Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 13:13

Extrait du discours du Pape Benoît XVI à la Curie romaine, le 22 décembre 2006.


Enfin, à Istanbul, j'ai pu vivre une fois de plus des heures heureuses de proximité oecuménique lors de la rencontre avec le Patriarche oecuménique Bartholomaios I. Il y a quelques jours, il m'a écrit une lettre dont les paroles de gratitude provenant du plus profond du coeur m'ont fait revivre l'expérience de communion de ces jours. Nous avons fait l'expérience d'être frères non seulement sur la base de paroles et d'événements historiques, mais du plus profond de l'âme ; d'être unis par la foi commune des Apôtres jusque dans notre pensée et nos sentiments personnels. Nous avons fait l'expérience d'une unité profonde dans la foi et nous prierons le Seigneur avec encore plus d'insistance afin qu'il nous donne au plus tôt la pleine unité dans le partage commun du Pain (…).

"Et erit iste pax"
– telle sera la paix, dit le prophète Michée (5, 4) en ce qui concerne le futur dominateur d'Israël, dont il annonce la naissance à Bethléem. Aux pasteurs qui gardaient leurs brebis dans les champs autour de Bethléem, les anges dirent : Celui qui était attendu est arrivé. "Sur la terre paix aux hommes" (Lc 2, 14). Lui-même, le Christ, le Seigneur a dit à ses disciples : "Je vous laisse la paix ; c'est ma paix que je vous donne" (Jn 14, 27). C'est à partir de ces paroles que s'est développé le salut liturgique : "La paix soit avec vous". Cette paix qui est communiquée dans la liturgie est le Christ lui-même. Il se donne à nous comme la paix, comme la réconciliation au-delà de toute frontière. Là où Il est écouté se multiplient les îlots de paix. Nous, hommes, aurions voulu que le Christ bannisse une fois pour toutes les guerres, qu'il détruise les armes et établisse la paix universelle. Mais nous devons apprendre que la paix ne peut pas être atteinte uniquement de l'extérieur à travers des structures, et que la tentative de l'établir par la violence ne conduit qu'à une violence toujours nouvelle. Nous devons apprendre que la paix – comme le disait l'ange de Bethléem – est liée à l'eudokia, à l'ouverture de nos coeurs à Dieu. Nous devons apprendre que la paix ne peut exister que si la haine et l'égoïsme sont surmontés de l'intérieur. L'homme doit être renouvelé de l'intérieur, et il doit devenir un homme toujours nouveau, différent. Ainsi, la paix dans ce monde demeure toujours faible et fragile. Nous en souffrons. C'est précisément pour cela que nous sommes d'autant plus appelés à nous laisser pénétrer intérieurement par la paix de Dieu, et à apporter sa force dans le monde. Dans notre vie doit se réaliser ce qui a eu lieu en nous dans le Baptême de façon sacramentelle : la mort de l'homme ancien et ainsi la renaissance de l'homme nouveau. Et nous prierons toujours à nouveau le Seigneur avec insistance : Réveille nos cœurs ! Fais de nous des hommes nouveaux ! Aide-nous afin que la raison de la paix l'emporte sur la folie de la violence ! Fais de nous les messagers de ta paix !




Lire le texte intégral du discours du Pape Benoît XVI 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Totus Tuus
  • : A Jésus par Marie - Un site catholique pour apprendre à connaître et aimer Dieu de tout son coeur et de toute son intelligence.
  • Contact

Cher ami lecteur, tu es le e visiteur. La Paix soit avec toi. 

Ecouter un enseignement sur la foi catholique

Vous rendre sur le blog ami dédié à Claude Tresmontant

Visiteurs actuels