Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 10:06

Chers amis lecteurs,

Avant de reprendre mon bâton de pèlerin et le cours habituel de mes articles, je voudrais vous partager aujourd’hui un échange que j’ai récemment eu avec une amie qui m’interrogeait sur la question du discernement.

Voici sa question :

« Cher Matthieu,

Dans une décision à prendre, un choix à faire, une situation (importante ou pas), comment reconnaître la voie désirée par le Seigneur ?

« Comment discerner pour ne pas se tromper de chemin, ne pas se tromper dans la décision, l'orientation à faire ?

« Comment être sûr de fuir ce que nous propose Satan qui est très Malin car il sait faire référence à Dieu (Cf. Jésus au désert et les tentations) et donc de manière spontanée il sait comment faire, il sait quoi dire pour nous séduire... ? »

Je vous livre ici ma réponse – un peu dense, compte tenu du format de la réponse (un simple e-mail).

« Chère
Audette (appelons-là ainsi),

« Je te remercie de tes questions et de ta confiance.

« Pour te répondre, je dirais qu'il faut distinguer selon l'importance des décisions que nous avons à prendre.

« Il y a celles qui engagent notre vie et qui touchent par exemple à notre vocation ; et puis il y a les "petits" choix de la vie quotidienne.

« Pour les grandes décisions de notre vie, je pense qu'il est important de s'en remettre à l'Eglise. Et en particulier au ministère de l'accompagnement spirituel. Il faut bien sûr écouter notre désir profond, et s'efforcer de discerner dans nos vies les "lieux" d'épanouissement et de joie. Cela nous mettra sans doute sur la piste. Mais il faut aussi le secours de l'Eglise. Sachant que dans tout appel, notre liberté est requise et que personne ne l'exercera à notre place... Il y aura donc toujours une part de risque et d’incertitude dans notre prise de décision. Avec une possibilité d'erreur. Il faut le savoir, et l'accepter. Nous ne sommes pas infaillibles. L'important est de toujours demeurer unis à Dieu ; de croire que la grâce de Dieu nous sera donnée dans toutes les circonstances de notre vie, jusque dans nos tatonnements et échecs ; et faire tout ce que nous pouvons, avec les moyens naturels et surnaturels que le Seigneur met à notre disposition : nous sommes libres et doués de raison, et nous avons une mère, l'Eglise ; à nous donc de réfléchir, d'écouter notre coeur et les conseils de l'Eglise, et de décider en conscience. Si nous faisons cela, et si nous avons par ailleurs une vie chrétienne fervente (de prière personnelle, de lecture de la Parole de Dieu, de pratique régulière des sacrements,...), nous n'avons
rien à craindre du "toto".

« Pour les décisions de la vie quotidienne, là encore, notre Père spirituel peut nous être d'un précieux secours dans telle ou telle situation. Mais il est possible qu'il ne soit pas là au moment où nous avons tel ou tel choix à poser. Dans ce cas, je dirais :

« 1°) que la Parole de Dieu et le Magistère de l'Eglise sont d'excellentes boussoles : une "inspiration" qui te viendrait et qui contredirait la Parole de Dieu ou le Magistère ne viendrait sûrement pas de l'Esprit Saint ou de ton bon Ange... Certes, le "toto" se sert parfois de la Parole de Dieu pour nous induire en erreur (on le voit dans le récit des tentations au désert). Mais la Tradition de l'Eglise est là pour nous éclairer sur les fausses pistes et les interprétations qui ne sont pas selon Dieu. De l'importance de "bûcher" notre foi...

« 2°) Il ne faut pas avoir peur de risquer sa liberté. Nous ne sommes que des créatures, nous sommes faillibles. Il nous arrivera de nous tromper, c'est inévitable. Cela fait partie de notre condition humaine. Il faut y consentir, et surtout ne pas se crisper sur ce risque d'erreur (sinon, nous ne ferons jamais rien...). L'important est de garder le coeur droit et de toujours interroger nos motivations (dans un vrai et régulier examen de conscience). Si notre volonté reste bonne, et si nous avons une vie d'intimité sérieuse avec le Seigneur, avec la Parole de Dieu comme boussole (lumière sur nos pas!) et les prêtres (ou amis chrétiens) que le Seigneur nous donne pour nous conseiller, alors nous n'avons
rien à craindre du "toto". Il n'est pas bon d'ailleurs de faire une fixation sur le "toto" ; c'est lui accorder trop d'importance et d'honneur. Lui, il fait son boulot de te combattre et de te perdre ; toi, tu dois faire le tien en t'efforçant de vivre dans la présence de Dieu. Plus tu seras proches de Lui, et plus tu le regarderas, Lui, moins le "toto" sera influent sur toi. Mais quoiqu'il arrive, Audette, nous serons toujours pécheurs (c’est-à-dire toujours capables de tomber, plus ou moins volontairement, dans les pièges tendus par le « toto »...). Il nous faudra donc toujours – et jusqu'à notre dernier souffle... – nous en remettre à la grande Miséricorde de Dieu. Il ne faut pas s'en affliger, mais nous réjouir bien plutôt d'avoir tant besoin de Dieu pour vivre et tenir debout. C'est ce lien de dépendance accepté et vécu dans l'amour qui fera de nous des Saints. Le drame est pour ceux qui croient pouvoir vivre sans Dieu. Ceux-là sont vraiment dans l'illusion et... dans les griffes de Satan.

« Voilà. J'espère que ma réponse te satisfera. Pour approfondir ta réflexion, je te conseille deux beaux ouvrages :
- "A l'école de l'Esprit Saint", de Jacques Philippe, Editions des Béatitudes – qui est un petit guide du discernement ;
- et "la foi des démons (ou l'athéisme dépassé)" de Fabrice Hadjadj, aux Editions Salvator.

« Tu peux aussi visionner ces quelques enseignements du Père Perru sur le combat spirituel, qui devraient t'édifier :

http://totus-tuus.over-blog.com/article-16461542.html

http://totus-tuus.over-blog.com/article-16684740.html

http://totus-tuus.over-blog.com/article-16950337.html

http://totus-tuus.over-blog.com/article-17192372.html

http://totus-tuus.over-blog.com/article-17717183.html


« Que la lumière du Ressuscité illumine ta vie, Audette, et éclaire chacune de tes décisions! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu BOUCART - dans Questions sur la foi
commenter cet article

commentaires

Miky 04/05/2009 23:33

Cher Matthieu,Juste une question toute bête : pourquoi appelles-tu Satan "toto" ? C'est son petit nom dans l'intimité ?...Amitiés,MikyPS : J'attends avec joie et impatience ton article sur l'immoralité des actes contre-nature sans victime :-)