Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 12:12

    

Quand on dit que Marie est le prototype de l’Eglise, on veut dire que Marie est, dans l’Eglise, plus Mère que l’Eglise, plus Epouse que l’Eglise, et par exemption du péché originel, plus Vierge que l’Eglise.

On veut dire que Marie est Mère, qu’elle est Epouse, qu’elle est Vierge, AVANT l’Eglise et POUR l’Eglise ; que c’est en elle surtout et par elle que l’Eglise est Mère, est Epouse, est Vierge.

C’est par un élan mystérieux qui vient de Marie, c’est par une excellence mystérieuse qui se diffuse à partir de Marie, que l’Eglise peut être à son tour si vraiment Mère, si vraiment Epouse, si vraiment Vierge.

Dans l’ordre des grandeurs de sainteté, qui sont les grandeurs suprêmes, Marie est, autour du Christ, comme la première onde de l’Eglise, génératrice de toutes les autres, jusqu’à la fin des temps.

Quand nous disons que l’Eglise est mariale, nous voulons signaler que Marie est intériorisée dans l’Eglise, à qui elle communique son esprit…

En raison de la modalité mariale de la grâce de l’Eglise, on peut déjà dire que Marie est forme, forme modalisante intrinsèque de l’Eglise.

Si nous passons dans le registre de la causalité exemplaire, c’est-à-dire de la causalité formelle extrinsèque, Marie nous apparaît comme la forme, c’est-à-dire comme le modèle, le type de l’Eglise.

Saint Pierre demandait aux presbytres qui régissaient l’Eglise d’être les modèles, les types du troupeau qui leur était confié (cf. 1 P 5. 3). En un sens incomparablement plus haut, Marie est modèle et type de l’Eglise. Elle est, à l’intérieur de l’Eglise, la forme en laquelle l’Eglise s’achève comme Epouse, pour se donner à l’Epoux.

Plus l’Eglise ressemble à la Vierge, plus elle devient l’Epouse ; et plus elle devient l’Epouse, plus elle ressemble à l’Epoux ; et plus elle ressemble à l’Epoux, plus elle ressemble à Dieu : car ces instances superposées, entre l’Eglise et Dieu, ne sont que des transparences, dans lesquelles se réfléchit l’unique splendeur de Dieu.

Cardinal Charles Journet, « L’Eglise du Verbe incarné », II, p. 427-428 et 432

Partager cet article

Repost0

commentaires

Matthieu 27/05/2009 19:31

"cela n'autorise pas une Eglise, quelle qu'elle soit, à s'affranchir de cette autorité en allant inventer des dogmes dont il n'est fait aucune mention dans les Ecritures". Mais l'Eglise n'invente rien. Le purgatoire par exemple n'est pas explicitement dans l'Ecriture. Et pourtant il y est... Et le discernement de l'Eglise s'opère au fil des siècles sous l'action de l'Esprit Saint en vertu même de la promesse de Jésus dans l'Ecriture (cf. Jn 16. 12-13). C'est Jésus lui-même qui prophétise ici le développement historique de sa doctrine. Il faut "bucher" Newman à ce sujet.

Matthieu 27/05/2009 19:23

Au pasteur Eric George."A noter que j'ai déjà expliqué qu'aucun des Réformateurs n'avait jamais prétendu justifier le Sola scriptura par l'Ecriture seule mais Matthieu refuse de l'entendre..."Mais je ne parlais pas à un frère réformé, cher Pasteur. Je répondais à un frère catholique (enfin... je crois).

Matthieu 27/05/2009 19:18

"le chapelet est du rabâchage". Admettons. Et après? Est-il interdit de râbacher? Jésus lui-même ne "râbache"-t-il pas à Getsémani la même prière à son Père (cf. Mt. 26 versets 39, 42 et 44)?Mais vous faites sans doute allusion au sermon sur la montagne, où Jésus nous enseigne l'art de la prière : "Lorsque vous priez, dit-il, ne rabâchez pas comme les païens : ils s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés." (Mt. 6. 7) Vous noterez Jonas que Jésus ne dit pas : "ne rabachez pas", mais : "ne rabachez pas COMME les païens". Pourquoi? Quelle est la particularité du "rabachage" païen? C'est qu'"ils s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés." Or, tel n'est pas l'esprit du rosaire, comme nous l'explique très bien RV plus haut (com 11). Le rosaire ne vise pas à changer Dieu, mais à nous transformer nous, par la rumination habituelle de la parole de Dieu - qui est une parole vivante, un glaive à deux tranchants. En l'occurrence : par la répétition du "Notre Père" (que Jésus recommande... juste après ce passage de Mt 6. 7!), et du "Je vous salue Marie" (composé pour l'essentiel de passages tirés de l'Evangile selon Saint Luc). "Heureux l'homme qui se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit" dit le Psalmiste (Ps 1. 2).Le rosaire est donc un lieu de méditation lente et douce de la Parole de Dieu où les yeux fixés sur Jésus-Christ, nous nous laissons façonner par les mains du Père et enfanter à la vie nouvelle dans l'Esprit par la Mère de Dieu. Il est davantage le lieu d'une rencontre d'amour que celui d'un marchandage donnant-donnant (même si l'on peut prier aussi à telle ou telle intention : mais il conviendra toujours - c'est entendu - de purifier nos intentions, afin que nous soyions bien persuadés que l'exaucement de notre prière ne sera pas le fruit de la multiplication de nos paroles, mais de la pure grâce de Dieu)."- ne vous laissez pas appeler "père" me paraît tout aussi évident." Là encore, il faut lire l'Evangile Jonas. Jésus ne dit pas : "ne vous laissez pas appeler Père", mais "Ne donnez à personne sur terre le nom de père, CAR vous n'avez qu'un seul Père, celui qui est aux cieux." (Mt 23. 9). Il dit à "personne sur terre!" Pas même donc à votre papa, Jonas! Avez-vous renoncé pour autant à appeler votre papa "père"? Non sans doute. Serait-ce alors que vous êtes infidèle à l'enseignement de Jésus??? Non, bien sûr. Car l'enseignement de Jésus va plus loin qu'une simple question d'appellation. Pour ma part, je prendrais la notion de "donner le nom" au sens fort du terme. Pour un Juif, le nom dit l'être profond de celui qui le porte. Quand je donne un nom, je donne une vocation, une destinée, je "configure" en quelque sorte un être. Dès lors, quand Jésus nous dit : "ne donnez à personne sur terre le Nom de père CAR vous n'avez qu'un seul Père", il me paraît qu'il faut l'entendre ainsi : "n'attribuez à personne sur la terre l'être même de Dieu, car il n'y a qu'un seul Dieu, celui qui est au Cieux ; et recevez les paternités humaines (biologiques ou spirituelles) comme des signes de l'unique paternité de Dieu, CAR vous n'avez qu'un seul Père, celui qui est aux cieux". C'est le deuxième membre de phrase en réalité qui éclaire le premier. Car Jésus ne dit pas seulement : "Ne donnez à personne le nom de Père", mais : "Ne donnez à personne le nom de Père CAR vous n'avez qu'un seul Père". Il faut donc entendre le premier membre de phrase à la lumière du second, et comprendre la parole du Seigneur comme signifiant : "Ne donnez à personne sur la terre le Nom de votre Père des Cieux"."En ce qui concerne à Jésus par Marie, il me semble que Jésus nous a parlé du Paraclet (évangile de dimanche prochain) et jamais de sa mère pour nous rapprocher de lui..." C'est sans doute que ma série d'articles sur Jn 19. 25-27 vous a échappée, cher Jonas. En voici donc les liens :- http://totus-tuus.over-blog.com/article-19877644.html- http://totus-tuus.over-blog.com/article-20056345.html- http://totus-tuus.over-blog.com/article-31536427.html

Eric George 27/05/2009 19:10

En complément au commentaire ci-dessus. La Bible a l'autorité que l'Eglise lui  confére en fixant le Canon. Ni Luther, ni Calvin qui citaient tant les Pères n'auraient rien eu à redire là-dessus. E, revanche, à mes yeux de protestants cela n'autorise pas une Eglise, quelle qu'elle soit, à s'affranchir de cette autorité en allant inventer des dogmes dont il n'est fait aucune mention dans les Ecritures.

Eric+George 27/05/2009 19:04

A noter que j'ai déjà expliquer qu'aucun des Réformateurs n'avait jamais prétendu justifier le Sola scriptura par l'Ecriture seule mais Matthieu refuse de l'entendre...

RV 27/05/2009 17:07

Jonas,   Le rabâchage est une excellente chose. C'est le principe même de l'éducation, et, donc, du progrès :-on rabache à un enfant de se laver les dents avant qu'il le fasse tout seul.-il faut rabacher à un enfant de dire merci avant qu'il le fasse.-il faut rabacher à un enfant de se tenir droit à table avant qu'il le fasse.-il faut rabacher ses leçons avant de les retenir.-il faut rabacher, rabacher, rabacher pendant des années avant qu'un progrès arrive.  De même, il faut rabacher les mystères de la vie du Christ (car c'est bien cela, le Rosaire : une contemplation des mystères du Christ) avant qu'ils s'impriment en nous et que nous puissions les vivre dans notre vie.  RV

Jonas 27/05/2009 16:13

Entre ne pas être un fanatique de la Sola Scriptura (je ne suis pas un !) et agir en contradiction avec les paroles de Jésus, il y a un grand pas que l'on franchit allègrement dans l'Eglise Catholique Romaine ! Les points 1 et 3 que je soulève en font manifestement partie :- le chapelet est du rabâchage ; et il ne suffit pas de dire, comme le prêtre de la vidéo mise en ligne récemment, que ce n'en est pas pour que ce n'en soit pas ! Quel que soit l'esprit, le rabâchage est du rabâchage (le prêtre en question fait pourtant une belle nuance en disant que c'est répétitif et pas réverbatif. Demandez-lui donc de nous expliquer ce que veut dire réverbatif, car aucun de mes dictionnaires ne connaît ce mot). Et Jésus a dit de ne pas rabâcher...- ne vous laissez pas appeler "père" me paraît tout aussi évident. Que le chef de l'Eglise, l'unique représentant de celui qui a proclamé cette interdiction, se laisse non seulement appeler Père mais très saint Père le Pape (pléonasme !)... et aime cela... me laisse pantois !En ce qui concerne à Jésus par Marie, il me semble que Jésus nous a parlé du Paraclet (évangile de dimanche prochain) et jamais de sa mère pour nous rapprocher de lui... Mais le saint Esprit, il est vrai, n'est pas une Blancheur, contrairement au Pape et à Marie.Jésus nous a dit, cependant, que grâce à lui nous reconnaîtrons qu'il est en son Père, et nous en lui et lui en nous.Pas forcément Sola tout cela, mais Scriptura tout de même !

Miky 27/05/2009 15:24

""Je ne comprends pas comment Marie, qui est la mère de Jésus, peut être l'épouse de Jésus. On appelle cela l'inceste, je crois." La réponse se trouve ici : http://totus-tuus.over-blog.com/article-20056345-6.html#anchorComment (cf. commentaire n°3)."Et les objections à la réponse, dont la dernière (com n°6) est restée sans réponse, sont juste après

Matthieu 27/05/2009 14:53

"Ti’hamo, vous qui connaissez les évangiles comme personne, dites-nous où vous y trouvez la justification :-    du chapelet et du Rosaire-    du slogan « à Jésus par Marie »-    du titre « notre très Saint Père le Pape »."Et vous, cher Jonas, dites-nous où vous trouvez dans la Bible la justification de la Sola Scriptura?Cf. http://totus-tuus.over-blog.com/article-4180212.htmlCf. http://totus-tuus.over-blog.com/article-4354377.htmlCf. http://totus-tuus.over-blog.com/article-4519884.html

Matthieu 27/05/2009 14:37

Je vais m'efforcer de vous éclairer..."Je ne comprends pas comment Marie, qui est la mère de Jésus, peut être l'épouse de Jésus. On appelle cela l'inceste, je crois." La réponse se trouve ici : http://totus-tuus.over-blog.com/article-20056345-6.html#anchorComment (cf. commentaire n°3)."Je ne comprends pas non plus pourquoi vous liez la virginité et l'absence de péché originel. Une vierge est-elle obligatoirement sans péché ?" Non bien sûr. Mais la Virginité de Marie n'est pas une virginité subie ; elle est une virginité choisie, une virginité consacrée. La Vierge Marie a tout donné à Dieu ; elle s'est donnée elle-même, corps et âme. Or, une telle consécration ne peut avoir pour conséquence ultime - et surnaturelle, avec la grâce de Dieu - qu'un détachement du péché (c'est-à-dire de tout acte susceptible de blesser, d'altérer la relation avec Dieu). Il y a donc un lien très étroit entre la virginité de Marie et son immaculée conception, non parce que l'union sexuelle serait peccamineuse par nature, mais parce que Marie s'est entièrement donnée à Dieu, corps et âme, telle une épouse à son époux."pourquoi dites-vous que l'Eglise est vierge ? Pensez-vous aussi qu'elle n'a jamais péché ?" Absolument. L'Eglise est sainte et immaculée (cf. Ep 5. 26-27). Je dis bien : l'Eglise, non ses membres, qui sont pécheurs (j'en sais quelque chose...). En d'autres termes, on pourrait dire que l'Eglise est la "sainte assemblée des pécheurs". Cela peut paraître étrange comme formulation, mais cela tient au fait que l'Eglise est le Corps du Christ, et que le Christ lui-même est Saint et immaculé - puisqu'il est Dieu. Cela est plus qu'une image, car l'Eglise est une réalité qui transcende la somme de tous ses membres - un peu comme l'Esprit Saint est une réalité autre que le Père et le Fils dont il est la communion.Je reconnais que tout cela est mystérieux et donne le tournis, mais... comment s'étonner qu'il y ait du mystère lorsque l'on parle de Dieu et des choses de Dieu?

Martine 26/05/2009 18:06

Je ne comprends pas comment Marie, qui est la mère de Jésus, peut être l'épouse de Jésus. On appelle cela l'inceste, je crois.Je ne comprends pas non plus pourquoi vous liez la virginité et l'absence de péché originel. Une vierge est-elle obligatoirement sans péché ?Et pourquoi dites-vous que l'Eglise est vierge ? Pensez-vous aussi qu'elle n'a jamais péché ?Tout cela me donne le tournis ; je ne comprends rien !

Jonas 26/05/2009 18:00

Ti’hamo, vous qui connaissez les évangiles comme personne, dites-nous où vous y trouvez la justification :-    du chapelet et du Rosaire-    du slogan « à Jésus par Marie »-    du titre « notre très Saint Père le Pape ».Merci d'éclairer nos obscurités.

ti'hamo 26/05/2009 10:29

"épouse" et "vierge", c'est du vocabulaire de spécialiste ? pfff, hehe...N'y a-t-il pas un peu un détournement de la charité et quelque chose de pas très bon, lorsqu'on voudrait arriver à Jésus, tout seul, pour soi seul, sans intermédiaires, sans personne autour, en essaynt de nier le rôle de quiconque ?("nan, c'est jésus et moi, c'est tout, que moi tout seul !")Et un peu de présomption, aussi... ("j'y arrive tout seul, moi, à jésus ! pas besoin de marie, moi !")De la même façon : mépriser la prière du chapelet : ce serait intéressant de voir au nom de quoi... parce que c'est répétitif ? trop "simple" ? ou autre chose ?

dju770 26/05/2009 06:31

N'est-ce pas un peu indigeste ce vocabulaire ? Ou réservé aux initiés (doctorat en théologie minimum ?) (rire).En fait qu'est-ce que ça implique dans ma vie de tous les jours ?J'ai toujours eu un peu de méfiance par rapport à la dévotion mariale... les chapelets récités au kilomètre et les statuettes magico-fluorescentes remplies d'eau bénite y sont peut-être pour quelque chose ?Marie conduit peut-être à Jésus, mais Jésus est premier, et Marie n'existe que par et pour Jésus...Amicalement

Matthieu 25/05/2009 18:42

Patience cher Miky, je remonte tout doucement la pente...En ce mois de mai, il me paraissait naturel de donner la priorité à notre Maman du Ciel! (surtout sur un blog qui s'appelle Totus Tuus... )

Miky 25/05/2009 18:04

Cher Matthieu,Je m'ennuie de toi... Quand est-ce que tu reviens m'embêter ?Amitiés,Miky

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels