Dieu.

Vous savez que j’ai entamé sur ce Blog, il y a un peu plus d’un an, un travail de fond sur la question : Dieu existe-t-il? J’avais alors annoncé vouloir traiter le sujet en trois parties successives, en abordant tour à tour les arguments tirés de la Création, de la Raison et de la Révélation.

Je n’ai pas encore achevé la première partie de mon étude que déjà les questions s’accumulent, les objections fusent, les critiques pleuvent, le scepticisme grandit (je pense en disant cela à cet avertissement que Miky a publié à l’attention de ceux qui viendraient sur ce Blog : « une certaine propension à ne pas tenir compte des arguments avancés. Confond argument d'autorité basé sur les écrits de scientifiques et philosophes avec argument rationnel. Confond émerveillement devant la contemplation de la nature (comprendre : le cerveau humain, les étoiles, les atomes, et non pas : les cancers du cerveau, les trous noirs et les bombes atomiques) avec analyse rationnelle de cette même nature. »)

Le frustrant dans l’histoire est que je n’ai pu développer ma pensée jusqu’au bout, et que les réponses qui se font attendre au goût de mes lecteurs trouveront naturellement leur place dans le déroulé à venir de mon exposé. D’où mes exhortations à la patience…

En même temps, je brûle moi-même de répondre à toutes ces passionnantes interrogations, aussi, n’y tenant plus, je me décide aujourd’hui à entrer dans le vif du débat, et à lancer cette nouvelle disputatio sur l’existence de Dieu.

J’invite par là même tous mes lecteurs à entrer dans ce débat, et à m’apporter leur contribution personnelle, afin d’enrichir nos échanges et d’élargir nos points de vue. N’hésitez pas à me faire connaître votre opinion sur le sujet, quelle que soit votre sensibilité : catholiques, chrétiens non catholiques, croyants de toutes religions, agnostiques, athées, etc… Vous serez tous les bienvenus, et je tâcherai de répondre au mieux à chacun, dans la mesure de mes capacités et du temps que le Seigneur voudra bien me donner.

Et je voudrais commencer par réfléchir à la très importante question posée par le Pasteur Eric Georges sur son Blog, suite à un échange avec Miky :

« Juste une question Matthieu,  si je ne crois pas qu'il soit absolument déraisonnable de penser qu'il y a un dieu, je comprends beaucoup moins cette constante insistance de l'Eglise catholique sur la raison. L'apôtre Paul dit clairement que la foi de Jésus Christ est une folie au regard de la sagesse du monde (la raison, donc). Et vous même affirmez que la foi est un don de Dieu et ne vient pas d'un raisonnement intellectuel... Ce n'est donc pas dans un but d'évangélisation que vous défendez l'idée que la raison est du côté de ceux qui croient... (le dieu auquel voudrait croire Micky n'est, à mon avis, pas celui de Jésus Christ). Alors pourquoi ? »

Cette question est essentielle, car elle nous interroge sur la nature de l’acte de foi, et sur son articulation avec notre humaine raison.

Nous examinerons dans un prochain article les raisons pour lesquelles l’Eglise tient tant, en effet, à unir la foi et la raison, et non à les opposer.

(à suivre...)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Matthieu 11/02/2007 18:18

Un grand merci à toi Olivier pour ta contribution qui situe d'emblée le débat à un très haut niveau.
Merci à vous aussi, cher Pasteur. Concernant votre remarque, je dirais que l'analyse rationnelle poussée juqu'au boût permet de fonder une croyance solide en l'existence de Dieu, mais que cela est insuffisant, en effet, pour communiquer la foi, qui est d'un autre ordre.
Cette série d'articles a surtout vocation à démontrer à ceux qui en douteraient encore (et ils sont nombreux, même parmi les catholiques!) que la croyance en l'existence de Dieu est une option tout à fait rationnelle, la seule même, ainsi que nous le verrons, qui le soit authentiquement.

Eric George 06/02/2007 15:28

Invesituger toujours et davantage je suis bien d\\\'accord mais prétendre prouver ou démontrer me gêne terriblement... C'est celà que je voulais dire. Il est évident que la foi n'empêche pas le cheminement de la raison et de la pensée. En revanche il me paraît tout aussi évident que la raison n'est pas la source de la foi

Olivier 05/02/2007 23:29

Je m'aperçois que la remarque à laquelle je répondais était du pasteur Georges et non de Miky; que ces deux-ci me pardonnent.
Je voudrais rajouter ceci, de façon humble et un peu tâtonnante : c'est l'essence du christianisme que de fournir une réponse juste et divine, dépassant toutes nos espérances, aux efforts de l'homme pour atteindre Dieu, effort mené y compris par la raison. Les Pères de l'Eglise ont compris le christianisme comme la meilleure des philosophies, celle qui les (par-) achevait; et les moines disaient : "Ma philosophie, c'est le Christ". La Révélation et la théologie couronnent la réflexion rationnelle, par quelque chose que la raison n'aurait pas su atteindre mais qu'elle sait reconnaître comme non contraire à sa nature mais comme comblant ses aspirations.
Ainsi la "folie de la croix" reste une logique, un "logos" dit saint Paul, bien que ce soit une logique paradoxale. C'est tout le sens de l'appel au dialogue que fut le discours de Ratisbonne (la raison est commune à tous et fournit le socle commun sur lequel baser nos discussions); c'est tout le sens de l'analogie métaphysique, et plus généralement de l'analogie de la foi. Si on refuse son concept, on n'a plus le choix qu'entre un Dieu distant dont la transcendance nous écrase, violant notre raison dans sa nature la plus fondamentale (je précise parce qu'on doit certainement dire que Dieu nous bouleverse dans nos petits raisonnements...) - et dans ce cas le dialogue est impossible, réduit qu'il est à un choc de subjectivités voire à un choc encore pire. Ou alors un Dieu idolâtré, réduit aux catégories de la raison humaine laissée à elle-même.
Il faut maintenir et penser ce paradoxe. C'est un mystère, que notre raison PEUT investiguer, toujours et davantage, sans jamais l'épuiser. Et non un concept que nous pouvons maîtriser. Mais pas davantage une réalité totalement énigmatique et hermétique à toute compréhension de notre part.

Olivier 05/02/2007 22:14

Face à la remarque de Miky il faut quand même noter que l'apôtre Paul a aussi dit que :" Ce qu'Il a d'invisible depuis la création du monde se laisse voir à l'intelligence à travers ses oeuvres, son éternelle puissance et sa divinité, en sorte qu'ils sont inexcusables". C'est-à-dire que saint Paul affirme que la raison peut par elle-même apercevoir l'existence et la puissance de Dieu. Mais Dieu reste le tout-autre et déjoue tous nos préjugés par le "logos tou staurou". Bonne route intellectuelle à Matthieu !
 

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels