Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 11:54


Extrait d’un dialogue entre Théo et Athé, deux interlocuteurs, l’un croyant, l’autre athée, que le philosophe Paul Clavier met en scène dans son remarquable petit ouvrage sur l’existence de Dieu : "Dieu sans barbe" (Editions La Table Ronde, 2002, pages 22 à 24, 42 et 43). Dans ce dialogue, il est question de savoir s’il est légitime pour un croyant de chercher à établir l’existence de Dieu au moyen de la raison.

 

THEO : Je trouverais absurde que l’existence de Dieu ne puisse être connue que par la Révélation et doive demeurer inaccessible à la raison humaine.

 

ATHE : Et pourquoi donc ?

 

THEO : Suppose qu’il existe un Dieu, créateur de toutes choses, et qu’il ait doté l’homme de raison et d’intelligence.

 

ATHE : Bon. Supposons. Mais c’est vraiment pour te faire plaisir.

 

THEO : C’est gentil de ta part. Maintenant, suppose qu’en utilisant correctement cette raison que Dieu lui a donnée, l’homme ne puisse jamais découvrir l’existence de son Créateur. Ou pis encore, que l’exercice rigoureux de son intelligence le conduise à nier Dieu.

 

ATHE : Ca, je veux bien le croire. C’est tout ?

 

THEO : Non. Imagine ensuite que ce même Dieu, qui aurait donné à l’homme une intelligence incapable de la connaître, décide de se révéler à lui en personne.

 

ATHE : Dans un buisson ardent, par exemple ? Au risque de provoquer un incendie de forêt ?

 

THEO : Si tu veux ! A présent, considère l’homme qui reçoit cette Révélation brûlante. Il se retrouve dans une situation plutôt étrange. D’un côté, Dieu en personne se révèle à lui ; de l’autre, il n’a aucune raison de penser que Dieu existe, et il a peut-être toutes les raisons de penser que Dieu n’existe pas. Plus aucun moyen de coordonner ce qu’il vit avec ce qu’il sait. Stupéfiant, non ?

 

ATHE : Stupéfiant : c’est le mot. Dieu fait l’effet d’une substance hallucinogène. Et alors ? On dit bien que la religion est l’opium du peuple ! Où est le problème ?

 

THEO : Le problème, c’est que, dans cette hypothèse, Dieu aurait lui-même fait en sorte d’être ignoré ou même écarté par ceux qui usent correctement de leur raison. Un Dieu qui se suiciderait dans la raison qu’il donne aux hommes : pas très malin, quand même !

 

ATHE : Ca, c’est son problème ! Ce n’est pas à moi de défendre ce Dieu masochiste. Mais il me semble que s’il existait, il pourrait bien exiger, sinon le sacrifice complet, du moins la soumission de la raison à son autorité. Ecoute ce raisonnement de Pascal : « S’il y a un Dieu, il est infiniment incompréhensible, puisque, n’ayant ni parties ni bornes, il n’a nul rapport à nous. Nous sommes donc incapables de connaître ni ce qu’il est, ni s’il est ». Simple question de disproportion : notre raison, qui est limitée, ne peut saisir l’être infini de Dieu. En d’autres termes, le Dieu qui se révèle, s’il y en a un, ne sera jamais le Dieu des philosophes et des savants. Il faut donc que la raison se soumette ou se démette !

 

THEO : Un instant ! Tu veux faire pression sur moi à coup de Pascal ? Eh bien, le même Pascal, si j’ai bonne mémoire, dit également : « La raison ne se soumettrait jamais si elle ne jugeait qu’il y a des occasions où elle doit se soumettre. » Alors, je te pose la question : pour que j’accepte de me soumettre à une Révélation censée venir de Dieu, ne faut-il pas d’abord que j’admette l’existence de Dieu, au moins comme une chose possible ? Car je ne vois pas comment je pourrais accueillir une révélation de quiconque, si je n’ai aucune raison de penser que celui qui se révèle existe objectivement.

 

ATHE : Puisque l’esprit humain est capable de s’immuniser contre les croyances religieuses, il aurait tort de s’en priver. Pourquoi rouvrir la plaie à peine cicatrisée de la superstition ? Pour risquer une nouvelle infection, peut-être ? Agnostiques et athées ont bien fait, à mon avis, de régler la question de l’existence de Dieu par la suspension ou par la négative. Mais les autres ? Dis-moi quel intérêt y a-t-il, pour le croyant, à considérer d’un point de vue rationnel la question de l’existence de son Dieu ?

 

THEO : Eh bien, je pense qu’un croyant a tout intérêt à s’assurer que son Dieu existe réellement, et pas seulement comme besoin affectif, comme présupposé éthique ou comme principe d’ordre social. Car il me paraît difficile de faire seulement « comme si » Dieu existait, en demeurant convaincu par ailleurs qu’il n’existe pas ou que nous ne pouvons rien dire de certain sur son existence. Je reconnais que le Dieu des philosophes a peu de choses à voir avec le Dieu des croyants, mais ce peu n’est pas rien. Un escalier de service a peu de choses à voir avec l’intérieur d’une maison. Mais il en commande l’un des accès. D’autres accès sont possibles. Peut-être même y a-t-il un ascenseur. Est-ce une raison pour condamner l’escalier de service ? Le croyant, me semble-t-il, gagne à s’assurer de l’existence de son Dieu en l’absence d’élans de ferveur ou d’élévation mystique. Il est bon de pouvoir s’appuyer, lorsque la ferveur retombe, sur une base de discussion intelligible. Autrement, on risque de s’enfermer dans une forme d’auto-suggestion. Et d’osciller sans fin entre l’absurde et le mystère.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Matthieu 11/06/2008 12:27

Bonjour fdo,
 
Tout d’abord bravo pour ton Blog qui est remarquablement bien fait ! Je viendrai le visiter plus longuement et mettrai volontiers un lien sur le mien… dès que j’aurais un petit moment (beaucoup de boulot pour un juriste, en cette période là de l’année… )
 
En ce qui concerne ton commentaire, il y a quelques points avec lesquels je serais plutôt… en désaccord.
 
« La raison nous permet (…) de poser que l'existence ou l'inexistence de Dieu la dépasse, n'est pas de son ressort. » Telle n’est pas la position de l’Eglise catholique, qui nous enseigne tout au contraire que la raison nous permet de connaître avec certitude l’existence de Dieu à partir de l’univers créé. Que Dieu soit au-delà de la Raison (ce sur quoi nous sommes d’accord) n’implique donc pas que la question de son existence le soit aussi.
 
Cf. http://totus-tuus.over-blog.com/article-5700697.html
 
« L'athéisme n'est pas plus rationnel que la foi. La foi n'est pas plus irrationnelle que l'athéisme. » Certes, mais l’athéisme est plus irrationnel que la foi.
 
Cf. http://totus-tuus.over-blog.com/article-18710818.html
Cf. http://totus-tuus.over-blog.com/article-19276618.html
 
« Dieu peut exister, il peut se révéler. Mais si toutes les religions peuvent comporter un peu de vérité, elles ne peuvent pas toutes avoir raison sur qui est Dieu. » Si Dieu se révèle à un peuple comme nous le croyons, et de manière suréminente en son Fils Jésus-Christ, je ne vois pas pourquoi l’Eglise fondée par celui-ci ne pourrait pas avoir raison « sur qui est Dieu », puisque tel est l’objet même de la Révélation divine en Jésus-Christ : nous dévoiler le vrai visage de Dieu.
 
Cf. http://totus-tuus.over-blog.com/article-20025017.html
 
En même temps, tu as raison de dire qu’il existe « un peu de vérité » dans toutes les religions (ce que l’Eglise appelle « les semences du Verbe ») Aussi, je reformulerais ta phrase ainsi : « Dieu existe, il se révèle. Mais si toutes les religions peuvent comporter un peu de vérité, elles peuvent toutes avoir quelque chose à nous dire sur qui est Dieu. » C’est d’ailleurs ce qui fait tout l’intérêt du dialogue inter-religieux et en constitue le principal fondement.

fdo 11/06/2008 08:56

La raison est utile pour démasquer les faux dieux, les projections, les illusions que nous pouvons avoir. Elle sert à voir ce que Dieu n'est pas. La raison nous permet également de poser que l'existence ou l'inexistence de Dieu la dépasse, n'est pas de son ressort. D'où vient le big bang, demandent les croyants ? D'où vient Dieu, demandent les agnostiques et athées ? La raison est démunie et c'est tant mieux. Les hommes sont comme des aveugles qui essayent de comprendre la réalité. Ils y arrivent de plus en plus. Mais Dieu leur échappe (sinon ce ne serait plus Dieu). L'athéisme n'est pas plus rationnel que la foi. La foi n'est pas plus irrationnelle que l'athéisme. Dieu peut exister, il peut se révéler. Mais si toutes les religions peuvent comporter un peu de vérité, elles ne peuvent pas toutes avoir raison sur qui est Dieu.

Hervé de P 09/06/2008 10:42

C'est un livre très intéressant. Je peux même dire que c'est  un certain M. B. qui me l'avait offert il y a quelques années, à cette période de l'année ;-)Moi, j'aime bien le personnage de Mr Théo, même si c'est plus exigeant et pas tjrs simple à comprendre. Par certains côtés, il ressemble à Matthieu : ouvert au dialogue, bon connaisseur de la théologie et désireux de faire connaitre Dieu aux autres, en argumentant avec des raisonnements (souvent) rationnels et sérieusement construits. Ce n'est peut-être pas complètement par hasard...

Matthieu 08/06/2008 15:37

On croirait entendre... Athé!

Vinosse 08/06/2008 14:44

Trop naze ton truc!Ton "athé" n'est pas crédible! 

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels