Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 11:41

Extrait de la lettre du Pape Benoît XVI aux participants du 26e Chapitre général des salésiens de Saint Jean Bosco.

(…) Le charisme de Don Bosco est un don de l'Esprit pour tout le Peuple de Dieu, mais ce n'est que dans l'écoute docile et dans la disponibilité à l'action divine qu'il est possible de l'interpréter et de le rendre actuel et fécond à notre époque également.

(…) Les fils de Don Bosco appartiennent à la foule nombreuse des disciples que le Christ a consacrés à Lui par l'intermédiaire de son Esprit, à travers un acte d'amour particulier. Il les a réservés pour lui; c'est pourquoi le primat de Dieu et de son initiative doit resplendir dans leur témoignage. Lorsqu'on renonce à tout pour suivre le Seigneur, lorsqu'on Lui donne ce que l'on a de plus cher en affrontant tous les sacrifices, alors on ne doit pas être surpris si, comme il est advenu pour le divin Maître, l'on devient un "signe de contradiction", parce que la manière de penser et de voir de la personne consacrée finit par se trouver souvent en opposition à la logique du monde. En réalité, c'est un motif de réconfort car cela témoigne que son style de vie est alternatif par rapport à la culture du temps et qu'elle peut accomplir au sein de celle-ci une fonction en quelque sorte prophétique (…).

Le thème choisi pour ce Chapitre général est précisément le programme de vie spirituelle et apostolique que Don Bosco avait fait sien : "Da mihi animas, cetera tolle". Celui-ci contient toute la personnalité de ce grand Saint; une profonde spiritualité, une force de travail créative, le courage pastoral et surtout la consécration de soi sans réserves à Dieu et aux jeunes. Il fut un Saint qui ne connut qu'une passion : "la gloire de Dieu et le salut des âmes". Il est d'une importance vitale que tout salésien tire continuellement inspiration de Don Bosco : qu'il le connaisse, qu'il l'étudie, qu'il l'aime, qu'il l'imite, qu'il l'invoque, qu'il s'approprie sa passion apostolique, qui jaillit du cœur du Christ. Cette passion est une capacité à se donner, à se passionner pour les âmes, à souffrir par amour, à accepter avec sérénité et joie les exigences quotidiennes et les sacrifices liés à la vie apostolique. La devise "Da mihi animas, cetera tolle" exprime de manière synthétique la mystique et l'ascèse du salésien. Il ne peut pas y avoir de mystique ardente sans une robuste ascèse qui la soutienne ; et, inversement, personne n'est disposé à payer un prix élevé et exigeant, s'il n'a pas découvert un trésor fascinant et inestimable. A une époque de fragmentation et de fragilité comme la nôtre, il est nécessaire de surmonter la dispersion de l'activisme et de cultiver l'unité de la vie spirituelle à travers l'acquisition d'une mystique profonde et d'une solide ascèse. Cela nourrit l'engagement apostolique et garantit l'efficacité pastorale. C'est en cela que doit consister le chemin de sainteté de tout salésien, sur cela que doit se concentrer la formation des nouvelles vocations à la vie consacrée salésienne. La lectio divina et l'Eucharistie, vécue de manière quotidienne, sont la lumière et la force de la vie spirituelle du salésien consacré. Il doit nourrir sa journée d'écoute et de méditation de la Parole de Dieu, en aidant également les jeunes et les fidèles laïcs à la mettre en valeur dans leur vie quotidienne et en s'efforçant ensuite de traduire en témoignage ce qu'indique la Parole. L'Eucharistie nous attire dans l'acte d'offrande de Jésus. Nous ne recevons pas seulement le Logos incarné de manière statique, mais nous sommes entraînés dans la dynamique de son offrande (cf. Enc.  Deus  caritas  est, n. 13). Conduire une vie simple, sobre, essentielle et austère : cela aidera les salésiens à affermir leur réponse vocationnelle, face aux risques et aux menaces de la médiocrité et de l'embourgeoisement, cela les conduira à être plus proches des personnes dans le besoin et des laissés-pour-compte (…).

Que l'évangélisation soit le champ d'action principal et prioritaire de leur mission aujourd'hui. Celle-ci présente de nombreux engagements, des défis urgents, de vastes champs d'action, mais sa tâche fondamentale est en fin de compte de proposer à tous de vivre l'existence humaine comme l'a vécue Jésus.
Dans les situations plurireligieuses et sécularisées il faut trouver des voies inédites pour faire connaître, notamment aux jeunes, la figure de Jésus, afin qu'ils perçoivent la fascination éternelle qu'il exerce. Pour cela, l'annonce de Jésus Christ et de son Evangile doit être centrale dans leur action apostolique, tout comme l'appel à la conversion, à l'accueil de la foi et à l'insertion dans l'Eglise ; c'est de là que naissent ensuite les chemins de foi et de catéchèse, la vie liturgique, le témoignage de la charité active. Leur charisme les place dans la situation privilégiée de pouvoir mettre en valeur la contribution de l'éducation dans le domaine de l'évangélisation des jeunes. Sans éducation, en effet, il n'y a pas d'évangélisation durable et profonde, il n'y a pas de croissance et de maturité, on ne parvient à changer les mentalités et les cultures. Les jeunes ont de profonds désirs d'une vie pleine, d'un amour authentique, d'une liberté constructive ; mais malheureusement leurs attentes sont souvent trahies et ils ne parviennent pas à les réaliser. Il est indispensable d'aider les jeunes à mettre en valeur les ressources qu'ils portent à l'intérieur d'eux-mêmes comme le dynamisme et le désir positif ; de les mettre au contact de propositions riches en humanité et en valeurs évangéliques; de les pousser à s'insérer dans la société en y prenant une part active à travers le travail, la participation et l'engagement pour le bien commun (…).

(…) A une époque où, en Europe, les vocations diminuent, et les défis de l'évangélisation augmentent, la Congrégation salésienne doit être attentive à renforcer la proposition chrétienne, la présence de l'Eglise et le charisme de Don Bosco sur ce continent. De même que l'Europe a été généreuse avec l'envoi de nombreux missionnaires dans le monde entier, qu'à présent toute la Congrégation, en faisant appel notamment aux régions riches de vocations, soit disponible à son égard (…). Il faut proposer à ces jeunes la fascination de la vie consacrée, la radicalité de la sequela du Christ obéissant, pauvre et chaste, le primat de Dieu et de l'Esprit, la vie fraternelle en communautés, l'engagement à se mettre totalement au service de la mission. Les jeunes sont sensibles à des propositions d'engagement exigeant, mais ils ont besoin de témoins et de guides qui sachent les accompagner dans la découverte et dans l'accueil de ce don (…).

Puisse la Vierge Marie, que Don Bosco vous a appris à invoquer comme Mère de l'Eglise et Secours des chrétiens, vous soutenir dans vos intentions. "C'est Elle qui a tout fait", répétait Don Bosco au terme de sa vie, en faisant référence à Marie. Ce sera donc encore elle qui sera votre guide et votre maître. Elle vous aidera à communiquer "le charisme de Don Bosco". Elle sera pour votre Congrégation et pour toute la Famille salésienne, pour les éducateurs et surtout pour les jeunes, la Mère et l'Etoile de l'espérance.


Lire le texte intégral de la lettre du Pape Benoît XVI

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Benoit XVI
commenter cet article

commentaires