Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 16:19

 

Première Partie : LA CREATION

 

 

L'INFINIMENT PETIT (1ère partie)

 

 

 

 

Observons maintenant le monde dans lequel nous vivons sous l’angle de l’infiniment petit.

Le cosmos comprend une énorme variété d’objets : étoiles, terres, nuages, volcans, chutes d’eau, montagnes, végétaux et animaux,… Mais tous les corps matériels de l’univers se ramènent en fait à un certain nombre de corps simples, ou éléments chimiques, une centaine identifiés à ce jour, chacun ayant des propriétés chimiques particulières.

L’or, le zinc, le fer, l’oxygène ou encore l’hydrogène sont ainsi des corps simples. Par contre, l’eau n’est pas un corps simple puisqu’elle est composée de deux éléments : l’hydrogène et l’oxygène. A un plus haut niveau de complication, nous pourrions citer l’eau sucrée, par exemple. Elle est faite d’eau et de sucre qui, eux-mêmes, sont des corps composés. Quant à l’homme, les animaux, les plantes, etc… ils d’une extrême complexité et divers dans leur composition.

Sur la centaine d'éléments chimiques naturels répertoriée à ce jour, l’hydrogène et l’hélium représentent à eux seuls 99 % de la matière cosmique ! 11 corps simples seulement sont présents dans tous les êtres vivants (et approximativement selon les mêmes proportions). Ces derniers constituent à eux seuls 99,9 % du corps humain (hydrogène, carbone, oxygène, azote, sodium, magnésium, phosphore, soufre, chlore, potassium et calcium), et 4 d'entre eux (carbone, hydrogène, oxygène et azote) suffisent à composer 99 % de tous les êtres vivants... C’est dire l’extraordinaire uniformité de la constitution chimique de l’univers et du monde des vivants.

Ces corps simples (ou éléments chimiques) sont formés de petites particules qui s'assemblent pour former toute la matière : les atomes. Chaque corps simple (ou élément chimique) est constitué d’atomes de même espèce. L’atome, c’est la plus petite partie d’un corps simple (ou élément chimique). C’est la plus petite quantité d’un corps simple capable d’entrer en composition chimique, c’est-à-dire de s’associer avec un autre corps simple. L’atome est donc indivisible sur le plan chimique.

Le mot « atome » vient d’ailleurs de l’adjectif grec atomos qui signifie indivisible ou insécable. L’atome est la plus petite quantité de matière, le plus petit morceau de matière qui ne peut plus être divisé, la plus petite particule d'un élément chimique donné. Une particule infiniment petite : sa taille est de l’ordre du dixième de millionième de millimètre. Il faut imaginer 1 millimètre que l’on coupe en dix, puis le petit morceau obtenu que l’on coupe… en un million !

Le nombre d’atomes d'une toute petite parcelle d'un corps est si grand qu'il défie l'imagination ! Ainsi, un grain de sel par exemple en contient 1 milliard de milliards ! Imaginons que nous réussissions à distinguer les atomes individuels formant une table de cuisine, et que chacun d’eux ait la dimension simplement d’un grain de sable. A cette échelle de grossissement, la table aurait 3.500 km de long !

Comme disait Sertillanges : « A l’égard des immensités astrales, nous ne sommes que des atomes ; à l’égard du monde des atomes, nous sommes une immensité »

C’est le grec Démocrite, né vers 460 avant Jésus-Christ qui perçut le premier la notion d’atome. Il ne disposait pourtant d’aucun laboratoire de recherche pour en arriver là, et ne dû cette incroyable découverte qu’à sa prodigieuse intelligence…

Le génie de Démocrite est allé aussi loin que possible dans la conception d’un objet qu’il n’avait aucun moyen d’étudier. Matériellement, il ne pouvait pas découvrir les secrets de l’atome comme l’ont fait nos savants du XXe siècle au moyen d’un extraordinaire matériel. Ce n’est qu’au XXe siècle que l’on pu découvrir avec certitude l’existence, puis la structure de l’atome. Les concepts des philosophes antiques dominèrent donc jusqu’au XVIIIe siècle, et des penseurs aussi grands que Descartes, Gassendi et Helvetius en étaient encore là, plus de 2000 ans après…

Les conceptions modernes, dues aux plus grands chercheurs du XXe siècle, à commencer par Max Planck et Albert Einstein, Niels Bohr et Louis de Broglie, ont amené à une connaissance approfondie de l’atome dont on a découvert qu’il est d’une extrême complexité. La description de l’atome par Démocrite s’est donc avérée en partie inexacte, puisque l’atome lui-même est divisible. Les scientifiques du XXe siècle ont en effet prouvé que les atomes sont faits d’éléments constitutifs qu’on appelle « particules élémentaires » (les protons, les électrons, et les neutrons) qui forment, d’une part, un noyau où est concentré presque toute la masse, et d’autre part, des « satellites » qui tournent autour du noyau à une très grande distance et une très grande vitesse (les électrons).

(à suivre…)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dugas 17/09/2006 23:30

Bonjour, comme je l'ai déjà mentionné dans mon blog, nous sommes un petit groupe (5) hommes qui nous réunisons de temps en temps pour échanger sur divers sujets. Dans le groupe il ya deux personnes qui ne croient pas en Dieu, ou du moins pas au Dieu tel qu'il nous a été présenté. Votre article est intéressant et stimule la discussion.. Merci!

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels